L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Mahbes    JM / Water-polo (messieurs) : la Serbie et le Monténégro en finale    Adopter une "approche réfléchie" pour adapter la formation aux nouveaux défis et enjeux    8e session de la haute commission mixte algéro-égyptienne: le Premier ministre égyptien à Alger    JM /Boxe : les Algériens Mordjane et Benlaribi en demi-finale, Bouloudinats éliminé    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    Le président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGCAA    Infirmières agressées à proximité du CHU de Beni Messous: le suspect arrêté    JM/Cyclisme: ''Nous visons le podium de la course en ligne'' (Reda Kehlal)    Cour d'Alger: L'ancien ministre Abdelwahid Temmar condamné à 4 ans de prison ferme    Mise en échec d'introduction d'énormes quantités de drogue par les frontières marocaines    Un plan d'urgence pour la relance de l'activité du port de Ténès en partenariat avec le groupe Gica    Festival de la musique et de la chanson oranaise: clôture en apothéose    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    Facteurs défavorables    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Surfer prudent, surfer intelligent    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    La session prolongée au 15 juillet    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Luis Suarez à River Plate?    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Hamidouche, le chanteur à la voix douce    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    8 ans pour Tliba, 6 pour Ould Abbès    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abdelhalim Kebieche expose à Alger: Une exubérance de couleurs
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 09 - 2017

C'est une belle profusion de couleurs qui émane de l'exposition de peinture de Abdelhalim kebieche qui se tient du 9 au 30 septembre courant à la galerie Racim d'Alger.

Lorsque l'on découvre la peinture de cet artiste, on est émerveillé par cet aspect floral et champêtre qui suggestionne à plaisir. Le plasticien semble attaché à ses champs et bouquets de fleurs qui témoignent de son aspect optimiste. De nombreuses compositions empreintes de teintes chamarrées rappellent son penchant pour une palette lumineuse et rutilante. Ces fleurs diverses par-ci par-là dévoilent la beauté et la nature. Abdelhalim Kebieche met en parallèle la beauté et le mal, le monde hideux et violent et Dame Nature si apaisante et admirable, d'où l'intitulé de son exposition «Les couleurs tourmentées».
Une palette bariolée
Cette exposition met en paradoxe cet univers idyllique et la triste réalité. L'artiste transpose deux mondes antagoniques, l'un merveilleux et extraordinaire et l'autre sombre et dramatique. Par sa palette bariolée, il honore et sublime la nature si dense et bienfaisante. Dans toutes ses toiles, il peint une nature généreuse qu'il glorifie à souhait. Ses tons pétillants rouges, bleus, verts, roses, blancs donnent beaucoup de punch à son œuvre. Beaucoup d'éclat, de splendeur et de fraîcheur ressortent de ses tableaux de fleurs. Par ailleurs, des compositions faisant référence à des scènes du quotidien ou à des portraits dévoilent une réalité sombre comme ce mendiant aux pigeons, cette femme et son enfant fuyant la guerre, ou ce vieillard dans la rue.
Un artiste tourmenté
Avec des titres probants, notamment Poussière de guerre, Le vieil homme, Pulsations et Message crypté, il met à l'index ce monde moderne impersonnel et froid où sont exclus toute humanité, tout altruisme et grandeur d'âme, contrairement à cette nature abondante et superbe qui réconforte, lénifie et rassérène par son esthétique.
Deux mondes contradictoires avec lesquels l'homme compose malgré lui. A l'évidence, la peinture de Abdelhalim Kebieche interpelle sur les choses de la vie. Artiste tourmenté et aimant la vie, il se désole de cet aspect noir et mortifère. Impuissant, il fait l'équilibre avec les jolies choses que Dame Nature nous apporte. Peiné et inquiet par la noirceur de la vie, il contrebalance par cette magnifique beauté naturelle. C'est une exposition à voir et à apprécier, notamment ces multiples fleurs dont le plasticien est friand. Ayant un diplôme des études supérieures des Beaux-arts, (DES) option peinture, Abdelhalim a à son actif de nombreuses expositions à l'étranger notamment au Canada, Usa, Maroc, Liban et Jordanie, et dans plsusieurs villes d'Algérie. Natif de Jijel, cet artiste talentueux a une remarquable touche distinctive avec ses pointillés et cette pléthore et exubérance de couleurs qui fait sa particularité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.