Le ministre des Ressources en eau rassure    Intense activité du président Tebboune    L'Algérie dernier de la classe en Afrique    Dans le viseur de Besiktas    « Nous sommes fiers de Bennacer »    Le gouvernement appelle à "s'éloigner de toute forme d'alarmisme"    "Les sujets de moins de 10 ans ne tombent pas beaucoup malades"    Vers le remboursement des frais par la Cnas    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    DGSN: la salle omisports de Kouba baptisée du nom de Hacène Lalmas    Rencontre nationale sur les coopératives théâtrales les 28 et 29 mars    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    La résilience du régime algérien    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    Le hirak entame sa 2e année en force    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    L'Espagne et la France fustigées    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Human Rights Watch dénonce la persécution contre les musulmans: Crimes contre l'humanité perpetrés en Birmanie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 27 - 09 - 2017

La persécution contre les musulmans de la Birmanie est dénoncée par la communauté mondiale. L'organisation non gouvernementale Human Rights Watch, HRW, a qualifié les actions menées contre les musulmans de crimes contre l'humanité.

Human Rights Watch, HRW, qui a qualifié les actions menées contre les civils dans l'Etat de Rakhine de crimes contre l'humanité, exige à l'ONU d'imposer au gouvernement birman des sanctions et un embargo sur les armes, ecrit Reuters.
Pour le moment, le porte-parole du gouvernement birman n'a pas réagi à ces propos, mais les autorités birmanes avaient auparavant rejeté toutes les accusations de nettoyage ethnique dans l'Etat de Rakhine. Les informations révèlent qu'à la suite de la nouvelle vague de violence dans l'Etat de Rakhine, 440 000 musulmans rohingyas ont fui leur pays pour le Bangladesh.
Le Conseil de sécurité de l'ONU est censé aborder le cas des musulmans rohingyas lors d'une réunion devant avoir lieu dans les prochains jours.
Londres, Washington, Paris, Le Caire, le Sénégal, le Kazakhstan et la Suède ont exigé à Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, de dénoncer au sein du Conseil de sécurité les opérations militaires de l'armée birmane contre les musulmans rohingyas dans l'Etat de Rakhine.
James Ross, directeur politique et juridique de Human Rights Watch, a souligné : « L'armée birmane mène une répression pour expulser brutalement les musulmans rohingyas de l'Etat de Rakhine.
Le massacre des villageois et les incendies d'envergure qui font fuir les habitants sont des crimes contre l'humanité. ».
480.000 réfugiés rohingyas sont passés au Bangladesh depuis le 25 août pour fuir la persécution dans l'ouest de la Birmanie, ecrit l'ONU hier.
Cette estimation marque un bond notable par rapport à la dernière estimation disponible, de 436.000 réfugiés.
Cet écart «est dû, en grande partie, au comptage additionnel de 35.000 nouveaux arrivants dans deux camps de réfugiés», qui ne figuraient pas dans les calculs précédents mais se trouvaient déjà en territoire bangladais, a indiqué l'ONU. Dans cet Etat de l'ouest du pays, l'armée mène une vaste action de représailles depuis des attaques perpétrées le 25 août par des rebelles rohingyas contre des postes de police dans l'Etat Rakhine, et qui ont tué au moins douze policiers.
Depuis, notent la presse, l'armée birmane est accusée d'avoir incendié les villages rohingyas, pour se débarrasser de cette minorité considérée en Birmanie comme une menace pour l'identité bouddhiste du pays.
Les musulmans de la Birmanie sont victimes de la persécution menée par la Birmanie qui refuse même l'aide humanitaire de l'ONU qui dénonce le génocide perpetré contre les musulmans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.