Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etat d'avancement satisfaisant des travaux des tronçons ferroviaires
Amar Tou à Sidi Bel Abbès
Publié dans Le Temps d'Algérie le 30 - 10 - 2009

Dans le cadre de la visite qui l'a mené dans les wilayas de Sidi Bel Abbès et de Naâma, le ministre des Transports, Amar Tou, a procédé hier à l'inspection des tronçons ferroviaires Houita-Redjem Demouche, Redjem Demouche-Ras El Ma et Redjem Demouche-Tabia.
Le projet de la nouvelle ligne de chemin de fer de voie normale, d'une longueur de plus de 360 km, reliant Sidi Bel Abbès aux wilayas de Béchar et de Naâma, dont 240 km traversent la wilaya de Naâma, a fait l'objet d'une visite d'inspection.
Le ministre a tout d'abord évalué l'avancement des travaux de la ligne ferroviaire Houita-Redjem Demouche, où il s'est réuni avec les responsables du groupement chargé de la réalisation du projet Redjem Demouche-Mecheria, en présence des walis de Naâma et de Sidi Bel Abbès.
Lors de sa tournée, M. Tou, accompagné de son staff et des autorités locales, s'est dit satisfait de l'avancement des travaux qui ont permis de combler le retard. Le ministre a par ailleurs sillonné l'ensemble des communes que traverse le tracé, avant de prendre la route pour Sidi Bel Abbès.
Notons que pour la réalisation de la ligne ferroviaire Mecheria-Béchar, les travaux ont été confiés à ARC, un groupement mixte de droit algérien comprenant Infrafer et les entreprises nationales GCB, Cosider, Sonatro, Sapta, Serror, Batigec et, pour la partie étrangère, les sociétés TSO (France), Contrack (Egypte) et PMB.
Cette dernière est chargée de l'assistance technique, du contrôle et du suivi. Quant à la ligne de 140 km reliant Mecheria à Redjem Demouche (Sidi Bel Abbès), elle est à la charge de l'entreprise italienne Astaldi et de l'entreprise algérienne ETRHB.
Rénovation du réseau du Sud algérien
Lors de sa réunion avec les responsables du groupement chargé de la réalisation du projet Redjem Demouche-Mecheria, le ministre a insisté sur le bon avancement de cet ambitieux programme de modernisation et de rénovation du réseau ferroviaire reliant l'ouest et le sud du pays.
Ces actions sont inscrites dans le cadre du plan quinquennal 2005-2009 pour une enveloppe financière de 500 milliards de dinars.
Il évoquera aussi la ligne à double voie électrifiée qui va emprunter le tracé actuel de la ligne ferroviaire. Ce programme inclut la rénovation de la ligne actuelle des wilayas de Sidi Bel Abbès, de Béchar, de Mecheria et de Naâma.
En ce qui concerne l'électrification de la voie ferrée, M. Tou a expliqué aux responsables, en présence des médias, que ce projet de grande envergure est inclus dans un vaste programme d'électrification d'ici l'horizon 2010 et concernera près de 2000 km de la rocade ferroviaire nord et les réseaux de banlieue qui enregistrent un trafic important, notamment des étudiants et des travailleurs.
En parlant surtout du réseau de l'Ouest, il n'a pas tardé à communiquer des statistiques sur le trafic global de la voie ferrée nationale qui transporte chaque année quelque 2 millions de voyageurs pour le réseau de banlieue.
Les lignes grande vitesse, qui seront opérationnelles d'ici 2010, vont permettre au transport ferroviaire d'opérer un bond qualitatif et quantitatif qui se traduira par des temps de parcours hautement compétitifs. Le projet reliant Sidi Bel Abbès et Mecheria (140 km) va aider au développement de la zone steppique, dira le ministre.
Cette ligne, qui servira de jonction avec celle reliant Béchar pour le sud-ouest, doit être opérationnelle prochainement, ajoute-t-il. Elle aura pour objectif le transport de 700 000 tonnes de marchandises, notamment des hydrocarbures, et de 600 000 voyageurs au minimum.
Sur ce tronçon, les travaux de rénovation et d'entretien, notamment sur l'axe Mohammadia-Bouhanifia, sont devenus une urgence en raison de la vétusté du réseau datant de l'ère coloniale et du relief accidenté de la région qui a d'ailleurs provoqué plusieurs déraillements de trains de marchandises, a conclu le ministre son intervention.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.