Cour de Boumerdès : Le nouveau procès en appel de Hamel reporté au 24 novembre    Les députés adoptent des ordonnances déjà appliquées    Le procès de Mira Moknache renvoyé au 16 novembre    Le délibéré remis à la semaine prochaine    Le transport aérien s'ouvre aux capitaux privés    L'Algérie ne fournira plus de gaz au Maroc    La pomme de discorde    Deux organisations plaident en faveur d'un mécanisme de surveillance des droits humains    Des offres chez Peugeot Algérie    Les putschistes isolés    Perte de production de 500 000 véhicules pour Renault    La JS Saoura affrontera les Ghanéens de Hearts Of Oak    La CAF reporte le match Soudan-Algérie    Medouar : "Officiellement, nous n'avons encore rien reçu"    Lancement d'une campagne de plantation de plus de 4 000 arbres    Prolifération des constructions illicites à Bou-Sâada    Tiaret : Des cliniques privées et un centre anti-cancer en renfort    «On a facilité aux clubs le retrait de leurs nouvelles licences»    Salah Eddine savait, mais lui pouvait    Une troisième dose disponible pour tous    Les syndicats de la santé font front    Les élèves ferment le lycée de Sidi-Boudraham    Interroger une profession sur ses abandons    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (2e partie)    Un cinéma vivant et amoral    Lutte contre le terrorisme : Le Niger se félicite de la signature d'un accord de coopération avec l'Algérie    Forcing pour l'arrivée d'une filiale de Sonatrach    La campagne de vaccination compromise ?    "Une preuve que le pays est sur la bonne voie", estime Belhimer    Un colloque national prévu le 8 novembre prochain    Sûreté de wilaya: La police honore la presse    Secteur public marchand: Une alliance public-privé pour aller de l'avant    Tourisme: L'Algérie veut séduire les touristes russes    Ouargla: Perpétuité pour un narcotrafiquant    Un pied à terre et dos au mur    Grave manque d'eau à Oran    Le Makhzen humilié à Kigali    Nouveau risque de report?    Zidane pas intéressé    Brèves Omnisports    Lamamra - Le Drian: un duel à distance    Le virage numérique mal négocié    Le cartel du commerce extérieur    Les dernières cartouches des imposteurs    Un mémorial pour les amis de l'Algérie    Les liens cimentés aux Lieux saints    Commémoration du 67e anniversaire de la guerre de Libération nationale    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«J'ai vécu l'enfer du bus avec l'équipe d'Algérie»
Témoignage accablant du docteur Michel Gaillaud :
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 11 - 2009

Dans une interview accordée à RMC dans Luis Attaque, l'ancien médecin de l'Olympique de Marseille, Michel Gaillaud, qui se trouvait dans le bus avec l'équipe nationale au Caire, apporte un témoignage accablant qui ne laisse plus planer le moindre doute sur la culpabilité des Egyptiens entretenu par ces messieurs de la Fifa.
Michel Gaillaud, dans quel cadre étiez-vous auprès des joueurs algériens au Caire ?
J'étais intervenant extérieur pour l'Algérie. J'étais là pour m'occuper des blessés, Karim Ziani, Hassan Yebda et Madjid Bougherra et les remettre sur pied avant le match contre l'Egypte. On a essayé de les retaper… mais cela a été tellement impressionnant. Je persiste à croire que les séquelles psychologiques sur ce match n'étaient pas anodines.
Que voulez-vous dire ?
On a vécu quelque chose… On arrive à l'aéroport. Tout va pour le mieux. On fait juste un test de température pour savoir si tout le monde va bien. On commence à avancer et puis le bus ralentit. La première pierre explose la vitre de devant.
On est vite mitraillé de pierres. On commence à comprendre que du sang coule chez les joueurs. Comme le bus ralentit, certains d'entre eux voulaient presque s'en prendre au chauffeur. Finalement, on arrive à l'hôtel et là on se rend compte de l'étendue des dégâts.
Mais à son départ de l'aéroport, le bus des joueurs était-il sécurisé ?
On était assez confiant au départ. Il y avait des policiers à l'aéroport. Puis, une fois monté dans le bus, j'ai juste aperçu à l'avant une petite camionnette avec à l'intérieur 4-5 policiers. Rien derrière nous, rien sur les côtés. Cela m'a choqué.
Cela n'a pas dû être simple de remettre tout le monde sur pied. Certains joueurs avaient des plaies. Le défenseur central Rafik Halliche avait un bandage au niveau du front, ce qui n'est pas très pratique pour faire des têtes. Il y avait également de la nervosité chez les joueurs.
Certains d'entre eux ont eu du mal à digérer cet incident ?
On était traumatisé. Voici un exemple. Au début, je m'étais assis à une certaine place dans le bus. Là, un des joueurs de l'équipe, Karim Matmour, me demande de m'avancer pour se mettre derrière moi. C'est à ce moment-là que Karim Ziani nous crie :
«Attention, ils ont des pierres.» Karim Matmour baisse sa tête en avant pour voir et la première pierre passe au-dessus de lui. Samedi, ce joueur sort à la 46' minute du match.
Vous semblez très remonté.
Ce qui s'est passé était inadmissible. Après, c'est difficile de déterminer la culpabilité de chacun. Tout ce que je sais, c'est que ce n'était pas la préparation d'un match de foot.
C'était de la violence pure et simple. On a souhaité que la Fifa vienne constater les choses. Au début, selon les médias égyptiens, c'était nous qui avions saccagé le bus. Cette version a vite volé en éclats.
Le lendemain du caillassage, lorsqu'on est parti s'entraîner au stade, il y avait des gens de la Fifa avec nous. En principe, nous sommes à 15 minutes du stade. Ce jour-là, on a mis une heure et quart pour nous y rendre, en traversant le Caire, le tout sans le moindre trafic.
Il y avait la police partout et l'itinéraire qu'ils nous ont fait prendre était très long. Cela a pesé la veille d'un match, avec l'influx nerveux, la fatigue… Etait-ce un hasard ? Je ne sais pas.
Comment ont réagi les Fennecs après avoir encaissé le deuxième but égyptien en fin de match ?
Ecoutez, cette équipe est extraordinaire. Elle a une solidarité, un gros mental et j'espère qu'elle pourra le démontrer mercredi. Ils se sont battus jusqu'au bout. J'espère de tout cœur que cette équipe se qualifiera pour le Mondial 2010. Elle le mérite.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.