Conditions du dialogue contre termes du débat    Le procès d'Ali Haddad aura lieu le 3 juin    Les étudiants ne lâchent pas prise    Les souscripteurs accéderont à leurs logements samedi    Médéa : Portes ouvertes à la Caisse de retraite    Egypte: 16 terroristes présumés tués par la police    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Affaire ASO – WAT : La commission de recours déboute Tlemcen    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    On vous le dit    Nouvelles d'Oran    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    Les armes affluent vers Tripoli et Benghazi malgré l'embargo : Libye, une guerre par procuration ?    Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli, la nouvelle année de grâce !    «Faire de la politique n'est pas dans le rôle de l'armée»    La deuxième phase entamée hier    Report du procès de Ali Haddad    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Le pire a été évité    Trois ans pour le faussaire    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Le tableau des demi-finales connu    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Des partis réagissent    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le moudjahid Belkacem Si El Hanafi ressuscité
Un vibrant hommage lui a été rendu par les siens
Publié dans Le Temps d'Algérie le 12 - 12 - 2010

Connu beaucoup plus sous son nom de guerre, Si El Habachi, le moudjahid Belkacem Si El Hanafi a été honoré avant-hier par les siens. Une grande cérémonie a été organisée par le comité de village qui l'a vu naître, Cheurfa n'Bahloul, relevant de la commune d'Azazga, à
60 km à l'est de Tizi Ouzou, en collaboration avec l'organisation nationale des moudjahidine de Tizi Ouzou, présente d'ailleurs en force avec ses adhérents venus des quatre coins de la wilaya, en plus de compagnons de lutte venant des régions limitrophes.
Après le dépôt d'une gerbe de fleurs sur la tombe du moudjahid, plusieurs de ses compagnons d'armes se sont succédé au micro pour témoigner de son courage et de son engagement pour que vive l'Algérie libre et indépendante, mais aussi pour lui rendre l'hommage qu'il méritait en tant que serviteur de son pays. Né en 1928, Belkacem s'engagea dans le mouvement national dès son jeune âge au milieu des années 40.
Plusieurs opérations et exploits guerriers sont encore gravés dans la mémoire collective des intervenants, comme l'attaque de la ferme Pruvoste de Oued Aïssi ou la caserne de Taboucht, dans les Aghribs, où Si El Habachi récupérera une grande quantité d'armes et d'explosifs.
Belkacem Si El Hanafi n'était pas uniquement un homme de guerre car, comme l'ont si bien mentionné ses compagnons, il était connu aussi pour son génie et sons sens des relations humaines. Lors de la grande opération militaire «Jumelles» que l'armée française a lancée dans la Wilaya III, il s'était illustré par ses actions de soutien psychologique aux populations rurales pour les pousser à rester mobilisées mais aussi unies.
Des actes qui ne sont pas passés inaperçus aux regards des responsables de guerre, puisque c'est le colonel Mohand Oulhadj en personne, alors chef de la Wilaya III, qui le promut chef de région puis lieutenant. Outre les témoignages, une exposition relative au parcours du militant de la cause nationale, avec des photos, des écrits relatant la guerre de Novembre 54, a marqué l'événement qui s'est clôturé par des remises de cadeaux symboliques suivies d'un déjeuner en l'honneur des invités du village Cheurfa n'Bahloul.
Rappelons que c'est en 1972 que ce valeureux moudjahid est décédé des suites d'un tragique accident. Son riche parcours de militant et de révolutionnaire a fait l'objet d'émouvants témoignages de ses anciens compagnons d'armes durant la guerre de libération nationale, faits réels qui ne seront pas oubliés de si tôt par la nombreuse assistance venue à l'occasion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.