Sahara occidental: l'Algérie déplore l'incapacité de la Minurso à remplir sa mission    France-Allemagne : Les compositions probables    Football: la sélection du Liberia à pied d'oeuvre à Oran    Le Real prêt à chiper une cible du FC Barcelone ?    BEM à Alger: les épreuves débutent dans de bonnes conditions    La feuille de route du nouveau gouvernement    FLN, MSP et RND sur le podium    Les premiers résultats donnent le MSP en tête, suivi du Front El Moustakbal    Bonnes nouvelles du front pétrolier !    Les Canaris se compliquent la tâche en Ligue 1    Quatorze joueurs boudent la reprise des entraînements    À cause de l'Algérie, le sélectionneur sur la sellette    «L'APN doit veiller à l'indépendance de la justice»    Saisie de 4,1 kg de kif et arrestation de 13 personnes    Un espace public pour la vaccination contre la Covid-19    Mini-donuts    Youcef Lahrèche, un artiste impliqué dans la promotion de l'image touristique du Sud    Comédie, psychodrame et Histoire    Les gérants des salles des fêtes reviennent à la charge    L'Anade sensibilise les jeunes bénéficiaires de terre agricole    "La fin d'une des pires périodes du conflit", selon les Palestiniens    VERNISSAGE DE LA 3e EXPOSITION "INTRAMUROS" À DAR ABDELTIF    Azouz Begag ou la recherche de soi    "Tourisme et Voyages" met l'Algérie en haut de l'affiche    Le 21e Festival culturel européen à partir du 24 juin à Alger    Sit-in des souscripteurs du Q23 devant le siège de l'AADL    Bouira : Le programme PASA à la rescousse de l'oléiculture    Brésil : Tite loue les qualités de l'extraordinaire Neymar    52 personnes mortes noyées depuis le 1er mai    Deux entreprises installées: Relance prochaine du projet de 600 logements sociaux d'Es-Sénia    El Tarf: Des opérations pour améliorer l'alimentation en eau potable    ANIE et probité des élections: Des partis recadrés    Vainqueur avant l'heure ?    SADEG : des milliards de créances impayées    G7 et confrontation d'intérêts    Retrait d'accréditation à France 24: Paris «regrette» la décision d'Alger    À quand une «police de l'eau»?    L'euro et le dollar flambent    Moscou souligne la détérioration des relations    Les annonces de l'ambassadeur russe    101 migrants partis de Libye secourus par la Tunisie    La JSK piégée par l'USB    Le clou des forces étrangères    La faillite de l'islamisme officiel    Des candidats malheureux crient à l'arnaque    Les 11 députés connus    Des femmes latinas qui s'imposent à Hollywood    Décès du poète et traducteur irakien Saâdi Youssef    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nutrition et ortho-moléculaire, nouvelle approche médicale en débat à Alger
Santé
Publié dans Le Temps d'Algérie le 29 - 10 - 2011

Un séminaire de formation sur la médecine ortho-moléculaire et la nutrition a été organisé, jeudi et vendredi derniers à Alger, en direction d'une trentaine de médecins par la Société algérienne de nutrition et de médecine ortho-moléculaire (Sanmo).
Sous le thème «Vivre bien et vieillir bien», ce cycle de formation, dont l'ouverture s'est déroulée en présence de la représentante du ministère de la Santé et de l'ambassadrice d'Autriche en Algérie, Aloisia Worgetter, a porté sur la médecine ortho-moleculaire, un concept nouveau inventé par le physicien et biochimiste américain, le professeur Linus Pauling. Ce dernier a constaté que plusieurs maladies chroniques surviennent lorsque la biochimie de l'organisme laisse apparaître des carences ou un déséquilibre des éléments nutritifs sous l'effet du stress, pollution, malnutrition.
En fournissant à l'organisme les nutriments manquants, ces carences disparaissent. Cette «technique», dite médecine ortho-moléculaire, consiste en la conservation de la santé et le traitement des maladies par la transformation de la concentration des substances dans le corps humain.
Ce séminaire, dont le but est de transmettre les techniques de cette nouvelle approche médicinale aux praticiens algériens, a été encadré par des médecins autrichiens pionniers dans le domaine, invités par le président de la Sanmo, le Dr Ilyes Baghli.
le Dr Tahar Naïli, responsable de communication de la Sanmo, a tenu à préciser que la médecine ortho-moléculaire se base sur l'utilisation d'éléments naturels synthétisés par l'organisme et, contrairement aux médicaments, ils n'ont pas d'effets secondaires ou de contre-indications.
Il a ajouté que les compléments alimentaires utilisés dans cette forme thérapeutique font l'objet du traitement du patient ou de la prévention.
Le Dr Behgli a abordé les indications de cette médecine. Il a expliqué que les troubles de l'humeur et du sommeil peuvent être traités en prescrivant une supplémentassions en vitamine du groupe B3, calcium et magnésium. Une cure composée de vitamine C et vitamine E est de flavonoïdes est aussi indiqué lors de fragilités capillaires et de problèmes veineux.
De leur côté, les docteurs Haidi Thomas Vergui et Florien Goetzinger, qui ont assuré la direction du séminaire, ont cité quelques exemples concrets de malades traités par une supplémentassions en micronutriments et des régimes spécifiques et individuels et dont les résultats étaient surprenants.
C'est le cas d'une patiente autrichienne de 60 ans qui, souffrant de polyarthrite rhumatoïde débutante sans déformation, n'a pas été soulagée par le traitement aux cortisone et anti-inflammatoire, a expliqué le médecin, qui a précisé que le régime personnalisé en association avec des antioxydants :
vitamine C, vitamine E et coenzyme Q10 (substance similaire à une vitamine) qu'il lui avait prescrit pour trois mois, a été plus efficace. «La patiente ne ressentait plus de douleurs, n'avait plus de problèmes articulaires et pouvait reprendre une activité normale», avait-elle dit.
Pour second exemple édifiant, elle a cité l'enfant de 5 ans qui, suite à une cure en antioxydants et vitamines pour soigner son hyperactivité associée à un régime sans sucre s'est nettement amélioré après quelques mois. «Le malade était plus apte à se concentrer à l'école.»
La Sanmo a été créée, il y a trois ans, à l'initiative du Dr Brahim Baba, spécialiste de la médecine du sport et initiateur de la mésothérapie en Algérie, selon Dr Baghli, un élève du regretté et très connu dans les milieux sportifs. La Sanmo ambitionne de rejoindre la Société internationale de médecine ortho-moléculaire (Isom) dont le siège est au Canada et qui compte en son sein plus de 16 pays dont les Etats-Unis d'Amérique, la France, l'Autriche, l'Allemagne et le Canada.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.