La marche des enseignants du primaire empêchée par la police    Coronavirus: un contrôle "rigoureux" en vigueur au niveau des aéroports en Algérie    Nécessité d'adopter une approche privilégiant un mode de gestion à objectifs des collectivités locale    Karim Younes nommé médiateur de la République    Plan d'action du Gouvernement: l'Algérie face à des défis difficiles mais pas impossibles    Lutte contre les stupéfiants: des opérations menées dans plusieurs wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    L'ultimatum de Tebboune aux walis    Promotion de l'emploi : appel à une participation totale et réelle des autorités locales    Foncier économique : nécessité d'un cadre juridique global pour l'octroi des assiettes    Bientôt une deuxième édition de "Diaspora Connect" à Alger    Le privé sera associé dans le processus de contrôle    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    M. Boukadoum réitère la position de l'Algérie privilégiant une solution politique    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    31 civils tués par la coalition saoudienne au Yémen    Nouveaux tirs de roquettes près de l'ambassade américaine à Bagdad    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    À tout jamais…    Mahour Bacha précise    Le derby de toutes les souffrances !    La victoire qui change tout ?    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    D'importantes décisions attendues    Kherrata célèbre le 1er anniversaire de sa marche anti-5e mandat    Les 2 300 recalés obtiennent gain de cause    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Alors que les affaires de contrebande connaissent une légère baisse, les crimes et délits en hausse    Les résidents dénoncent un promoteur immobilier    Débrayage des transporteurs interwilayas de Jijel    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    Brèves    La bonne manière pour brûler les graisses    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre d'Algérie: le maire de Nice refuse de célébrer les accords d'Evian
France
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 02 - 2013

Le député-maire UMP (droite) de Nice (sud-est) Christian Estrosi a annoncé vendredi que sa ville n'organiserait aucune cérémonie le 19 mars, jour du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie au lendemain des accords d'Evian de 1962. Une loi du 6 décembre a institué le 19 mars comme "journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc".
Christian Estrosi a réuni vendredi de nombreuses associations de rapatriés d'Algérie et d'anciens combattants pour leur annoncer son rejet de la commémoration. Une circulaire du préfet du département a demandé cette semaine aux maires "le pavoisement (ndlr, mettre des drapeaux) des bâtiments et des édifices publics" le 19 mars. Elle évoque aussi l'organisation d'une cérémonie au chef-lieu du département.
"Je ne me plierai pas aux recommandations de cette circulaire et que la ville soit pavoisée. De la même manière, aucune cérémonie ne sera organisée dans la ville le 19 mars", a déclaré le maire de Nice devant un public conquis.
"La signature des accords d'Evian, respectés unilatéralement par la France, marqua le début d'enlèvements et du massacre de plus de trois mille civils européens et soixante mille harkis", a-t-il souligné.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.