Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le CCG fait bloc contre l'Iran
APRÈS LES CONTESTATIONS AU BAHREIN
Publié dans L'Expression le 04 - 04 - 2011

Le club des monarchies arabes du Golfe tenait hier à Riyadh une réunion extraordinaire pour rappeler sa solidarité face à l´Iran chiite soupçonné de chercher à déstabiliser ses voisins sunnites. La réunion du Conseil de coopération du Golfe (CCG) intervient après des prises de position musclées de plusieurs de ses membres contre le régime de Téhéran accusé d´entretenir un réseau d´espionnage au Koweït et de soutenir en sous main la contestation des chiites de Bahreïn où règne la vieille monarchie sunnite des Al-Khalifa. Les ministres des Affaires étrangères d´Arabie saoudite, de Bahreïn, des Emirats arabes unis, d´Oman, du Qatar et du Koweït, vont débattre des «ingérences de l´Iran» dans leurs affaires, selon le chef du groupe. «La poursuite des ingérences de l´Iran dans les affaires intérieures des pays du CCG, ce qui constitue une menace pour la sécurité et la stabilité régionales», a affirmé le nouveau secrétaire du CCG, Abdellatif al-Zayani. La création même de ce club en 1981 était motivée par la crainte d´une exportation de la révolution iranienne chez ses voisins conservateurs et franchement hostiles au réveil d´un islam chiite et politisé. M.Zayani a exprimé la méfiance persistante du CCG de l´Iran en affirmant que la découverte par le Koweït d´un réseau d´espionnage à la solde de l´Iran n´était «qu´un maillon dans la chaîne des ingérences iraniennes».
Le Koweït a décidé jeudi l´expulsion de diplomates iraniens accusés d´avoir comploté contre la sécurité de l´émirat pétrolier. La mesure est intervenue après la condamnation à mort par une cour koweïtienne de deux Iraniens et d´un Koweïtien accusés d´espionnage au profit de Téhéran. L´Arabie Saoudite avait pour sa part accusé l´Iran de s´ingérer dans les affaires des pays arabes du Golfe en réaction à un communiqué de la Commission des affaires étrangères et de la sécurité nationale du Parlement iranien. Ce communiqué a demandé le retrait des forces saoudiennes de Bahreïn et accusé Riyadh de «jouer avec le feu» dans le Golfe.M.Zayani a lui aussi dénoncé «ce communiqué irresponsable», estimant que «les appels à retirer les forces du Bouclier de la péninsule constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de Bahreïn». L´Arabie Saoudite a envoyé des troupes à Bahreïn, dans le cadre de cette force commune des pays du CCG pour contenir la contestation chiite qui a secoué pendant un mois la petite monarchie du nord du Golfe.
L´Iran avait dénoncé avec force le déploiement de troupes saoudiennes à Bahreïn et rappelé son ambassadeur dans ce pays, alors que les autorités bahreïnies dénonçaient des ingérences iraniennes dans leurs affaires intérieures. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est même allé jusqu´à affirmer que l´intervention de forces des pays du Golfe pour mettre un terme à la révolte populaire à Bahreïn était «un acte hideux voué à l´échec». Le chef de la diplomatie des Emirats arabes unis, pays qu´un vieux conflit territorial oppose à l´Iran à propos de la souveraineté sur trois îles stratégiques du sud du Golfe, a préconisé avant la réunion une attitude commune de fermeté du CCG face à l´Iran. Cité par le quotidien koweïtien Al Qabas, cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, a estimé que «toute action (contre l´Iran) doit être prise collectivement (...) et tenir en compte la sécurité et la stabilité du CCG». Plus que tout, les membres du CCG craignent de voir l´Iran favoriser des mouvements de contestation chez leurs minorités chiites, après avoir regardé avec sympathie le mouvement mené par la majorité chiite de Bahreïn. Le dixième de la population saoudienne est chiite et concentrée dans la région stratégique et pétrolière de l´est du royaume et cette proportion monte jusqu´au tiers au Koweït.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.