Les avocats en colère    Les deux poids, deux mesures de la wilaya d'Alger    Une marche populaire empêchée à El-Esnam    Ces nids à problèmes    Huit campus algériens dans le Top-100    Deux ouvrages de Abdenour Keramane attendus en octobre    L'initiative de Macron pour le Liban bat de l'aile    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Hamid Daimallah n'est plus    Mostaganem : La police met en échec une tentative d'émigration clandestine    4 décès et 160 nouveaux cas en 24 heures    Les écueils d'une rentrée inédite    Le rapport accablant de l'APW de Tizi Ouzou    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    La Foire du livre de Francfort invite les libraires pour une formation    Pluies orageuses sur certaines wilayas du Centre et de l'Est du pays    Patinage même pas artistique    Nomadland se place pour les Oscars après sa victoire à Toronto    Des manuscrits de Georges Brassens adjugés cinq fois leur estimation    La marche du livre brave les interdits    ANSEJ: large mouvement au niveau des directions d'annexes    Metz : Boulaya frusté par les deux points perdus face à l'OM    Les effets négatifs du stress sur votre apparence    Rue Khalifa Bensalem à Choupot: Des familles sous la menace d'un effondrement    Ain Bessem: Une femme blessée dans un incendie    Un concept à revisiter ?    GC Mascara: Vers le retour du président Bouchentouf    Faire le pied de grue devant un distributeur fâché    LES CROCS AIGUISES DE LA REALITE DES PRIX    Electricité et gaz: Les ménages pas concernés par la hausse des tarifs    AS Aïn M'lila: Un retard considérable à rattraper    RC Relizane: Aucun projet sportif à l'horizon    Massacres du 17 octobre 1961: Une Association française demande la reconnaissance du crime    L'avis des experts    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    L'Algérie condamne l'attaque terroriste contre le convoi du gouverneur de Borno (Nigeria)    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    UN TEXTE DE LOI VA ETRE PROMULGUE : Les enlèvements, nouvelle cible de Zeghmati    Le verdict final dans l'affaire Sovac connu mercredi    Libye: l'ONU appelle à l'arrêt immédiat des hostilités en banlieue de Tripoli    Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    Après plusieurs mois de fermeture : Le musée des Beaux-arts d'Alger rouvre ses portes    Importation: Pas de retour aux licences    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould Kablia a finalisé son calendrier
LE CORPS ELECTORAL CONVOQUE AUJOURD'HUI
Publié dans L'Expression le 07 - 02 - 2012

Le département de Ould Kablia aura, après révision des listes électorales, à préparer les bulletins de vote
C'est en réunion du Conseil des ministres que la date officielle de la tenue des législatives sera rendue publique.
Le compte à rebours va commencer en prévision des prochaines élections législatives. La clôture de la session d'automne du Parlement ouvre la voie à la mise en marche de la machine électorale. La première décision la plus attendue est la convocation du corps électoral. Sauf changement de dernière minute, le président de la République Abdelaziz Bouteflika procédera avant la fin de la semaine à la convocation du corps électoral, a-t-on appris de source sûre. Et d'ajouter que la question sera tranchée aujourd'hui au Conseil des ministres. «Il va falloir attendre les conclusions du Conseil des ministres à l'issue duquel la date officielle des élections sera rendue publique», a affirmé la même source. Même Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la Nation, a affirmé, jeudi dernier, que le chef de l'Etat annoncera ces jours-ci, la convocation du corps électoral. Abdelaziz Bouteflika «convoquera le corps électoral dans quelques jours», a-t-il dit dans une allocution prononcée à la clôture de la session d'automne du Conseil de la Nation. La convocation du corps électoral signifie directement l'annonce de la date officielle de la tenue des élections législatives. Sur ce point, selon le décret la convocation du corps électoral doit intervenir 90 jours avant le scrutin. Sur un simple calcul arithmétique et sachant que les élections doivent être tenues avant la date des élections législatives précédentes, c'est-à-dire avant le 17 mai, le prochain scrutin aurait lieu entre le 7 et le 16 mai. Il est fort possible que cela soit le 11 ou le 12 mai, vu que ces dates correspondent aux deux journées fériées du week-end. C'est l'option la plus plausible.
Une fois la date officiellement connue suite à la convocation du corps électoral, le ministère de l'Intérieur procédera à la révision exceptionnelle des listes électorales. Celle-ci se fait régulièrement lors de chaque dernier trimestre de l'année. Or, le ministère de l'Intérieur aura à fixer, en vertu des dispositions de la loi organique relative au régime électoral, une autre période exceptionnelle pour inviter les citoyens, âgés de 18 ans et non inscrits, à solliciter leur inscription auprès de leurs communes de résidence.
Outre les nouveaux inscrits, il est question de réactualiser toutes les listes. Il s'agit particulièrement de ceux qui n'ont pas participé aux dernières consultations électorales. Du pain sur la planche pour l'administration.
Le département de Ould Kablia aura notamment, après révision des listes électorales, à préparer les bulletins de vote, à aménager les centres et bureaux de vote. Pour la première fois, des urnes transparentes seront introduites lors de ces joutes dans les prochaines élections. Sur un autre chapitre, il sera également question de procéder à la mise en place des commissions chargées de la surveillance des élections. Celles-ci seront constituées de magistrats qui seront nommés par le chef de l'Etat. C'est toute la nouveauté. La loi accorde toutes les prérogatives aux magistrats lors de ce scrutin. Ils seront présents à tous les niveaux. C'est ce qu'a même confirmé jeudi dernier le Premier ministre Ahmed Ouyahia. Il affirme que la commission nationale de supervision des élections aura toutes les prérogatives sauf la proclamation des résultats qui relève du Conseil constitutionnel.
D'autre part, la voie sera libérée pour les partis politiques qui doivent préparer leur entrée dans cette bataille électorale, avec notamment l'élaboration de leurs programmes et ficeler leur agenda pour mener à bien leur campagne électorale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.