Hirak : Le ministère de l'Intérieur exige des « organisateurs » de lui communiquer l'itinéraire, les horaires et les slogans    Investissement: la reforme du Service public augmentera l'attractivité de l'Algérie    Djerad procèdera lundi à la distribution de 5000 logements à Alger    Palestine: condamnation internationale des agressions racistes et extrémistes israéliennes    La Cour d'Alger maintient Karim Tabou sous contrôle judiciaire    Coronavirus: 204 nouveaux cas, 140 guérisons et 7 décès    Carburants : La suppression de l'essence super avec plomb avancée au début de juillet    Six manifestants arrêtés vendredi à Alger placés sous contrôle judiciaire    Report du procès du terroriste "Abou Dahdah" à la fin de la session pénale    FC Barcelone : Pas de bon de sortie pour Dembélé    Aïd El Fitr : plus de 50.000 commerçants réquisitionnés    Covid-19: au moins 3.284.783 décès dans le monde    Béni-Abbès : le jeune disparu dans le grand Erg occidental rejoint sa famille    L'ancien journaliste de la chaine II Boukhalfa Bacha n'est plus    Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés    7 policiers tués dans des attaques dans le Sud-Est    «La Minurso doit revenir à sa mission originelle : le référendum»    Sablés à la confiture et aux pistaches    Benziane anticipe    De nouvelles polycliniques inaugurées    Les projets doivent répondre aux besoins de l'économie    Le Maroc cherche à cacher ses exactions    Coupe de la Ligue : l'USMA domine le MCA (2-0), le WA Tlemcen et le NC Magra créent la surprise    MC Alger : Stage bloqué pour préparer le WAC    Haltérophilie : Ahmed Tarbi n'est plus    Libye : Démonstration de force d'un groupe armé à Tripoli    APLS: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes, Aousserd et Houza    Le Hirak se réapproprie l'esprit du 8 Mai 45    Les raisons de la cherté    La guerre reprend de plus belle    Les résultats attendus aujourd'hui    Deux adolescents tués dans un accident de la route    Le conseil de wilaya fait le point    Le PAC viole le règlement du championnat    Equipe Nationale : Sénégal – Algérie en juin    Les conditions de Tebboune pour atteindre l'excellence    Etudiant dévoué, journaliste engagé et politique visionnaire    Le b.a.-ba de la fabrication d'un film    Mesurer ce qui compte    Bouchachi voué aux gémonies    Charfi appelé à réhabiliter les exclus de la course    Huit morts dont des Iraniens dans des raids sionistes    Trois soldats maliens tués par l'explosion d'un engin artisanal    Ennahda appelle à un vote massif    «Souilah» hospitalisé à Paris    «J'ai adoré camper le personnage de Fadel»    L'artiste, ce migrant    Une augmentation de 10 % enregistrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCD déroute
SON PRESIDENT, MOHCINE BELABBAS, A REÇU DEUX PARTIES ISLAMISTES
Publié dans L'Expression le 10 - 07 - 2013

Ayant annoncé d'autres rencontres, le RCD pourrait recevoir, dans les prochains jours, les responsables du Mouvement El Islah qui fait partie, avec le MSP et le Mouvement Ennahda, de l'AAV.
Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, a reçu, lundi 8 juillet, au siège du parti, une délégation du Mouvement islamiste Ennahda, conduite par son secrétaire général, Fatah Rebai. «Les deux parties ont échangé leurs points de vue sur les questions d'actualité. Ils ont convenu que les acteurs de la classe politique doivent se concerter pour parvenir à réduire leurs divergences sur les conditions de l'exercice politique», souligne le RCD dans un compte-rendu de la réunion. «Les modalités d'organisation des scrutins électoraux ont pris une part importante durant cet entretien. Les représentants des deux partis ont convenu de se revoir et d'élargir les consultations à d'autres acteurs politiques», ajoute le même communiqué. Le 3 juillet dernier, les responsables du RCD ont reçu une délégation du Mouvement de la société pour la paix (MSP), conduite par le président du parti, Abderrezak Mokri.
Ces rencontres entre les responsables d'un parti d'essence laïque et des partis de la mouvance islamiste, en attendant d'autres réunions, poussent certains observateurs à s'interroger sur les objectifs recherchés par les uns et les autres à travers ce qu'ils qualifient de «rencontres contre nature». Certains se posent même la question de savoir à quoi joue le RCD en recevant des responsables de partis islamistes? Or, ce «rapprochement» était dans l'air depuis au moins les élections législatives du 10 mai 2012. Il ne lui restait que la substance et la matérialisation. Ce que traduisent ces rencontres. En effet, au lendemain des législatives, boycottées par le RCD, remportées d'une manière surprenante par le FLN, les islamistes ont dénoncé «une fraude à grande échelle». Le RCD qui a dénoncé, lui aussi, la fraude a estimé que les islamistes en sont les grandes victimes. Depuis, les clins d'oeil entre les deux parties se sont multipliés, et avec l'arrivée du nouveau président du MSP, M.Mokri, aux premiers jours du mois de mai dernier, les choses commencent à se concrétiser. Certains islamistes veulent, du reste, contrer le candidat du système à la prochaine élection présidentielle, en présentant un candidat commun qui représente toute l'opposition. Le RCD qui a présenté un projet d'une «Constitution pérenne» a appelé à un compromis politique. Lors de sa convention nationale du 29 juin dernier, le président du MSP, M.Mokri, était l'invité qui a suscité le plus de commentaires et à qui l'opinion a accordé le plus d'intérêt. Sa seule présence était déjà interprétée comme étant un signe de rapprochement. Ce qui peut être, d'un certain point de vue, vrai. Mais ce rapprochement ne peut certainement pas signifier que les idées et projets de chaque parti soient remis en cause. «Nous appartenons à deux partis avec des identités et programmes politiques distincts. Le dialogue et l'échange entre les acteurs de la classe politique permettront de libérer la scène politique des contraintes et obstructions actuelles pour parvenir à un accord minimal à même de garantir les conditions d'une compétition démocratique sur la base de projets et de programmes politiques», a expliqué le RCD dans un communiqué sanctionnant sa rencontre avec le MSP. Bien au contraire, ces rencontres répondent à un impératif de construction d'une alternative politique.
Le président du RCD a expliqué, à l'occasion de la convention nationale, que «aujourd'hui plus que jamais, il faut dépasser les positions sectaires et les cadres partisans réducteurs pour placer l'Algérie au-dessus de tout autre considération». Ce qui suppose que «le débat ne peut se limiter à l'organisation de la succession (...) en occultant les débats politiques et les projets de société». Si ces rencontres seront suivies d'effets, elles peuvent influencer sur le cours des événements. Il serait, de ce fait, légitime de s'interroger si le verrou dressé par le système pour empêcher la rencontre des partis va sauter. C'est toute la stratégie du système qui fait de la fragmentation de la classe politique et de la société un moyen de survie qui risque de s'effondrer. Ayant annoncé d'autres rencontres, le RCD pourrait recevoir dans les prochains jours les responsables du Mouvement El Islah qui fait partie, avec le MSP et le Mouvement Ennahda, de l'Alliance de l'Algérie verte (AAV).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.