Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



FLN-TAJ, deux partis, une alliance
Publié dans L'Expression le 18 - 09 - 2013


Les partis FLN-RND-MSP qui formaient l'alliance présidentielle ont fait leur temps. Le MSP a procédé au renouvellement de son personnel dirigeant. Le même processus est bien engagé au FLN tandis que le RND s'y prépare activement. Cet épisode de la vie des principaux partis du pays marque plus un changement physique des acteurs politiques qu'une modification de la majorité présidentielle. En effet et mis à part le MSP qui avait manifesté son retrait de l'ancienne alliance présidentielle bien avant le passage de relais de ses responsables, la recomposition des partis de la nouvelle alliance est déjà bien avancée. Amar Saâdani, le SG du FLN et Amar Ghoul, le président du TAJ (Tajamou Amal Jazair) se sont rencontrés, lundi dernier. Les deux responsables ont, dans un communiqué commun, convenu, entre autres, de «la coordination de (leurs) positions au niveau du Parlement». Plus explicite, le SG du FLN, a rappelé, au cours de la conférence de presse conjointe avec le président du TAJ, que «toute personne qui soutient le Président Abdelaziz Bouteflika et son programme fait partie de la famille du FLN et nous saluons et soutenons sa démarche».Lui faisant écho, Amar Ghoul a insisté sur «l'engagement de son parti à oeuvrer à la concrétisation du programme du président de la République à tous les niveaux y compris au niveau de l'appareil exécutif et des assemblées élues».La deuxième alliance présidentielle est née. Si la porte est laissée ouverte, comme l'a souligné le SG du FLN, à «la concertation et la coordination avec tous les partis politiques pour la préservation de la stabilité et pour oeuvrer à la prospérité du pays», la nouvelle alliance dispose déjà d'une majorité confortable au Parlement. Nul doute que cette majorité sera rejointe par le RND après l'élection du nouveau SG. D'autres partis tels le Mouvement populaire algérien (MPA) de Amara Benyounès, le PLJ (Parti de la liberté et de la justice) dirigé par Mohamed Saïd et l'ANR de Belkacem Sahli, pourraient aussi rejoindre cette nouvelle alliance. Auquel cas, nous assisterons à une alliance présidentielle encore plus forte que la précédente. Contrairement à ceux qui ont une vision si courte pour ne voir que l'homme dans l'institution présidentielle, Saâdani et Ghoul conçoivent tout autrement leur soutien. Pour le SG du FLN, il s'agit de «soutenir le programme du Président de la République et de se mettre au service du peuple», tandis que le président du TAJ voit dans ce rassemblement le moyen de «renforcer les acquis nationaux, notamment la sécurité, la stabilité et le développement». Tous deux ont pour souci majeur l'avenir du pays dans un contexte régional défavorable au remarquable développement socio-économique qui est mené et qu'il faut impérativement consolider. Par contre, il est malheureux de constater l'énergie dépensée par une certaine opposition contre un éventuel nouveau mandat du Président Bouteflika sans mettre en avant leur candidat. Si toutefois il existe. Ceci dit, il n'y a là rien de nouveau. C'est même une rengaine qui revient. Nous avons déjà vécu le «tout sauf...». C'est-à-dire aller vers le vide. Aller vers un objectif aux conséquences désastreuses. C'est pourquoi cette nouvelle alliance ou «coordination» du FLN et du TAJ qui se met au service de l'Algérie et des Algériens est à saluer. Plus que jamais, en cette période critique que vit le monde, l'heure est au rassemblement et à la mobilisation. De toutes et de tous!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.