Constitution: les animateurs de la campagne insistent sur l'importance d'aller voter en masse    Anniversaire de la Guerre de libération: le Musée central de l'armée abrite un programme riche    Message du Président Tebboune à l'occasion de la Journée nationale de la presse    CPA: lancement inaugural de la finance islamique ce dimanche    Boukadoum prend part à la 16e réunion des ministres des AE du Dialogue 5+5    Le projet d'amendement constitutionnel nécessite un "avis consensuel"    Impératif de coordonner les efforts des journalistes algériens et sahraouis pour le droit à l'expression    Ouverture de plus de 91 000 postes d'emploi en 2021    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    «Le sigle FLN doit être restitué au peuple»    La liberté dans le respect de l'autre    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Musulmans de France, tous coupables ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khomri plaide la cause des jeunes
CONFERENCE NATIONALE
Publié dans L'Expression le 16 - 11 - 2014

Programmée pour les 24 et 25 novembre prochains, la conférence nationale de la jeunesse, devra permettre de poser toutes les préoccupations sur la table du dialogue.
Le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, a révélé l'organisation d'une importante conférence nationale qui devra se pencher sur l'ensemble des préoccupations de la jeunesse algérienne. La conférence nationale pour la jeunesse devra enregistrer la présence de 24 représentants des différents ministères et organisations du monde du travail et du mouvement associatif, les 24 et 25 novembre prochains à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf à Alger. «La conférence nationale est un espace de débats ouvert à tous les représentants pour aborder les préoccupations de la jeunesse tout en proposant ses solutions adéquates, afin de répondre aux aspirations de la jeunesse qui présente plus de 70% de la population algérienne», a indiqué hier, le ministre de la Jeunesse, au forum El Moudjahid à Alger. La rencontre a pour objectif, d'enrichir le programme du ministère de la Jeunesse qui inclut d'autres ministères, afin de dégager une politique nationale en faveur de la prise en charge des préoccupations des différentes tendances et couches sociales. La problématique de la violence urbaine qui s'exprime dans les stades surtout et autres espaces publics, a été abordée de manière succincte, avant de revenir sur un ensemble de facteurs qui poussent la jeunesse à verser dans la drogue et la délinquance juvénile. Le manque de loisirs, d'activités culturelles, sportives et autres animations qui donnent du punch à l'âge d'or d'une importante tranche de la société, est situé au coeur du phénomène de la violence qui a été appuyée par les barons de la drogue qui menacent le pays dans sa stabilité sociale, politique et économique, selon le ministre. S'ajoute à cela, le conflit de générations qui n'a pas épargné les jeunes à entrer en conflit avec les parents. «Il est clair que l'arrivée de la nouvelle technologie a modifié complètement le comportement des jeunes vis-à-vis de leurs propres parents. Mais, toute évolution, passe par la compétition et la culture démocratique qui permet à chacun de nous, d'exprimer ses idées et aspirations loin de toutes violence quelle que soit sa nature», a souligné M.Khomri. Il n'y a pas de démocratie sans vérité et confrontation d'idées. Le challenge économique est démocratique, passe par l'acceptation du jeu dans le respect mutuel, dit-il. Le cumul de problèmes sociaux ou familiaux chez les jeunes et les personnes âgées, engendre des comportements qui sortent de la logique civilisatrice de la société dans toutes ses dimensions, d'où l'existence d'une forme de conflit entre générations, dit-il. Abordant la question économique, le ministre de la Jeunesse, n'a pas manqué de revenir avec insistance, sur l'obligation de sortir de la politique de la rente pétrolière appliquée par le pays, jusqu'à présent. Préconisant le développement du secteur de l'agriculture et du tourisme, le ministre a indiqué que le pays n'a pas exploité toutes ses richesses naturelles, sans pour autant, omettre la formation des jeunes qui doit s'inscrire dans la durée, afin de répondre à l'exigence du développement national.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.