Tripoli : 9 morts dans le bombardement d'un dépôt militaire    Crise libyenne : Alger et Tunis affichent leurs inquiétudes    Sports mécaniques : Le CSMB s'illustre    Delort, quelle bonne pioche de Belmadi !    BAC 2019 dans la capitale : Plus de 58 000 candidats    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Baghlia : Manque de transport public    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    La crise, c'est eux!    L'AACC s'oppose à la dissolution de l'Office central de répression de la corruption    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    114 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    Tlemcen: Un jeune tué à coups de couteau et de sabre    Une quinzaine de jours seulement après le début de la saison estivale: Déjà quatre décès par noyade    La saga judiciaire continue    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Quelques scénarios de sortie de crise    Recul des Bourses en Europe : L'impact des tensions commerciales se matérialise sur les marchés    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Le Sétifien Abdelmoumène Djabou signe pour deux saisons    «La situation actuelle du football africain m'inquiète et inquiète la FIFA»    Pour coopérer dans le secteur du gaz : "La Russie est un partenaire idéal de la Chine"    Pour renforcer prochainement la cartographie et la télédétection : Une caméra numérique de nouvelle génération à Oran    Hommage à Ahmed Kellil    Karim Djoudi et Amar Tou, placés sous contrôle judiciaire    Pourquoi les "actes de sabotage" contre les pétroliers ne profitent pas à l'Iran?    Le président déchu comparaîtra la semaine prochaine    ANP : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Connexion perturbée et silence des autorités    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    ACTUCULT    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khomri plaide la cause des jeunes
CONFERENCE NATIONALE
Publié dans L'Expression le 16 - 11 - 2014

Programmée pour les 24 et 25 novembre prochains, la conférence nationale de la jeunesse, devra permettre de poser toutes les préoccupations sur la table du dialogue.
Le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, a révélé l'organisation d'une importante conférence nationale qui devra se pencher sur l'ensemble des préoccupations de la jeunesse algérienne. La conférence nationale pour la jeunesse devra enregistrer la présence de 24 représentants des différents ministères et organisations du monde du travail et du mouvement associatif, les 24 et 25 novembre prochains à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf à Alger. «La conférence nationale est un espace de débats ouvert à tous les représentants pour aborder les préoccupations de la jeunesse tout en proposant ses solutions adéquates, afin de répondre aux aspirations de la jeunesse qui présente plus de 70% de la population algérienne», a indiqué hier, le ministre de la Jeunesse, au forum El Moudjahid à Alger. La rencontre a pour objectif, d'enrichir le programme du ministère de la Jeunesse qui inclut d'autres ministères, afin de dégager une politique nationale en faveur de la prise en charge des préoccupations des différentes tendances et couches sociales. La problématique de la violence urbaine qui s'exprime dans les stades surtout et autres espaces publics, a été abordée de manière succincte, avant de revenir sur un ensemble de facteurs qui poussent la jeunesse à verser dans la drogue et la délinquance juvénile. Le manque de loisirs, d'activités culturelles, sportives et autres animations qui donnent du punch à l'âge d'or d'une importante tranche de la société, est situé au coeur du phénomène de la violence qui a été appuyée par les barons de la drogue qui menacent le pays dans sa stabilité sociale, politique et économique, selon le ministre. S'ajoute à cela, le conflit de générations qui n'a pas épargné les jeunes à entrer en conflit avec les parents. «Il est clair que l'arrivée de la nouvelle technologie a modifié complètement le comportement des jeunes vis-à-vis de leurs propres parents. Mais, toute évolution, passe par la compétition et la culture démocratique qui permet à chacun de nous, d'exprimer ses idées et aspirations loin de toutes violence quelle que soit sa nature», a souligné M.Khomri. Il n'y a pas de démocratie sans vérité et confrontation d'idées. Le challenge économique est démocratique, passe par l'acceptation du jeu dans le respect mutuel, dit-il. Le cumul de problèmes sociaux ou familiaux chez les jeunes et les personnes âgées, engendre des comportements qui sortent de la logique civilisatrice de la société dans toutes ses dimensions, d'où l'existence d'une forme de conflit entre générations, dit-il. Abordant la question économique, le ministre de la Jeunesse, n'a pas manqué de revenir avec insistance, sur l'obligation de sortir de la politique de la rente pétrolière appliquée par le pays, jusqu'à présent. Préconisant le développement du secteur de l'agriculture et du tourisme, le ministre a indiqué que le pays n'a pas exploité toutes ses richesses naturelles, sans pour autant, omettre la formation des jeunes qui doit s'inscrire dans la durée, afin de répondre à l'exigence du développement national.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.