Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des recommandations et des attentes
5E CONGRÈS DU SECTEUR DE LA PÊCHE
Publié dans L'Expression le 17 - 12 - 2014

4 000 bateaux de pêche, dont la moitié est dépassée par l'exigence de la modernisation
Les pays arabes en quête d'une nouvelle dynamique de production dans le secteur de la pêche et ressources halieutiques.
Le premier congrès des pays arabes portant sur les ressources halieutiques qui s'est tenu les 15 et 16 décembre en Algérie, s'est clôturé hier, à Alger, avec pas moins de 16 recomman-dations qui vont dans le sens de la création d'une nouvelle dynamique en termes de développement du secteur de la pêche. Cette première rencontre du genre en Algérie, s'est soldée par l'idée de la création d'une société par actions (SPA), qui sera lancée et financée par les pays arabes qui activent sous la chapelle de l'Académie arabe, a-t-on indiqué auprès des organisateurs et à leur tête, le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques qui devra commencer par la réorganisation de son département de communication qui a malmené les journalistes dans l'exercice de leurs fonctions. «Il faut demander l'autorisation du chargé de communication, avant de communiquer avec les conférenciers», a-t-on lancé aux nombreux journalistes des chaînes de télévisions, l'APS et la presse privée qui n'ont pas cédé à cette «bourde monumentale» dans le domaine de la communication institutionnelle. D'autant plus qu'il s'agit d'un congrès ouvert à la presse. «Inspecteur chargé de la communication...?». Du jamais-vu dans les annales du secteur de la communication qui constitue la locomotive de tout développement économique et social. A moins qu'il s'agisse d'une innovation qui provient du secteur de la pêche...
Choaib Aggab, président de la Chambre algérienne de la pêche et de l'aquaculture, n'a pas manqué de revenir dans la profondeur des problèmes vécus par le secteur de la pêche, à commencer par la vétusté de la flotte de pêche qui enregistre plus de 4000 bateaux de pêche, dont la moitié est dépassée par l'exigence de la modernisation du secteur de la pêche, en plus des opérateurs qui activent dans le marché informel qui réduit le potentiel de la production.
«Le marché de l'aquaculture est saturé en raison de plusieurs facteurs. C'est cette rencontre qui va nous permettre de faire un état des lieux comparatif avec d'autres pays arabes qui ont une avancée remarquable dans la pêche, à l'image de la Mauritanie, l'Egypte et plus», a-t-il souligné, en marge d'une conférence de presse à l'hôtel El Aurassi. Le projet de création de la société par actions (SPA), a enregistré déjà une part d'actions de 86 millions de dollars sur les 100 millions de dollars, le budget nécessaire qui a été fixé pour les besoins de cette «entreprise arabe» qui souffre de désordre dès son lancement.
L'Algérie n'a pas donné encore sa part de financement à ce projet, pour des raisons qui restent à clarifier, a-t-on affirmé, dans les coulisses de ce petit congrès qui s'est penché sur de grandes questions qui sommeillent depuis. Tout en insistant sur l'importance de cette rencontre qui a réuni plusieurs pays arabes, tels que le Qatar, l'Arabie saoudite, le Yémen, l'Egypte, la Libye, l'ensemble des participants ont mis le point sur cette opportunité qui permet des échanges entre les différents pays arabes en quête de développement de la pêche.
Par ailleurs, il y a lieu de souligner, le courage et l'engagement du représentant de la Libye qui est passé par la Turquie, avant d'arriver à Alger pour assister à cette rencontre.
Un salut remarquable a été adressé au représentant de la Libye qui a tenu à son engagement, malgré l'instabilité politique et sociale qui règne dans ce pays voisin. Paix et stabilité à nos voisins!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.