"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"C'est un club où je peux travailler sereinement"
MEHDI ABEID S'EST ENGAGE 3 ANS AVEC LE FC DIJON
Publié dans L'Expression le 04 - 09 - 2016

img src="http://www.lexpressiondz.com/img/article_medium/photos/P160904-04.jpg" alt=""C'est un club où je peux travailler sereinement"" /
Recruté le dernier jour du mercato par Dijon, l'international algérien Mehdi Abeid exprime sa satisfaction d'avoir signé dans un club où il pourra s'exprimer. Le milieu de terrain de l'EN compte réaliser une grosse saison tant en Ligue 1 qu'en sélection. Il a accordé un entretien au site officiel de son nouveau club.
Vous avez été transféré dans les toutes dernières heures du mercato. Pourquoi avoir choisi le DFCO?
J'ai choisi Dijon car on m'en a parlé en bien. On me l'a décrit comme un club familial où je pouvais m'épanouir et travailler sereinement. J'ai besoin de m'exprimer. Je reste sur une saison pleine et je veux continuer sur cette lancée. Cette saison, j'aurai de nombreuses échéances entre Dijon et la sélection nationale d'Algérie (qualifications pour la Coupe du monde et la CAN 2017). Cette saison peut être très importante pour moi, et je voulais aller dans un club où travailler sereinement.
Vous faites votre retour en France, après l'avoir quittée à l'âge de 18 ans. Pourquoi ce choix à l'époque?
Je savais que partir à l'étranger serait quelque chose de compliqué à cause de la langue et du changement de culture. J'arrivais dans un club vraiment très huppé comme Newcastle, c'était difficile de refuser. J'étais très jeune, j'avais beaucoup de choses à apprendre, mais ça s'est très bien passé là-bas.
Vous avez côtoyé de grands joueurs à Newcastle. Quels sont ceux qui vous ont le plus marqué?
En arrivant en Angleterre aussi jeune, je savais que j'allais apprendre de très grands joueurs. J'ai tout de suite intégré le groupe professionnel, donc je me suis entraîné avec des grands noms. Même en n'ayant pas joué énormément les deux premières saisons, j'ai beaucoup appris à leurs côtés. Qu'est-ce que le monde professionnel? Comment se gérer au jour le jour? Aujourd'hui, je ne regrette en rien d'être parti très jeune. Jouer avec des Yoann Cabaye, Hatem Ben Arfa ou Demba Ba, c'est top! Ce sont des joueurs aux qualités énormes et qui ont marqué les supporters de Newcastle. J'ai énormément appris aux côtés de Yo' Cabaye, qui joue au même poste. Il m'a donné énormément de conseils et m'a toujours encouragé. Cela m'a beaucoup aidé.
Vous avez aussi connu le championnat grec au sein d'un grand club régulièrement européen...
Le Panathinaïkos est un grand club, où la défaite est interdite... L'ambiance dans le stade, c'est quelque chose! Les gens sont passionnés, même fanatiques... C'est un club qui joue tout le temps le haut de tableau dans le championnat grec. Ma première saison en prêt s'est très bien déroulée avec de bonnes statistiques (10 buts, 7 passes décisives). Je suis ensuite retourné à Newcastle plus fort et déterminé. J'avais gagné en confiance et en expérience. J'ai pu jouer quelques matchs, malheureusement, des petites blessures m'ont gâché la saison...
Des statistiques impressionnantes pour un milieu défensif!
Pendant cette saison au Panathinaïkos, j'ai pu découvrir un nouveau poste, en évoluant un cran plus haut. C'est bénéfique pour moi car je peux jouer à plusieurs postes. Dans le football actuel, c'est un atout d'être polyvalent. J'adore défendre, mais j'aime tout autant attaquer.
In Dijonfc.fr.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.