Ligue des champions: Mahrez dans l'équipe type de la semaine    Real Madrid: le vestiaire pense que Zidane va partir    Real Madrid: Hazard présente ses excuses    AADL2 : Près de 4.600 souscripteurs ont retiré les ordres de versement de la 1ère tranche    Congé de maternité: Une campagne d'information sur les demandes en ligne    Le politique du chantage adoptée par le Maroc dénote sa déception    La position française par rapport à ce qui se passe au Tchad est anti-démocratique    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    Ligue des champions (1/4 de finale - aller) : CRB-EST décalé au samedi 15 mai    [Photos] Sauvetage d'un enfant coincé dans les eaux en furie d'un oued    Coronavirus: 201 nouveaux cas, 138 guérisons et 8 décès    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Le général Medjahed débat avec Anouar Haddam    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Nous sommes fiers de l'acquis démocratique polonais    Six mois de prison avec sursis pour Bendiar Maamar    «Le FLN est en décadence»    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    Messaoudi (JSS) maintient le cap    Les finances et la fin de saison au menu    «Ce n'est pas évident de mettre toujours un onze compétitif»    Renflouage du barrage de Taksebt depuis l'oued Sebaou    Cap sur le 6e congrès    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Algérie-France : la question de la mémoire doit être traitée dans le cadre d'un dialogue d'Etat à Etat    Bac artistique : la musique et la danse seront-elles enfin licites ?    Les artistes rendent hommage à Sid Ahmed Agoumi    "Certains de nos comédiens ont du mal à incarner leur personnage"    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    Le parcours du combattant    La néo-théorie du «bon cercle» !    Eric Zemmour, visé par des accusations d'agressions sexuelles    L'armée hausse le ton    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les mises en garde de l'Armée    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    Huit auteurs du meurtre des trois expatriés ont été abattus    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'exercice 2016 par les chiffres
SÛRETE DE WILAYA D'ANNABA
Publié dans L'Expression le 22 - 01 - 2017

«Il y a d'abord un travail de proximité afin de prévenir selon les cas et les lieux», a précisé le chef de sûreté de wilaya d'Annaba.
Bien que faisant état d'un léger effet yo-yo, le bilan de l'exercice 2016, présenté par les différents services de la sûreté de wilaya d'Annaba, demeure néanmoins maîtrisable.
«Il y a d'abord un travail de proximité afin de prévenir selon les cas et les lieux», a précisé le chef de sûreté de wilaya d'Annaba. Ce travail salutaire est aussi le résultat de l'implication citoyenne et l'usage des mesures mises en place à cet effet dont le numéro d'appel 17. Ce N° vert a permis de dénoncer divers actes criminels avec 4891 appels. Le 15/48 lui aussi n'a pas été des moindres, avec 3783 appels et le standard avec 25.516 appels, ainsi que le 104 «Allo Chorta». Cela renseigne sur les chiffres arrêtés pour l'exercice 2016, faisant état de l'identification et l'arrestation de 38 agresseurs, 38 voleurs et 98 usagers de la drogue. La criminelle, la BRI et les stupéfiants, ainsi que la brigade scientifique notamment qui vont de pair dans l'élucidation de toute affaire. Dirigé d'une main de fer par un commissaire redouté dans les milieux criminels, Mohamed Yazid Boubekri, à qui personne n'échappe et fait trembler plus d'un, étant à l'origine de la sécurité et la sérénité de la ville d'Annaba et ses habitants, pour preuve, la réduction du taux de criminalité et le trafic de drogue notamment.
Dressant le bilan des affaires retenues en 2016, le commissaire de la Bmpj a, fait état du traitement de 6768 affaires tous crimes confondus. Les chiffres présentés font état de 119 affaires traitées et élucidées sur 169 affaires d'atteinte à l'économie nationale, 1114 traitées pour atteinte aux biens d'autrui, 94 affaires traitées sur 1204 d'atteinte à des ascendants et des problèmes de familles. S'agissant du crime électronique, il est fait état du traitement de 87 affaires dont 73 élucidées. Au volet trafic de drogue il est retenu l'implication de 751 narcotrafiquants, dont 216 placés sous mandat de dépôt, 112 ont bénéficié de citations directes, contre trois placements sous contrôle judiciaire, tous impliqués dans 620 affaires traitées et élucidées. Pour ce qui est des crimes de sang dont le taux a nettement régressé du moins durant les trois dernières années, il est tout de même fait état pour l'exercice 2016 de 11 crimes résolus à 100%, avec l'arrestation de 16 individus placés sous mandat de dépôt. Dans le même volet, à savoir les narcotiques, il est fait état de la saisie de 8, 515 kg de résine de cannabis et 11 235 comprimés hallucinogènes. Aussi il a été saisi 8,7 grammes de cocaïne. S'exprimant sur le vol des véhicules, le commissaire de la Bmpj, M. Boubekri a souligné que 21 véhicules volés, dont huit ont été récupérés. Les statistiques présentées par Youcef Houara, commissaire principal de la voie près la sûreté de wilaya, font état pour l'année 2016 de 500 accidents à l'origine de 19 décès et 603 blessés.
Le bilan positif des activités de la sûreté de wilaya d'Annaba pour l'exercice écoulé, montre et explicite le fait qu'une véritable lutte contre toutes formes de criminalité et d'entraves aux lois de la République est menée avec diligence et rigueur d'où la radiation du commerce de l'informel à Annaba, où depuis des mois, et au moment de la mise sous presse, des dizaines d'agents de la police sont mobilisés sur toutes les artères commerciales de la ville d'Annaba.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.