Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réunion à Vienne sur fond de critiques américaines
NUCLEAIRE IRANIEN
Publié dans L'Expression le 26 - 04 - 2017

L'Iran et les grandes puissances étaient réunis hier à Vienne pour faire le point sur l'accord nucléaire conclu en 2015, sur fond d'incertitudes croissantes quant aux suites que le président américain Donald Trump entend donner à ce texte.
Cette réunion trimestrielle, la cinquième depuis l'entrée en vigueur en janvier 2016 de cet accord destiné à garantir le caractère strictement pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales, doit en principe confirmer le respect du texte par toutes les parties. Elle intervient dans un contexte d'expectative alors que M.Trump, un opposant virulent à cet accord considéré comme un des principaux succès diplomatiques de son prédécesseur Barack Obama, a une nouvelle fois dénoncé jeudi un «accord terrible», qui «n'aurait pas dû être signé».
Washington a annoncé le lancement d'une étude pour savoir si l'allègement des sanctions envers l'Iran correspondait à l'intérêt national des Etats-Unis. Cette certification doit être communiquée au Congrès tous les 90 jours.
Le porte-parole de la diplomatie américaine, Mark Toner, a prévenu que cette étude envisagerait l'accord «dans le contexte plus large du rôle régional et mondial de l'Iran». Alors que la Maison Blanche a reconnu le 18 avril que Téhéran se pliait à ses engagements aux termes de l'accord, M.Trump a souligné deux jours plus tard que l'Iran n'en respectait pas l' «esprit».
Washington reproche notamment à Téhéran son soutien au président syrien Bachar al-Assad et aux rebelles au Yémen, ainsi que la poursuite de son programme de missile balistiques.
Le secrétaire d'Etat Rex Tilllerson a par ailleurs estimé que l'accord permettait à Téhéran de «gagner du temps», sans «parvenir à l'objectif d'un Iran non nucléaire». M. Trump avait promis durant sa campagne électorale de «déchirer» le texte, des propos qu'il n'a toutefois pas réitérés depuis sa prise de fonctions en janvier. Côté iranien, l'accord est critiqué par les opposants au président Hassan Rohani, en lice pour sa réélection le mois prochain. Ceux-ci estiment que les bénéfices économiques attendus de la levée des sanctions ne sont pas au rendez-vous. Vendredi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, avait accusé les Etats-Unis d'avoir «bafoué» et le «contenu» de l'accord et son «esprit», alors que Washington a prolongé certaines sanctions visant Téhéran.
La réunion de Vienne réunit les directeurs politiques de l'Iran et des grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) qui avaient négocié l'accord en juillet 2015 à Vienne. Elle ne doit en principe pas donner lieu à un point-presse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.