«Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    FAF... la mascarade continue    Pagaille dans les bureaux de poste    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    La magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Démenti    Des journalistes reviennent en... autostop !    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    Trois marchés de vente promotionnelle ouverts    L'espoir d'une reprise    Une coalition d'ONG plaide pour une "nouvelle approche"    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    El Tarf: Le gaz de ville pour Oued Djenane    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Saidal fabriquera du Levothyrox    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    David Luiz sur le départ    Un ultimatum pour Cavani    Ramos positif au coronavirus    Une grave provocation    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les critères dévoilés par la LFP
RECRUTEMENT DES JOUEURS ETRANGERS POUR LA LIGUE 1
Publié dans L'Expression le 04 - 07 - 2017

Sidibé fait partie des jouers qui animeront le championnat de Ligue 1 la saison prochaine
Ces nouvelles mesures visent à éviter à ces clubs de faire l'objet de plaintes auprès de la FIFA, comme cela a été le cas lors des saisons précédentes, ce qui avait conduit à l'époque la FAF à interdire le recrutement de joueurs étrangers.
Les joueurs étrangers, autorisés désormais à évoluer en championnat de Ligue 1 Mobilis après une année et demie d'interdiction, devront remplir certains critères, selon les modalités et les dispositions réglementaires pour leur recrutement, dévoilées par la Ligue de football professionnel, hier sur son site officiel. Ainsi, l'inscription des joueurs étrangers est ouverte seulement à ceux ayant évolué avec un statut de joueur international dans leurs pays dans les équipes U20, Olympiques et A pendant au moins deux années et plus, âgés de moins de 27 ans à la date de leur recrutement (la date de signature du contrat faisant foi).
La LFP à travers la Fédération algérienne de football adressera une correspondance à la fédération d'origine du club afin de confirmer le statut du joueur à recruter. Aussi, le club devant recruter des joueurs étrangers doit obligatoirement disposer de ressources financières suffisantes pour couvrir les engagements pris en matière de paiement des salaires à terme échu et en monnaie locale (DA). Une mesure visant à éviter à ces clubs de faire l'objet de plaintes auprès de la Fédération internationale de football, comme cela a été le cas lors des saisons précédentes, ce qui avait conduit à l'époque la FAF à interdire le recrutement de joueurs étrangers.
La LFP a fait savoir également que le club recruteur est dans l'obligation, pour garantir les salaires des joueurs étrangers, de mettre en place une provision bancaire de garantie représentant six mois de salaire et doit obligatoirement déposer auprès de l'administration concernée un dossier pour l'obtention d'un permis de travail. Le récépissé de dépôt de ce dossier est un préalable pour l'obtention de la licence du joueur.
La LFP a en outre averti les clubs ayant recruté des joueurs étrangers qu'ils devront assumer leur responsabilité «au regard des textes et des lois en vigueur relatifs au recrutement des joueurs étrangers, aux règlements généraux de la FIFA et de la FAF et le transfert des joueurs».
Enfin, les joueurs étrangers doivent être soumis à un examen médical.
«La Commission médicale fédérale, en dernier ressort, délivrera une autorisation d'aptitude qui sera jointe au dossier de demande de licence», explique la LFP.
Ligues 1 et 2 Mobilis
La fin du mercato estival fixé au 31 juillet
La période d'enregistrement des joueurs des deux cham-pionnats de Ligues 1 et 2 Mobilis qui a débuté le 1er juin, se poursuivra jusqu'au 31 juillet prochain, a indiqué hier la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel. Quant à la 2ème période (mercato hivernal), elle a été fixée du 16 décembre 2017 au 15 janvier 2018, précise la même source, ajoutant que durant cette 2ème période d'enregistrement, les clubs ayant un statut professionnel et dans la limite de 27 joueurs (L1) et 25 joueurs (L2), ont la possibilité de recruter au plus trois joueurs dans la catégorie seniors. «Les prêts de joueurs durant la période en question sont inclus dont les trois joueurs autorisés au recrutement», a encore précisé la LFP. Concernant le contrat du joueur professionnel, celui-ci est établi pour une durée minimale de deux ans et au maximum pour une durée de cinq ans, a souligné l'instance footballistique nationale, poursuivant qu'un joueur n'ayant pas encore 18 ans ne peut signer de contrat professionnel que si la durée du contrat n'excède pas trois ans. «Les clauses dépassant cette durée sont réputées non écrites et nulles», avertit la LFP.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.