Justice : Mandat de dépôt contre Saïd Bey et mandat d'arrêt contre Habib Chentouf    Le bal des hypocrites    La rue applaudit les décisions    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Argent détourné en Algérie : M. Djillali Hadjadj chiffre à près de 60 milliards de dollars les sommes détournées    Le baril "accompagne" le Hirak    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    Le fromage Bouhezza en fête    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Des débuts prometteurs    Istimara et recours, quelle issue?    Plus de peur que de mal    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    Les frères Kouninef arrêtés    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Bensalah maintient le cap    L'horreur à Alger !    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    Qui succédera à Ould Abbès    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    La semaine de la langue espagnole    Championnat d'Allemagne.. Belfodil 6e meilleur buteur    Effondrement d'un immeuble à la Casbah.. Quatre morts et des blessés    Course au titre.. L'USMA toujours maitre de son destin mais…    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pourquoi les victoires de l'armée syrienne font peur
MOSCOU DEMENT CATEGORIQUEMENT LE BOMBARDEMENT DES FDS
Publié dans L'Expression le 17 - 09 - 2017

La conseillère du président Bachar al-Assad, Bouthaina Chaabane, a prévenu que le régime allait combattre «les FDS, l'EI ou toute force étrangère illégitime présente sur le territoire».«Les FDS tentent, sous les ordres des Américains, de parvenir aux régions pétrolières pour les contrôler. Ils n'y parviendront pas.»
Une force syrienne antijihadiste soutenue par les Etats-Unis a accusé hier l'aviation russe d'avoir bombardé ses combattants dans l'est de la Syrie. C'est la première fois que les Forces démocratiques syriennes (FDS) disent avoir été la cible de raids aériens de la Russie, alliée du régime syrien dans le conflit, même si au cours des mois précédents ils ont tenté de pointer du doigt l'aviation russe pour distiller le doute.
Moscou a démenti ces accusations. «Ce n'est pas possible. Pourquoi les bombarderions-nous?», a dit le porte-parole Igor Konashenkov, sur la base militaire russe de Hmeimim, dans l'ouest de la Syrie. Les FDS avaient accusé en juin l'armée de l'air syrienne de les avoir bombardées dans la province de Raqa. Dans cette guerre complexe aux multiples protagonistes, les forces soutenues par les Russes et celles soutenues par les Etats-Unis mènent des offensives distinctes pour chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI) de Deir Ezzor, la dernière province qu'il contrôle quasi totalement en Syrie.
L'offensive des forces syriennes et de leurs alliés se concentre sur la ville même de Deir Ezzor, située dans l'ouest de la province pétrolière éponyme. Celle des FDS, une alliance de combattants arabes et kurdes appuyée par l'aviation américaine, vise à chasser les jihadistes de l'est de la province.
Hier, «nos forces ont été la cible d'une attaque de l'armée de l'air russe et du régime dans la zone industrielle», au nord-est de la ville de Deir Ezzor, ont indiqué les FDS dans un communiqué. «Six combattants ont été blessés.» «Au moment où nos forces remportent de grandes victoires contre l'EI (...), certaines parties tentent d'entraver l'avancée de nos troupes», ont accusé les FDS. En annonçant son offensive contre l'EI dans la province de Deir Ezzor, cette alliance avait assuré qu'il n'y avait aucune coordination avec les forces gouvernementales.
Or, c'est par rapport à l'avancée fulgurante de l'armée syrienne dans toute la province stratégique de Deir Ezzor que l'inquiétude des FDS a grandi, au point d'agiter le mouchoir rouge d'un prétendu bombardement de l'aviation russe à l'instar de ce qui a été avancé en juin sur des raids de l'aviation syrienne. Mais, selon la coalition internationale, il existe dans la zone une «ligne de 'déconfliction''», censée éviter les incidents dans le ciel syrien, encombré d'avions de la coalition antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, d'avions du régime et russes.
La province de Deir Ezzor est divisée diagonalement par l'Euphrate. Les FDS opèrent dans des secteurs sur la rive est du fleuve. Les incidents entre les FDS et l'armée syrienne sont rares, pour l'instant. En juin, un avion syrien a été abattu par la coalition dans la province de Raqa (nord), Washington affirmant qu'il s'agissait d'une riposte à un tir de cet appareil contre les FDS.
Damas reste très méfiant à l'égard des FDS. Les Kurdes de Syrie ont déjà créé une région fédérale dans les zones qu'ils contrôlent. Vendredi, la conseillère du président Bachar al-Assad, Bouthaina Chaabane, a prévenu que le régime allait combattre «les FDS, l'EI ou toute force étrangère illégitime présente sur le territoire».
«Les FDS tentent, sous les ordres des Américains de parvenir aux régions pétrolières pour les contrôler. Ils n'y parviendront pas», a-t-elle dit dans une interview.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.