Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Remise de 527 microcrédits pour la création de projets    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Le secteur sur un brasier    Benjamin Stora. Spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Algérie : «Il y a une histoire sur laquelle on peut s'appuyer pour trouver du commun»    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    CHAN-2021 : La décantation tarde à se faire    Fonds de garantie des crédits FGAR: Accompagnement d'une trentaine de PME en 2020    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    L'ENTERREMENT DES VIVANTS    Organisation de la Omra: Près de 500 agences de voyages candidates    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    "Ni repentance ni excuses"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le compte à rebours a commencé
LIVRAISON DES BARRAGES KOUDIAT ACERDOUN ET TAKSEBT
Publié dans L'Expression le 17 - 09 - 2005

Les moyens humains et matériels sont renforcés pour garantir une réception dans 14 à 18 mois.
A dater de 2008, plus jamais de pénurie d'eau. Et, à partir de l'année 2006, l'Algérienne des eaux (ADE) paiera son eau qui, antérieurement, était offerte gratuitement par l'Agence nationale des barrages (ANB). Le prix définitif n'est pas encore fixé, mais la moyenne varie entre 3 à 4 dinars. L'annonce a été faite par Abdenaceur Kali, P-DG de l'ANB, en visite mercredi à Koudiet Acerdoun. Toutefois, il exclut une éventuelle révision à la hausse des prix de l'eau potable, puisque l'Etat continuera à subvenir. Mieux, à l'horizon 2008, un bon nombre d'infrastructures hydrauliques seront réceptionnées, ce qui veut dire qu'on va droit vers une sécurisation en matière d'alimentation en eau potable à travers toutes les régions du pays. Pour le cas Koudiet Acerdoun, suivi minutieusement par le ministre des Ressources en eau, compte tenu de son importance, le compte à rebours a commencé et les travaux sont en «phase finale et cruciale qu'est la construction de l'obstacle». La dérivation de Oued Isser a été faite et ouverte et une étude va être lancée pour une possible mise à eau partielle avant le parachèvement des travaux. Les moyens humains et matériels sont renforcés pour garantir une réception dans 14 à 18 mois, explique M.Kali, mettant en relief l'importance du projet qui, avec un volume annuel de l'ordre de 180 millions m3, va «inonder» cinq wilayas du Centre à savoir Tizi Ouzou, Bouira, Alger, M'sila, Médéa et Djelfa. Pour ce qui est des transferts, Abdenaceur Kali révéla, lors d'un point de presse improvisé, que les appels d'offres ont été lancés et 33 entreprises se sont déclarées d'ores et déjà intéressées. Le projet des transferts entend également la réalisation de six stations de pompage et 100 km de conduites, dans une première étape. Il faut dire qu'une enveloppe budgétaire à hauteur de 20 milliards de dinars a été dégagée pour la mise sur pied de l'infrastructure hydraulique de Koudiet Acerdoune, tandis que l'ensemble des projets en cours de réalisation coûteront une cagnotte estimée à 435 milliards. S'agissant du barrage de Taksebt, le projet des transferts est en phase très avancée. La phase d'urgence relative à l'AEP de Tizi Ouzou pour un volume de 12.000 m3/jour a été achevée et mise en exploitation depuis le 1er juin passé. Quant aux transferts vers Boumerdès et Alger, ceux-ci ont été lancés il y a de cela quelques jours et permettront de renforcer l'AEP de ces deux wilayas ainsi que les agglomérations de la wilaya de Tizi Ouzou, d'un volume annuel global de 180 millions de m3. Les transferts seront dotés d'une station de traitement de 605.000 m3/jour, mais aussi d'une autre station de pompage d'un volume évalué à 7,1 m3/seconde.
Le terrassement des stations de traitement et de pompage avance à pas de géant, tandis que les travaux d'investigations géotechniques concernant les quatre tunnels (Tizi Ouzou, Draâ Ben Khedda, Nacéria et Thénia) sont en cours. Par ailleurs, le ministre des Ressources en eau Abdelmalek Sellal s'est rendu inopinément dans la wilaya de Souk Ahras pour inspecter certains projets relevant de son département. Il s'agit de l'infrastructure hydraulique de Aïn Dalia, d'un volume de l'ordre de 150 millions m3. Ce barrage est appelé à sécuriser non seulement la ville de Souk Ahras, mais aussi toute la chaîne frontalière. Le ministre a, lors de son escale, mis en service la station d'épuration de la ville de Souk Ahras. D'une pierre deux coups, cette station devra à la fois renforcer le réseau d'assainissement et irriguer un important périmètre de terres. De son côté, le secrétaire général du ministère, Mustapha Karim Rahial, a visité aussi deux importants projets hydrauliques à Constantine et Batna. Avant la fin 2006, l'est du pays sera complètement sécurisé grâce au transfert de l'eau de Ben Haroun vers Constantine et de Koudiet Medouar vers Batna. Le parachèvement des travaux, à en croire M.Rahial, et compte tenu du taux d'avancement, aura lieu avant les délais requis.
Quant à la région ouest qui a connu une situation difficile cette année, le projet d'alimentation en eau potable des localités de Mostaganem, Arzew et Oran (Mao), deuxième grande réalisation à l'échelle nationale, devra, à coup sûr, sécuriser définitivement l'alimentation en eau potable pour le couloir Mostaganem-Arzew-Oran.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.