Le Président Tebboune préside une séance de travail au siège du MDN    Entre indifférence et inconscience    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Deux terroristes neutralisés, un autre s'est rendu en mai dernier    Le RND dénonce les campagnes d'information tendancieuses des médias français contre l'Algérie    Un webinaire interactif pour la région Mena    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Raouya présente le PLFC 2020 devant la commission spécialisée    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    L'Amérique brûle    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    Manchester City : Mahrez victime d'un cambriolage à plus de 500 000 euros    Le procès de Karim Tabbou renvoyé au 29 juin    Covid19-Aides aux commerçants: l'ANCA se félicite des décisions du Conseil des ministres    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    Mila : 73 enfants victimes de violences depuis le début de l'année    On vous le dit    La sanction infligée à l'émission "Insahouni" d'Ennahar TV réduite à une suspension provisoire    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Sidi Bel Abbès: Plus de 400 kg de viande issue de l'abattage clandestin interceptés    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Impactés par les retombées du confinement: Les gérants des auto-écoles réclament la reprise de leur activité    El-Bayadh: La production céréalière impactée par la sécheresse    "La chloroquine a prouvé son efficacité" selon Benbouzid    Les plages algéroises interdites à la baignade    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Boucher lâché par son frère aîné
AFFAIRE DES 701 KG DE COCAINE
Publié dans L'Expression le 28 - 06 - 2018

«D'autres cadres subalternes des services de l'urbanisme et de la Conservation foncière dans d'autres wilayas interrogés par la gendarmerie.»
Des prévenus dans l'affaire principale de la cocaïne et celle sous-jacentes passent aux aveux. L'un des frères du Kamel Chikhi dit «El-Boucher», également inculpé a nié son implication en quoi que ce soit dans l'affaire de sept quintaux de cocaïne ou dans les trois autres affaires qui se sont imbriquées les unes dans les autres.
Il a déclaré au juge d'instruction près la 9e chambre du pôle pénal spécialisé d'Alger que «le seul rapport qui le lie à son frère est la location de ses chambres froides à ce dernier pour lui permettre de stocker la viande importée du Brésil». Des sources au fait de cette affaire, ont révélé que «le frère de l'accusé principal, M. Ch. a tenté de se laver les mains des pratiques suspectes de son frangin. Il a avancé devant le juge que «l'unique chose qu'il partage avec l'accusé principal(son frère) est le registre du commerce relatif à l'immobilier sur lequel est inscrit son nom en tant qu'associé». Son alibi est qu'il se bornait «à assurer le suivi des travaux de réalisation des constructions des projets immobiliers, loin de la paperasse et de l'obtention des permis de construire d'autant plus qu'il ne sait ni lire ni écrire...».
Par conséquent, il a appuyé sur le fait que «les transactions immobilières et tout ce qui est lié aux dossiers administratifs relèvent du domaine réservé à son frère cadet K. Ch.». Lors des perquisitions effectuées au domicile de ce dernier, «une somme d'argent estimée à 3,8 milliards de centimes à été découverte».
«Cet argent provenait de son activité de commerce de détail à travers ses multiples boucheries disséminées à travers la plupart des communes de la capitale», a-t-il justifié.
Le frangin de K. Ch. est poursuivi pour des chefs d'inculpation de constitution, de conduite et de financement d'un groupe de malfaiteurs en vue de perpétrer des crimes organisés et transfrontaliers, d'acheminer depuis l'étranger des quantités importantes de drogue dure dans le but de les commercialiser. M. Ch. est également poursuivi dans le cadre d'autres affaires liées au blanchiment d'argent et au trafic d'influence, d'après les mêmes sources.
Dans la déclaration de son patrimoine, il a avoué posséder une villa à Gué de Constantine, un appartement(F3) à Bab Ezzouar et des chambres froides à Zéralda. Dans le même contexte, «la section de recherche du Groupement de la Gendarmerie nationale de Bab-Jdid(Alger), a interrogé un nombre important de suspects, dont des cadres des services de l'urbanisme et de la Conservation foncière dans d'autres wilayas du pays, et ce, au titre du trafic d'influence dans le cadre de son activité de promoteur immobilier», a-t-on appris. La liste de ces mis en cause sera connue dans les prochains jours, indique-t-on encore.
Pour rappel, à l'issue d'une longue audition qui a duré plus de 12 heures, le juge d'instruction de la 9e chambre du pôle pénal spécialisé d'Alger a ordonné, avant-hier, la mise sous mandat de dépôt de 11 cadres des services de l'urbanisme et de la Conservation foncière de plusieurs communes d'Alger et la remise en liberté de la chef de service de l'urbanisme de Kouba, placée auparavant sous contrôle judiciaire, et ce, dans le cadre de l'affaire des 701 kg de cocaïne saisis au port d'Oran fin mai dernier.
Les mis en cause sont des chefs de service de l'urbanisme de Aïn Bénian, Draria, Hydra, Chéraga et Kouba. Il s'agit aussi des conservateurs fonciers de Hussein Dey et de Bouzaréah ainsi qu'une fonctionnaire de la Conservation foncière de Bouzaréah, deux contrôleurs de la Conservation foncière d'Hussein Dey et un architecte de la direction de l'urbanisme de la wilaya d'Alger. L'accusé principal, Kamel Chikhi, a été également auditionné, avant-hier, pour la seconde fois depuis l'éclatement de cette affaire. Ce dernier a comparu dans le cadre de l'affaire de trafic d'influence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.