Arkab présidera samedi la 179ème réunion de la conférence de l'OPEP    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    DETOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE CTS A L'AGENCE "MOBILIS" DE TIARET : La directrice et un cadre de la direction régionale écroués    AUTOSUFFISANCE EN CARBURANT : Arkab annonce la réalisation d'une raffinerie à Tiaret    Lotfi Nezzar dément la saisie des biens de sa famille    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    104 nouveaux cas confirmés et 9 décès enregistrés en Algérie    INSOUCIANCE ET LEGERE PRISE DE CONSCIENCE CITOYENNES : La difficile adaptation au port du masque à Tissemsilt    ADRAR : 8 ans de prison et 50 millions d'amende pour un vol à la tire    OCCUPANT LEUR HABITATION DE 52 ANS : Deux familles menacées d'expulsion à Oran    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Pétrole: l'Opep+ avance sa vidéoconférence ministérielle à samedi    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    JM d'Oran-2022: réunion entre la Commission de coordination du CIJM et le COJOM-2022    Algérie : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG de l'ONU    Foot/ Algérie: " Il y a un risque de contamination en cas de reprise"    Effondrement d'un vieil immeuble à la Casbah d'Alger    Ecoles privées: début des préinscriptions sur un litige du payement des frais scolaires    Evocation du peintre Etienne Dinet dans le deuxième numéro du magazine "Inzyahat"    "Questionnement du colonialisme", ouvrage sur l'esprit d'hégémonie des anciennes colonies    Collectivités locales: la création d'associations communales à caractère caritatif et solidaire autorisée    La décision de rouvrir les mosquées relève du seul ressort du Gouvernement    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Le Care critique les choix du gouvernement    Vers un intérimaire à la tête du MPA    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    La colère des américains ne baisse pas    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les révélations de Louh
LE MINISTRE DE LA JUSTICE S'EST EXPRIME SUR L'AFFAIRE DE LA COCAINE SAISIE À ORAN
Publié dans L'Expression le 26 - 06 - 2018

Une quantité importante de drogue dure a été dissimulée à l'intérieur d'un container se trouvant à l'intérieur d'un bateau battant pavillon libérien
Louh a assuré que l'enquête «n'épargnera personne» quel que soit son statut. «La justice a ouvert des enquêtes sur trois autres affaires ayant découlé de la principale affaire.»
Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, est revenu, hier à l'APN, à l'occasion de sa conférence de presse sur la genèse de l'affaire de 701 kg de cocaïne saisis le 29 mai dernier au port d'Oran. Le ministre a indiqué vouloir communiquer des informations sur cette affaire pour éclairer les lanternes de l'opinion publique, sans toutefois divulguer le secret de l'instruction. «Le 29 mai 2018, les gardes-côtes de la façade maritime d'Oran ont reçu une information de la part du ministère de la Défense, selon laquelle une quantité importante de drogue dure a été dissimulée à l'intérieur d'un container se trouvant à l'intérieur d'un bateau battant pavillon libérien en provenance du port de Valence en Espagne vers le port d'Oran», a-t-il rappelé.«Le procureur de la République d'Oran a ordonné aux services de la police judiciaire de diligenter une information judiciaire, suite à quoi, cette quantité a été saisie et une enquête a été ouverte», a-t-il poursuivi. «Durant l'enquête préliminaire il est constaté que tous les suspects résidaient dans la capitale et le siège social de l'entreprise importatrice de cette marchandise est également basée à Alger», a précisé le ministre. «Pour le bon déroulement de l'enquête, conformément au Code de procédures pénales, l'enquête a été transférée à Alger et confiée au procureur de la République du pôle judiciaire spécialisé du tribunal de Sidi M'hamed. Ce dernier a chargé la police judiciaire de la Gendarmerie nationale d'ouvrir une enquête préliminaire», a-t-il fait savoir.
Durant cette enquête préliminaire qui a duré une semaine, les suspects à leur tête l'accusé principal, Kamel Chikhi, ont été arrêtés et présentés devant le procureur de la République spécialisé de Sidi M'hamed et cette affaire est renvoyée devant le juge d'instruction. Celui-ci a ordonné leur mise en détention provisoire. Louh a souligné que «sans l'ombre d'un doute, vu la quantité et la nature de la drogue saisie et sa provenance de l'étranger, il est clair qu'on a affaire à un réseau international». Par conséquent, poursuit-il «le parquet a ordonné l'envoi de commissions rogatoires internationales afin d'élucider cette affaire complexe aux multiples ramifications».
Ces commissions se déplaceront notamment au Brésil d'où provient la cargaison du bateau battant pavillon libérien et en Espagne, où le navire la transportant a transité. Le ministre a assuré que «le juge d'instruction passera sous la loupe tous les détails et aspects se rapportant à cette affaire». Il a été précisé que seulement «six personnes» en lien direct avec l'affaire de la cocaïne ont été écrouées sur la base «de preuves tangibles». Evoquant la confusion médiatique concernant cette affaire, il a été expliqué que «lors des perquisitions ordonnées par le parquet dans le cadre de cette affaire, celle-ci ont abouti et révélé d'autres affaires totalement indépendantes de celle liée à la cocaïne». «Ces nouveaux faits sont détectés suite à l'étude et l'analyse opérées par l'Institut national de criminalistique et de criminologie (Incc) de Bouchaoui sur des appareils électroniques comme des téléphones portables et des caméras de surveillance de l'entreprise importatrice et d'autres endroits, saisis lors de ces perquisitions par la gendarmerie», d'après Tayeb Louh.
De ce fait, «le parquet a ordonné d'ouvrir une autre enquête sur ces faits apparus en marge de la première enquête». «Des personnes et des fonctionnaires recevant des avantages de la part du suspect principal suite aux services rendus ou facilités en lien avec son activité de promotion immobilière, ont été ainsi confondus en flagrant délit après l'analyse de ces équipements», fait-il savoir.
Dans le cadre de cette seconde affaire, liée à la corruption, un groupe de 12 personnes ont été placées en détention préventive. Il y a aussi une troisième affaire qui demeure au stade de l'enquête préliminaire. Il est question de 12 autres personnes, qui occupent des postes dans l'inspection foncière, les administrations de l'urbanisme et la Conservation foncière. Elles seront présentées à la fin de l'enquête, soit aujourd'hui ou demain devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed dans le cadre d'une troisième affaire. Ces derniers auraient reçu également des «avantages» de la part de l'accusé principal, Kamel Chikhi. Il existe une quatrième affaire liée au blanchiment d'argent, ordonnée par le parquet depuis des mois, a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.