Golan occupé.. Les habitants du Golan dénoncent Washington    Eliminatoires CAN 2019 U23 (match aller).. Guinée Equatoriale 0 Algérie 0    ligue 1.. Lamine Kebir : «L'USMA a toujours son destin entre les mains»    Journée internationale des forêts.. Près d'un million d'arbres ont été plantés en Algérie    Festival «lire en fête» à Khenchela.. Grande affluence    Tébessa.. Deux bombes artisanales détruites    En amical hier à Paris.. La JSK s'incline face au Red Star (1-0)    JOURNEE NATIONALE DE L'AVOCAT : Nouvelle marche pour le respect de la volonté populaire    TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret    PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche    Les différentes logiques du pouvoir de 1963/2019    MASCARA : Saisie de comprimés de psychotropes à Baba Ali    MOUVEMENT POPULAIRE : Bouabdellah Ghlamallah insiste sur l'unité nationale    La nuit a toujours peur du soleil    MINISTERE DE LA CULTURE : Abdelkader Bendamèche nommé directeur de l'AARC    Trucs et astuces    Un seul mot d'ordre : «Système dégage»    Pas de communication    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Les 4 samedis    Rencontre avec une «bleue» des marches    «Libérez la télévision»    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Blida: Collision entre un bus et deux camions, 1 mort et 11 blessés    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    Tizi Ouzou au rendez-vous    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Une autre étape du processus du règlement du conflit    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à Farouk Beloufa et à l'actrice égyptienne Chadia
11ÈME FIOFA
Publié dans L'Expression le 16 - 07 - 2018


Deux monuments du cinéma
La 11ème édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), prévue du 25 au 31 juillet sera marquée par une rude restriction, budgétaire...
A «J» moins 10 jours de la 11e édition du festival d'Oran du film arabe, quelques indiscrétions et d'autres infos plus sûres circulent sur le contenu de l'événement ciné-phare d'El Bahia. Le budget cette année a été encore réduit, nous apprend-on de source sûre. D'ailleurs, pour preuve cette année, pas question de restauration; les journalistes ne seraient pris en charge qu'à moitié, nous a-t-on informés. En effet, nous sommes loin, très loin des années où les journalistes partageaient leur nuit avec les invités à l'hôtel Sheraton. Mais ceci n'est pas le plus important à savoir. La plus grosse appréhension reste et restera l'organisation qui est devenue le point faible depuis ces quelques années dudit festival.
Au fur et à mesure que les années passent, même si l'on veut miser avant tout sur la qualité des films plutôt que sur le nombre de «têtes d'affiche «ou de starlettes. Autre point qui est rapporté est celui relatif au faible budget alloué au financement du festival, le nombre d'invités lui, sera encore revu à la baisse. Ne seront ainsi présents, fait-on savoir, que les artistes qui sont liés d'une façon étroite avec les films en compétition ou dans une autre catégorie. L'on sait d'ores et déjà que pas moins de 30 productions sont en lice pour le Wihr d'or (10 longs métrages, 10 courts métrages et 10 documentaires). Ces oeuvres ont été sélectionnées sur une réception de 360 films visionnés par une commission ad-hoc. L'on sait aussi que deux hommages seront rendus à deux grandes pointures du cinéma. L'un au père de Nahla, Farouk Beloufa, décédé d'une longue maladie en France, le 9 avril dernier et l'autre à la comédienne égyptienne Chadia alias de son vrai nom Fatima Kamel Chaker (1931-2017). Distribuée dans plus de 110 longs métrages et feuilletons télévisés, comme elle a enregistré de nombreuses chansons, Chadia était considérée comme une icône du 7ème art arabe. Elle aura marqué les cinéphiles avec son rôle dans le film «Maâboudatou el djamahir» dans lequel elle a donné la réplique au grand chanteur Abdelhalim Hafedh. Par ailleurs, pour cette 11e édition, 30 oeuvres seront en compétition pour décrocher les différentes distinctions, dont le Grand Prix le «Wihr d'Oran» (lion d'Oran). Notons que parmi les pays participant cette année sont d'ores et déjà cités la Palestine, l'Egypte, la Syrie, la Libye, le Maroc, la Tunisie et l'Algérie. Cette dernière sera représentée en compétition avec deux longs métrages «Jusqu'à la fin des temps» de Yasmine Chouikh et «Nous n'étions pas des héros» de Nasredine Guenifi, adapté du livre «Le Camp» de Abdelhamid Benzine. Parallèlement à ce volet, les organisateurs ont prévu trois ateliers de formation dédiés à «la production du court métrage», au «scénario du film de fiction» et à «la conception des effets visuels». Pour l'instant rien n'a encore filtré sur les noms des jury. Tout sera dévoilé le jour de la conférence de presse qui se tiendra à Oran dans les jours qui suivent. Pour rappel, la 10e édition du Festival international d'Oran du film arabe a eu lieu du 25 au 31 juillet 2017 (Théâtre régional Abdelkader-Alloula d'Oran, salle Maghreb, salle Essaâda, Cinémathèque).
Le Wihr d'or du long-métrage (le jury était présidé par Férid Boughedir), Grand Prix du festival, a été attribué à Karim Moussaoui (qui a également remporté le prix du meilleur réalisateur) pour son premier long-métrage «En attendant les hirondelles». Dans la section court-métrage, dont le jury était présidé par Karim Traïdia, le Grand Prix est revenu ex-æquo à Mohamed Yargui pour «Je te promets» (Algérie) et Saïd Zagha pour «Cinq enfants et une roue» (Palestine).
Quant à la section documentaire, dont le jury était présidé par Michel Khleïfi, le Grand Prix est revenu à Ra'id Andoni pour «Istiyad al achbah» (Palestine).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.