Réunion du CNRA du Caire (1957) : 1er Coup d'Etat au sein de la Révolution imposant la primauté du militaire sur le politique.    Premier League : Chelsea s'impose sur le fil face à Arsenal    Nouveau poste frontalier algéro-mauritanien : "apport qualitatif" dans les relations de coopération bilatérale    Distribution de 138.000 logements durant les trois derniers mois, 185.000 autres attendent l'aménagement extérieur    Illizi : plus de 2,6 mds de dinars pour améliorer le cadre de vie de la population locale    Coupe de la Confédération africaine (5e J/ Gr. D) : l'USMA pour s'approcher des quarts    Belmadi dévoile les membres de son staff technique    Le Président Bouteflika félicite son homologue malien à l'occasion de sa réélection    6 orpailleurs arrêtés à Bordj Badji Mokhtar    150 000 DA en faux billets récupérés à Sétif    ONU : quatre propositions pour protéger les Palestiniens    Décès de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan    DH El JADIDA - MCA / Casoni : « On vise la victoire avant le match décisif contre Sétif »    Pénurie de médicaments: Le ministère de la Santé rencontre les pharmaciens après l'Aïd    Un nouveau guide pour la ville d'Oran    Inscription en 1ère année primaire: Les précisions du ministère de l'Education    CR Belouizdad: Dans quel état d'esprit face au PAC ?    Arrêté pour corruption: Un sénateur exclu «définitivement» du RND    Mali: une victoire qui n'a rien de triomphal    Paranoïa    Mers El Kébir et Aïn El Turck: L'alimentation en eau potable fait encore parler d'elle !    Aïn Defla: Drame lors d'un cortège nuptial, quatre morts et huit blessés    Mostaganem: Un enfant de 4 ans meurt noyé    A moins d'une semaine de l'Aïd El Adha: Les prix du poulet restent élevés    Non, l'Emir Abdelkader n'est pas ce traître    Conceiçao refuse de vendre Brahimi    BeIN Sports et les ligues européennes dénoncent le piratage saoudien et Arabsat    Toni Kroos critique Özil    La France et la Turquie veulent mettre le "turbo"    Ghannouchi temporise    Moscou soutient Horst Köhler    Guerre interne au FFS    La fuite des cerveaux touche...les pétroliers    Nâama, Tlemcen et Sidi Bel Abbès concernées    Bouira prépare sa rentrée    Gros problème de poussière généré par la mine El Ouenza    Bachir Mustapha Sayed, ministre sahraoui des Territoires occupés :    "Djibouha ya l'oueled" chantée en choeur    Aretha Franklin tire sa révérence    "Thérapie au tango" dans les montagnes du Monténégro    Les assurances du ministère de l'Agriculture    Un sénateur radié du RND    Deux chefs de régions militaires limogés    300 nouveaux postes d'enseignants en tamazight    Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov décoré par la France    Des trésors de quatre époqueshistoriques    «Notre consensus est populaire sain et sincère, et non d'appareil !»    RND: Le sénateur élu à Tipasa radié pour corruption    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'étau se resserre sur Zetchi
APRÈS LES «FAUX BONDS» DE HALILHODZIC ET RENARD
Publié dans L'Expression le 19 - 07 - 2018

Le président de la FAF peine toujours à trouver un coach
La désignation du nouveau sélectionneur national tient toujours en haleine les mordus des Verts. Après Vahid Halilhodzic, dont le retour s'éloigne, chaque jour un peu plus, Hervé Renard tourne le dos à la FAF.
Ces «faux bonds» des deux techniciens en question mettent davantage la pression sur le premier responsable du football national, Kheïreddine Zetchi, qui se trouve dans une position peu confortable. Il avait déclaré, récemment, que la désignation du successeur de Rabah Madjer se fera tout juste après le Mondial, mais rien n'est fait presque une semaine après l'achèvement de l'événement planétaire. Et ce qui resserre l'étau sur lui, c'est surtout le fait que les prochaines échéances des Verts approchent à grands pas, à commencer par le match face à la Gambie, au mois de septembre prochain, pour le compte des Eliminatoires de la CAN 2019.
Un rendez-vous capital pour les joueurs algériens, qui veulent se refaire une santé après une série de faux pas et une dégringolade qui fait qu'ils se trouvent actuellement à la 66e position au classement FIFA.
Zetchi avait affirmé, au sortir de la dernière réunion du Bureau fédéral le 24 juin dernier, qu'il dispose d'une short-liste de sélectionneurs, en citant, entre autres, deux noms... Halilhodzic et Renard. Et ce sont, justement, les deux concernés qui ont fini par décliner l'offre. Zetchi se trouve à la croisée des chemins, et monte une course contre la montre pour désigner le nouveau sélectionneur national et surtout dégager cette «très» grosse pression sur ses épaules. Entre le facteur temps qui joue en sa défaveur et les appréhensions d'une nouvelle erreur de casting, après celle de Lucas Alcaraz et Rabah Madjer, l'ancien président du club de Paradou ne sait pas, désormais, sur quel pied danser.
Dans les couloirs de la FAF, l'on recommence à parler de cette hypothèse de confier la barre technique à un intérimaire qui aura à préparer le match de Banjul. Et il s'agirait tout au moins du Directeur technique national (DTN), Rabah Saâdane, et du Directeur des Equipes nationales (DEN), Boualem Charef. Ces derniers, dit-on, ne sont pas contre l'idée de prendre en charge la sélection nationale, d'autant que cela ne risque pas de chambouler leur travail au niveau des deux structures en question. Ils attendent, ajoute-t-on, le feu vert de Zetchi pour s'asseoir avec lui autour d'une table de négociations afin de tracer la feuille de route et entamer leur mission en attendant que les choses rentrent dans l'ordre. Que reste-t-il à Zetchi comme pistes? Pour l'heure, c'est le Portugais Carlos Queiroz, qui semble le mieux indiqué, alors que d'autres sources évoquent Djamel Belmadi. Mais jusqu'à l'heure, le contact n'a toujours pas encore été entrepris avec eux. Il est utile de rappeler, encore et toujours, que le contrat de Rabah Madjer n'a pas encore été résilié, lui qui n'a pas rencontré le président de la FAF ou ses proches collaborateurs depuis la décision prise de se séparer de ses services. C'est dire que Zetchi, dont les critiques fusent de partout concernant sa gestion, se trouve dans une situation des plus inconfortables et dont il veut s'en sortir dans les plus brefs délais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.