Election d'un nouveau président mercredi prochain    Perpétuité pour le terroriste «Yasser Abou Kouthaïma»    FFS    Chaque année, des dizaines de personnes meurent de cancers liés à l'amiante    Une crise majeure se profile entre Riyad et ses alliés    Ghaza est au bord du précipice, selon un responsable de l'ONU    Zetchi optimiste    Six mois de suspension pour le président    Saaâdoune succédera à El Morro    L'OPGI peine à se faire payer    Une bombe à retardement à Draâ Errich    10 cas décelés en 2 jours à Sidi-Bel-Abbès    Comme un rendez-vous amoureux !    Arrabal, l'Egyptien    Les massacres du 17 Octobre 61 commémorés à El-Biodh    Rentrée scolaire à Hassi Bahbah (Djelfa) : La surcharge des classes suscite l'inquiétude des parents d'élèves    Nouvelles d'Oran    ONU: Adoption d'une résolution pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Une vingtaine d'handicapés placés par l'ANEM en un mois: Une initiative louable... mais beaucoup reste à faire    Constantine - Plaidoyer pour un soutien à l'exportation    Pour qui paye Bouhadja ?    Le trafic des psychotropes prend de l'ampleur    MC Alger: La Fédération libyenne « menace » Adel Amrouche    Equipe nationale: Belmadi établit le même constat que Rajevak    L'affreuse excommunication    Premiere sortie du nouveau wali sur le terrain    Des collectivités locales providences aux collectivités locales entreprises/manager    Une application mobile pour impliquer les citoyens dans la protection de l'environnement    253 affaires traitées en septembre dernier    Défaite de Charles Quint à Alger    Dernière tribune de Jamal Khashoggi parue dans le Washington Post : «Ce dont le monde arabe a besoin, c'est la liberté d'expression»    Règlement de la crise syrienne : La Russie et la Turquie à l'épreuve du terrain    Salon international du tourisme et des voyages : La montagne attire les Algériens    Prix de l'or noir Le pétrole chute avec le bond des stocks américains    139e Assemblée générale de l'UIP : M. Bensalah prend part à Genève à la clôture des travaux    Kaouane appelle les journalistes à maîtriser les nouvelles technologies    L'Algérie est-elle à l'abri d'un nouveau krach ?    Le MCA veut terminer sur la lancée    L'instance olympique célèbre ses 55 ans d'existence    L'entraîneur Amrani accepte de rester    Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel à Istanbul    Abane Ramdane a lutté «de toutes ses forces» contre la division    Premier percussionniste du célèbre Cheikh Amar Ezzahi : Boulifa Messaoud n'est plus    CRASC : Un ouvrage collectif dédié à Abdelkader Alloula    L'écrivaine colombienne Piedad Bonnett présente son livre à Oran : Une intervention captivante autour de “Ce qui n'a pas de nom”    Ouyahia ordonne aux ministres et walis d'interdire le port du niqab    L'armée pilonne les dernières poches terroristes    Un saoudien tué dans un accident de voiture à Riyad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'étau se resserre sur Zetchi
APRÈS LES «FAUX BONDS» DE HALILHODZIC ET RENARD
Publié dans L'Expression le 19 - 07 - 2018

Le président de la FAF peine toujours à trouver un coach
La désignation du nouveau sélectionneur national tient toujours en haleine les mordus des Verts. Après Vahid Halilhodzic, dont le retour s'éloigne, chaque jour un peu plus, Hervé Renard tourne le dos à la FAF.
Ces «faux bonds» des deux techniciens en question mettent davantage la pression sur le premier responsable du football national, Kheïreddine Zetchi, qui se trouve dans une position peu confortable. Il avait déclaré, récemment, que la désignation du successeur de Rabah Madjer se fera tout juste après le Mondial, mais rien n'est fait presque une semaine après l'achèvement de l'événement planétaire. Et ce qui resserre l'étau sur lui, c'est surtout le fait que les prochaines échéances des Verts approchent à grands pas, à commencer par le match face à la Gambie, au mois de septembre prochain, pour le compte des Eliminatoires de la CAN 2019.
Un rendez-vous capital pour les joueurs algériens, qui veulent se refaire une santé après une série de faux pas et une dégringolade qui fait qu'ils se trouvent actuellement à la 66e position au classement FIFA.
Zetchi avait affirmé, au sortir de la dernière réunion du Bureau fédéral le 24 juin dernier, qu'il dispose d'une short-liste de sélectionneurs, en citant, entre autres, deux noms... Halilhodzic et Renard. Et ce sont, justement, les deux concernés qui ont fini par décliner l'offre. Zetchi se trouve à la croisée des chemins, et monte une course contre la montre pour désigner le nouveau sélectionneur national et surtout dégager cette «très» grosse pression sur ses épaules. Entre le facteur temps qui joue en sa défaveur et les appréhensions d'une nouvelle erreur de casting, après celle de Lucas Alcaraz et Rabah Madjer, l'ancien président du club de Paradou ne sait pas, désormais, sur quel pied danser.
Dans les couloirs de la FAF, l'on recommence à parler de cette hypothèse de confier la barre technique à un intérimaire qui aura à préparer le match de Banjul. Et il s'agirait tout au moins du Directeur technique national (DTN), Rabah Saâdane, et du Directeur des Equipes nationales (DEN), Boualem Charef. Ces derniers, dit-on, ne sont pas contre l'idée de prendre en charge la sélection nationale, d'autant que cela ne risque pas de chambouler leur travail au niveau des deux structures en question. Ils attendent, ajoute-t-on, le feu vert de Zetchi pour s'asseoir avec lui autour d'une table de négociations afin de tracer la feuille de route et entamer leur mission en attendant que les choses rentrent dans l'ordre. Que reste-t-il à Zetchi comme pistes? Pour l'heure, c'est le Portugais Carlos Queiroz, qui semble le mieux indiqué, alors que d'autres sources évoquent Djamel Belmadi. Mais jusqu'à l'heure, le contact n'a toujours pas encore été entrepris avec eux. Il est utile de rappeler, encore et toujours, que le contrat de Rabah Madjer n'a pas encore été résilié, lui qui n'a pas rencontré le président de la FAF ou ses proches collaborateurs depuis la décision prise de se séparer de ses services. C'est dire que Zetchi, dont les critiques fusent de partout concernant sa gestion, se trouve dans une situation des plus inconfortables et dont il veut s'en sortir dans les plus brefs délais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.