La fierté du Hirak!    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Mohammed VI désavoue    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    La semaine de Dame justice    19 mai 1956-2019 : Les étudiants toujours à l'avant-garde    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Un quartier "chic" sans eau    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    G5 Sahel : Washington s'oppose à la proposition de conférer un mandat onusien    Sit-in pour exiger la libération de Louisa Hanoune    Les scorpions redoublent de férocité    Il y a 38 ans, les lycéens manifestaient    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Gaïd Salah reprend les inspections    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    El Bahia prépare la saison estivale    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les "vagues" de la rentrée
REMANIEMENT GOUVERNEMENTAL, MOUVEMENTS DIPLOMATIQUE ET DES WALIS
Publié dans L'Expression le 15 - 08 - 2018

img src="http://www.lexpressiondz.com/img/article_medium/photos/P180815-20.jpg" alt="Les "vagues" de la rentrée" /
«Des chefs de partis politiques de la majorité présidentielle ont été reçus dernièrement pour consultation à la présidence de la République.»
La rentrée prochaine sera mouvementée. Elle ne s'annonce pas de tout repos, notamment pour les diplomates, les walis et certains membres de l'Exécutif. Ainsi, de sources gouvernementales, on annonce, encore une fois, un mouvement qui touchera les walis, les diplomates, de même qu'un lifting gouvernemental qui ne touchera que quelques postes ministériels.
D'après notre source, le secrétaire général du RND, qui a annoncé officiellement son soutien au cinquième mandat pour le président, sera maintenu et garderait son poste au palais docteur Saadane. A cet effet, des chefs de partis politiques de la majorité présidentielle, dont le secrétaire général du FLN, celui du RND ainsi que d'autres présidents de formation comme TAJ, l'ANR et le MPA ont été reçus dernièrement pour consultation à la présidence de la République. Chaque parti aurait remis la liste de ses cadres ministrables ou susceptibles de figurer sur la liste du nouveau staff gouvernemental, indique-t-on. Il est attendu que l'annonce de la nouvelle composante du gouvernement soit faite durant la rentrée sociale.
A titre de rappel, la consultation du parti majoritaire au Parlement avant la nomination du gouvernement est prévue dans les dispositions de la Constitution révisée en 2016. D'autres personnalités et d'anciens ministres ont été conviés à ces consultations par le conseiller du président de la République, Tayeb Belaïz, qui assure la fonction du chef de cabinet par intérim de la présidence de la République, a-t-il été rapporté récemment par la presse nationale. Programmé depuis longtemps, le mouvement dans le corps diplomatique interviendrait également à l'occasion de la prochaine rentrée sociale. Pour ce mouvement diplomatique qualifié d'ample, le président de la République procèdera à des nominations d'ambassadeurs, de consuls généraux et de consuls et chefs de mission diplomatiques. Le mouvement devrait concerner plusieurs capitales, à l'image de Tunis, Rabat, Lisbonne, Londres, Genève, Ottawa, Buenos-Aires, Bogota, Pretoria, Doha, Le Caire, Abou Dhabi, Varsovie, Budapest, Zagreb, Canberra et La Haye, selon certaines sources. Déjà prête, la liste du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel attend l'aval du président de la République, avant sa publication, est-il relevé. Pour rappel, le poste prestigieux d'ambassadeur d' Algérie à Paris, a été attribué en septembre dernier à Abdelkader Mesdoua alors que plusieurs responsables politiques ont été pressentis pour occuper la fonction d'ambassadeur d'Algérie à Paris, à l'instar de Abdelmalek Sellal, Ramtane Lamamra...etc.
Prévu en juin dernier, le mouvement dans le corps des walis qui toucherait plusieurs wilayas, interviendrait également à la rentrée prochaine, avancent des sources concordantes. Certains walis seront admis à la retraite. Ce mouvement est corroboré par le report de réunion qui devait se tenir récemment entre le ministre de l'Intérieur, Nouredine Bedoui et les walis à une date ultérieure. Ce mouvement qui sera opéré en prévision de l'important rendez-vous électoral de 2019, interviendra après les changements effectués au sein des structures sécuritaires. Il s'agit des directeurs des transmissions de 30 wilayas et les chefs de sûretés de plusieurs wilayas, qui ont été éjectés et remplacés.
On parle également d'un mouvement imminent dans le corps des walis délégués et des chefs de daïras.
Il est à rappeler qu'un mouvement partiel a été opéré dans le corps de la magistrature.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.