L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une pierre dans le jardin de Mourinho
MANCHESTER UNITED
Publié dans L'Expression le 25 - 09 - 2018


Pobga contre-attaque et cible son entraîneur
Déçu par le nul concédé face à Wolverhampton et surtout par le manque d'ambition offensive, Paul Pogba a livré une analyse très critique sur le jeu des siens, en affichant au passage un certain scepticisme sur la tactique développée par José Mourinho.
Avec 8 points de retard sur Liverpool après seulement 6 journées, Manchester United ne peut que constater les dégâts et penser qu'il est encore loin du niveau requis pour lutter pour la couronne de champion d'Angleterre. Les Red Devils s'étaient pourtant repris après un début de saison raté avec 2 défaites lors des 3 premiers matchs, en enchaînant 3 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Le match disputé contre Wolverhampton samedi les a ramenés à la réalité. En concédant le nul 1-1 à domicile, les hommes de José Mourinho ont affiché un clair manque d'idées dans le jeu. Et cela commence clairement à peser sur Paul Pogba, auteur d'une sublime passe décisive pour Fred.
En froid avec José Mourinho, le milieu de terrain français a tenté d'apaiser la relation, d'un point de vue médiatique en n'ajoutant pas d'huile sur le feu. Mais ce matin, la presse anglaise relaie les propos du Champion du monde après le nul contre les Wolves et il est évident que Pogba a de plus en plus de mal à cacher une incompréhension par rapport au jeu développé. «Je ne suis pas l'entraîneur, je ne peux pas dire ça mais évidemment nous devrions montrer plus d'options offensives.
Mais je ne peux pas le dire car je suis un joueur. C'est ce que je pense, nous devons mieux bouger, plus bouger, oui», a-t-il d'abord glissé. «Je sais que j'ai perdu le ballon sur leur but. Il y a eu d'autres erreurs, et pas beaucoup de mouvements devant parce que nous ne les avons pas vraiment inquiétés. Nous sommes à domicile et nous devrions jouer bien mieux contre les Wolves. À domicile, nous devrions attaquer, attaquer et encore attaquer. C'est Old Trafford, nous sommes là pour attaquer. Je pense que les équipes ont peur quand elles voient Manchester United attaquer et attaquer. Cela a été notre erreur», a-t-il poursuivi.
De son côté, José Mourinho avait lui pointé du doigt un manque de détermination des siens face à un adversaire qui, selon lui, jouait le match de sa vie. «Oui, c'est vrai que nous devrions montrer plus d'envie à certains instants. Oui, peut-être que Mourinho a raison, je ne sais pas», a répondu Pogba. «Peut-être que l'attitude devrait être meilleure. Nous devons mieux jouer parce que, encore une fois, nous sommes à Old Trafford et nous devrions seulement attaquer et presser, comme nous l'avions fait contre Tottenham, Liverpool, Chelsea et Arsenal la saison passée. Quand nous jouons comme ça, c'est plus facile pour nous. (...) Nous avons joué trois matchs à domicile et nous n'avons pris que 4 points. Ce n'est pas assez.» Voilà une sortie médiatique qui devrait animer les prochaines discussions entre Mourinho et Pogba.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.