Nouvelles accusation contre Anis Rahmani    Le procès de Hamel reporté    Les grévistes suspendus    Le DG aurait été expulsé par les autorités algériennes    Chakib Khelil et Amar Ghoul bientôt devant la Cour suprême !    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    Berraf dénonce un 'montage'    Polémique autour de la délimitation des frontières maritimes    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Un an d'assiduité au hirak    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kim rend hommage à Ho Chi Minh
AVANT SON DEPART VERS LA VILLE CHINOISE DE DONGDANG
Publié dans L'Expression le 03 - 03 - 2019

Le dirigeant nord-coréen a ajusté les rubans d'une gerbe à son nom, portant l'inscription «En chérissant la mémoire du président Ho Chi Minh» avant d'incliner la tête pendant près d'une minute. Il s'agit du premier voyage de Kim Jong Un au Vietnam.
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a rendu hommage au leader révolutionnaire vietnamien Ho Chi Minh hier à Hanoi avant le départ de son train blindé pour la Chine, après un sommet avec Donald Trump qui a tourné court. L'homme fort de Pyongyang est monté à bord de son train vert olive marqué d'un liseré jaune dans la gare de DongDang, dans le nord du Vietnam. Puis, le convoi s'est ébranlé lentement en direction de la Chine, au début d'un marathon ferroviaire de 4000 kilomètres jusqu'à Pyongyang. Auparavant, le dirigeant nord-coréen avait visité le monument où gît la dépouille embaumée du héros de l'indépendance vietnamienne. C'était un événement inhabituel pour M. Kim, qui a coutume de s'incliner devant les dépouilles de ses prédécesseurs, son père Kim Jong Il et son grand-père Kim Il Sung, dans un mausolée aux abords de Pyongyang, à l'occasion des dates-clés de l'histoire de la Corée du Nord.
Le dirigeant nord-coréen a ajusté les rubans d'une gerbe à son nom, portant l'inscription «En chérissant la mémoire du président Ho Chi Minh» avant d'incliner la tête pendant près d'une minute. Il s'agit du premier voyage de Kim Jong Un au Vietnam, autre régime à parti unique. C'est aussi la première fois qu'un dirigeant nord-coréen se rend dans ce pays depuis la visite en 1964 de Kim Il Sung, allié proche de Ho Chi Minh. Le dirigeant nord-coréen lui avait envoyé à peu près 200 personnes, des pilotes de chasse et des spécialistes de la guerre psychologique pour la plupart, afin d'aider son partenaire du bloc soviétique dans son combat contre le Sud-Vietnam soutenu par les Etats-Unis.
M. Kim a multiplié ces derniers mois les visites à l'étranger alors qu'il n'avait pas franchi les frontières durant les six années qui ont suivi son arrivée au pouvoir. Il s'est rendu quatre fois en Chine pour des rencontres avec Xi Jinping, a franchi la frontière à pied pour un sommet avec le président sud-coréen Moon Jae-in et s'est rendu à Singapour pour son premier rendez-vous historique avec Donald Trump. Pour des questions de protocole, ces voyages ne peuvent être considérés comme des visites d'Etat. En effet, Kim Jong Un n'a pas rang de chef d'Etat, son grand-père Kim Il Sung étant le Président éternel de la Corée du Nord malgré son décès en 1994. Kim Jong Un devait reprendre samedi son train blindé en vue d'un nouveau marathon ferroviaire à travers la Chine jusqu'à Pyongyang. Huit mois après leur premier sommet à Singapour, les deux dirigeants ont eu à Hanoi un nouveau tête-à-tête consacré à l'épineux dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord. Mais la rencontre a tourné court et ils se sont se séparés sans la déclaration conjointe initialement prévue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.