Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants descendent, aujourd'hui, dans la rue
POUR UN TROISIÈME MARDI CONSECUTIF
Publié dans L'Expression le 12 - 03 - 2019


Les étudiants solidaires au mouvement
Des assemblées générales ont été organisées à travers plusieurs universités.
Le pays s'apprête à vivre, aujourd'hui, une nouvelle journée de contestation des étudiants qui refusent de quitter les campus et le mouvement populaire. Une nouvelle marche estudiantine est prévue aujourd'hui à travers le territoire national, pour le 3e mardi consécutif. Ces manifestations dans leur acte III, interviennent au lendemain de l'annonce du retour du chef de l'Etat en Algérie, après deux semaines d'hospitalisation en Suisse pour des «contrôles périodiques». Elle intervient aussi à J-1 de l'annonce des candidatures validées par le Conseil constitutionnel, dont celle du chef de l'Etat sortant, Abdelaziz Bouteflika, déposée par son nouveau directeur de campagne, Abdelghani Zalène. Il faut dire que les étudiants ont repris, lors de leurs manifestations, les mêmes slogans hostiles au 5e mandat, tout en demandant le départ du système. Au regard de la colère suscitée par la décision d'avancer le calendrier des vacances universitaires, qualifiée de «manoeuvre malheureuse», la mobilisation sera beaucoup supérieure à celle des deux mardis précédents. D'ailleurs, la mobilisation pour contrer le chamboulement du calendrier des vacances se poursuit toujours à travers plusieurs universités du pays. Etudiants et enseignants occupent les campus, en dénonçant la décision de la tutelle d'avancer d'une dizaine de jours les vacances universitaires et de les prolonger. Ils sont en grève dans plusieurs universités depuis quelques jours. Et l'annonce, samedi dernier, de la décision du ministre de l'Enseignement supérieur a fait monter d'un cran la colère chez les étudiants, les enseignants et même certains recteurs d'universités. Censée contraindre les étudiants à rentrer chez-eux pour affaiblir le mouvement citoyen, cette décision de fermer les cités universitaires durant ces vacances avancées, risque de produire un effet contraire. Des assemblées générales ont été organisées à travers plusieurs universités (Béjaïa, Bouira, Annaba, Tizi Ouzou, Boumerdès, Oran...), pour ne citer que celles-là, afin de décider des actions à entreprendre. Les enseignants universitaires, qui ont déjà rejoint le mouvement populaire contre le
5e mandat, ont affiché, de leur côté, leur opposition à la décision du ministre. A l'issue de l'assemblée, qui s'est tenue avant-hier au campus de la plus grande université du pays, en l'occurrence l'Usthb de Bab Ezzouar, à Alger, étudiants et enseignants ont décidé de poursuivre la grève, tout en gardant le campus ouvert. Il a aussi été décidé d'appeler à une manifestation des étudiants dans la capitale, pour aujourd'hui. D'autre part, sur instruction du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, l'Office national du tourisme Onat, a mis à disposition des bus pour le transport des étudiants vers les wilayas d' Illizi et de Djanet, afin de leur permettre de passer les vacances de printemps chez eux. Il faut noter également que la manifestation intervient au troisième jour de la grève générale qui devrait toucher les secteurs productifs, dont le suivi reste contrasté pour diverses raisons. Le dispositif sécuritaire mis en place à Alger depuis le début des manifestations contre le cinquième mandat reste le même. D'importantes forces antiémeute sont déployées autour de la Présidence à El-Mouradia et à la rue Didouche-Mourad, à Alger-Centre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.