Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Attention aux règlements de comptes!"
LES PARTIS REAGISSENT À LA CONVOCATION DE OUYAHIA
Publié dans L'Expression le 22 - 04 - 2019

La mouvance islamiste veut tirer profit des manifestations
Ces derniers préfèrent attendre les conclusions des audiences pour juger ensuite les faits.
Elle ne crie pas victoire. La classe politique ne veut pas précipiter le pas sur l'affaire de la convocation de l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia et le ministre des Finances, Mohammed Loukal.
Les partis politiques gardent la distance et refusent de réagir sur le vif. Ces derniers préfèrent attendre les conclusions des audiences pour juger ensuite les faits. Cependant, la plupart des parties contactées s'accordent à réaffirmer leur refus de l'utilisation de la justice pour les règlements de comptes.
Le Parti des travailleurs estime que la justice ne doit pas obéir à des règlements de comptes. «La justice longtemps otage des pratiques du système qui l'a mise sous l'autorité du pouvoir politique et de l'argent sale ne doit pas obéir aux nouveaux maîtres du moment. Elle a besoin d'une sérénité absolue et d'une totale liberté pour qu'enfin les magistrats puissent agir selon les seuls considérants principaux, à savoir la loi et ce que dicte la conscience de chacun d'entre eux», a indiqué le PT dans un communiqué rendu public hier. Le parti de Hanoune s'est interrogé sur les dysfonctionnements flagrants dans la procédure adoptée par la justice dans cette affaire. «S'agissant de hauts responsables fonctionnaires de l'Etat, c'est à la Cour suprême que revient la prérogative de les juger et non à un procureur de première instance judiciaire», précise le PT.
Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) estime que la loi doit s'appliquer à tout le monde. «Nul n'est au-dessus de la loi et toute personne qui est impliquée dans des affaires de corruption doit faire l'objet de poursuites judiciaires», a affirmé M.Chirifi, député et membre du conseil consultatif du MSP. Contacté par nos soins, ce responsable craint que ces actions dissimulent des règlements de comptes. «Nous souhaitons que l'action de la justice ne soit pas occasionnelle ou partielle car cela ne va pas mettre un terme au phénomène de la corruption qui gangrène toutes les institutions de l'Etat» a-t-il insisté. Ce dernier estime que les conclusions des audiences et les mesures qui seront prises vont permettre de savoir s'il y a réellement une véritable volonté politique pour traduire en justice tous les corrompus, à tous les niveaux de responsabilité. «On attend les conclusions de ces audiences pour voir si elles seront poussées dans le fond afin de permettre de récupérer les fonds publics», a-t-il dit avant de conclure.
Lamine Osmani, président du groupe parlementaire des indépendants à l'APN souhaite également que la démarche de la justice ne soit pas occasionnelle. «Il est encore tôt pour commenter cette action, mais cela veut dire que la justice fonctionne. Espérons qu'elle ne sera pas occasionnelle», a-t-il soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.