Salade de betterave persillée    USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    Ali Ghediri n'est pas candidat    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La guerre de l'espace a-t-elle commencé?
Publié dans L'Expression le 25 - 04 - 2019


Les Etats-Unis reprochent à la Russie et à la Chine de vouloir transformer l'espace en champ de bataille et décident de créer une «force armée spatiale». L'Inde a dernièrement abattu un satellite en orbite basse. La France élabore une «stratégie spatiale de défense». Le monde serait-il en train de glisser vers une «guerre des étoiles»? Les satellites devenant toujours plus nombreux dans l'espace, les pays les plus impliqués ne cachent plus leur objectif de «militariser» le domaine. Pourtant, un Traité de l'espace, qui ambitionnait de démilitariser ce dernier, avait été signé dès 1967. Fin mars 2019, l'Inde est devenue la quatrième nation, après les Etats-Unis, la Chine et la Russie, à abattre un satellite en orbite basse, lors d'un exercice. Pour cela, il existe deux types de technique. Soit on tire un missile balistique depuis le sol, soit on procède à une collision délibérée. Pour paralyser un satellite sans le détruire, certains pays ont également développé des lasers pour l'aveugler ou l'endommager, mais pour l'heure, on n'a pas connaissance d'attaques de ce type. Le «but de ces expérimentations est surtout de décourager l'ennemi d'attaquer en lui montrant ses capacités offensives», selon les spécialistes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.