Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Bloqué à Johannesburg depuis 4 mois : L'énième cri de désespoir de Makhloufi    La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Laskri compte piloter une liste    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Avec nos soldats aux frontières
Publié dans L'Expression le 08 - 05 - 2019


Danger mal perçu. Pendant que l'actualité, chez nous, est braquée sur le Hirak, sur les 2 ou 3 B, pendant que les uns opposent la solution politique à l'ordre constitutionnel, pendant que l'effervescence qui était à son comble avant le début du Ramadhan qui a repris ses droits du monopole de l'info de la vie chère, à des centaines et des milliers de km, des militaires de l'ANP, nos enfants, nos frères veillent sur les frontières de notre grand pays. De Tébessa à Béchar en passant par Illizi et Tamanrasset, sous un climat extrême et des conditions naturelles difficiles, nos soldats ne baissent pas la garde. Ils ont découvert à Tébessa, avant de les détruire, pas moins de 16 casemates construites par des terroristes. A Tamanrasset, il ne se passe pas un seul jour sans que nos forces militaires ne découvrent des caches d'armes et de munitions, ou que des terroristes se rendent ou sont arrêtés. A Adrar, Tindouf, Ouargla, El Oued, dans toutes ces wilayas frontalières, les mêmes découvertes et les mêmes prises sont enregistrées régulièrement. La lutte contre le terrorisme bat son plein le long de nos frontières. Avec deux positions plus importantes que les autres et qui sont celles qui nous séparent du Mali et de la Libye. Des zones de conflits où l'insécurité, le grand banditisme, les armes, la drogue et même les chercheurs d'or, veulent transformer en zones de non droit. Mais pas seulement, puisque les caches d'armes et les casemates découvertes par l'ANP, ne laissent aucun doute sur les projets des terroristes à l'intérieur même de l'Algérie. Au courage et à la témérité de nos soldats on ne peut qu'opposer l'indifférence coupable de la société civile qui a l'air de sous-estimer le danger qui frappe à nos frontières. Si au Mali, le terrorisme s'est renforcé par des conflits tribaux, en Libye c'est carrément une guerre par procuration que se livrent les grandes puissances. Une guerre dont les prolongements vont jusqu'au Conseil de sécurité de l'ONU qui fait l'objet d'une «division profonde» selon l'envoyé spécial de l'ONU en Libye. Trump encourage Haftar, la France cache son jeu, BHL se tait, mais tout ce beau monde pousse les Libyens à s'entre-tuer. Après Salamé, Al-Sarradj est depuis hier en tournée en Occident pour tenter d'éteindre l'incendie. Si la situation se dégrade davantage et que Tripoli tombe, le contrecoup pour les pays voisin est inévitable. Pendant ce temps-là nous crions «Silmia, Silmia»!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.