DISCOURS DE GAID SALAH A BECHAR : ‘'L'heure des comptes est arrivée''    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Quatre cadres du ministère de l'Industrie et l'ancien directeur du CPA en détention    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Autopsie d'un complot    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    Le cas Ounas divise les Verts    "Le recrutement sera bouclé d'ici quelques jours"    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Man United : Un flop du Barça pour remplacer Pogba ?    La société civile pour une transition de «rupture»    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    La crise, c'est eux!    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Dialogue… ?    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le plan Trump - Netanyahu n'est pas achevé
UN AN APRÈS LE TRANSFERT DE L'AMBASSADE AMERICAINE À EL QODS
Publié dans L'Expression le 13 - 05 - 2019

Le 14 mai 2018, jour du 70e anniversaire de la création d'Israël, l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à El Qods donne lieu à un bain de sang dans la bande de Ghaza. Au moins 62 Palestiniens sont tués et plus de 2400 blessés par l'armée israélienne instruite de «ne rien laisser passer» par Netanyahu. Depuis le 30 mars, la bande de Ghaza est le théâtre de manifestations le long de la frontière pour réclamer notamment la levée du blocus israélien, imposé depuis plus de dix ans. «Les Etats-Unis ne sont plus un médiateur au Moyen-Orient», déclare le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qualifiant l'ambassade américaine de «nouveau poste avancé de la colonisation».
Le 16 mai, le Guatemala devient le deuxième pays à transférer sa représentation diplomatique à Jérusalem. Le Paraguay fait de même, mais transfère à nouveau son ambassade à Tel-Aviv quatre mois plus tard. A ce jour, seuls les Etats-Unis et le Guatemala ont brisé le consensus international. D'autres pays ont annoncé déménager leur ambassade à El Qods, mais sans concrétisation. Les 29 et 30 mai, l'armée israélienne frappe à Ghaza des dizaines de cibles palestiniennes, en représailles, dit-elle toujours, aux tirs d'une centaine de roquettes et d'obus contre son territoire. Le 14 juillet, Israël mène des frappes aériennes sur Ghaza après des heurts à la frontière et une confrontation avec le Hamas.
Plus de 260 Palestiniens ont été tués depuis le début, le 30 mars 2018, des «Grandes marches du retour» à Ghaza, qui ont donné lieu à des violences avec les forces israéliennes. Deux soldats israéliens ont été tués. Outre la dénonciation de l'embargo, les manifestations visent à défendre la revendication des Palestiniens à retourner sur les terres dont ils ont été chassés à la création d'Israël en 1948. Le 31 août 2018, l'administration américaine annonce qu'elle ne financera plus l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), une semaine après avoir supprimé plus de 200 millions de dollars (170 millions d'euros) d'aide aux Palestiniens. Le 10 septembre, les Etats-Unis annoncent la fermeture du bureau de représentation palestinienne à Washington, accusant les dirigeants palestiniens de refuser de parler à l'administration Trump et d'engager des «négociations de paix» avec Israël. Cette mission jouait le rôle d'une ambassade de l'Autorité palestinienne aux Etats-Unis. Le 4 mars 2019, le consulat général des Etats-Unis à El Qods, qui faisait office d'ambassade de fait auprès des Palestiniens, cesse d'exister. C'est «le dernier clou enfoncé dans le cercueil» du rôle de médiateur joué par les Etats-Unis, tweete le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erekat. Le 10 avril, Donald Trump affirme que la victoire de son «ami» Benjamin Netanyahu aux législatives israéliennes augmente les chances d'aboutir à la paix. Le 23, son gendre et conseiller Jared Kushner, chargé depuis deux ans de parvenir à «l'accord ultime» entre Israéliens et Palestiniens, déclare que son «plan de paix» sera dévoilé après le Ramadhan. Le 2 mai, Kushner affirme que ce plan ne fait pas référence aux «deux Etats», au coeur de la diplomatie mondiale depuis des années, et «consacrera Jérusalem comme capitale d'Israël».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.