Coupe arabe de la Fifa-2021 Liban - Algérie : "On s'attend à un match difficile"    OMS : Pas encore de décès lié à Omicron signalé    Aouchem, acte 2    Lamamra : L'alliance maroco-israélienne, une jonction entre deux expansionnismes territoriaux    Enseignement supérieur: l'Algérie et la Tunisie décident de "capitaliser" les acquis de coopération    Changement climatique: L'Algérie, un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen    Poursuite des travaux du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique    Ministre de la culture sahraoui: "nous résisterons au génocide culturel conduit par le Maroc"    Des vents forts annoncés ce vendredi sur des wilayas côtières de l'Est du pays    Rencontre FAF-FIFA-CAF: Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Les Parlements algérien et européen pour la relance de la commission interparlementaire    Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022    Real : Comment Ancelotti aurait décidé de punir Isco    Intempéries : trouver des solutions aux accumulations des eaux pluviales dans les tunnels    Claude Le Roy voit un Algérien ou un Sénégalais meilleur joueur de la CAN 2021    Coupe Arabe : Reprise de l'entrainement pour les Verts avant d'affronter le Liban    Le rôle de l'Algérie est important au sein de l'Union africaine    Le PT fustige le gouvernement    Démonstration de force des Verts    Boualia opéré avec succès    Derouaz : "Nous avons apporté les éclaircissements    "Le Hirak continue à faire son effet sur la conscience collective"    Libye : la présidentielle en équation    La stabilité des prix du pétrole en jeu    L'obligation vaccinale n'est pas à écarter    Boudiba dénonce les ponctions effectuées sur les salaires    Pour un re-engineering économique global de l'Algérie    Nécessité d'associer les acteurs économiques    Déclin du RND et recul du MSP    Le lourd défi des nouveaux élus    Les talibans demandent aux Etats-Unis de débloquer les fonds gelés    «Contre les inégalités et la discrimination»    Le rapport sur l'attaque d'Inata remis au Président Kaboré    Le Parti des travailleurs tunisien met en garde contre l'aventure du Makhzen    Le satisfecit du FFS    ACTUCULT    A quand «la ruée vers l'or» ?    Paix et sécurité en Afrique: Conférence de haut niveau à Oran    L'ennemi aux sept têtes    5 décès et 192 nouveaux cas en 24 heures    Le naufrage islamiste    Le FMI affiche sa satisfaction    Unis face aux défis communs    «nous sommes sur la bonne voie»    Le ministère apporte des précisions    One night in Algéria!    Joséphine Baker, une icône d'engagement et de liberté    Des week-ends culturels à l'opéra d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Alors, c'est la quantité ou la qualité ?
Publié dans L'Expression le 22 - 12 - 2019

Cela va faire des lustres que nous n'avons pas assisté à un procureur qui s'aperçoit de la bévue de la police judiciaire ou d'un collègue du parquet, demander la relaxe !
Ah, que ce temps est loin ! Nous nous rappelons en 1983, par exemple, Belgacem Zeghmati, alors jeune procureur- adjoint de Blida, intervenir durant l'audience, corrigeant poliment le juge du siège, pourtant plus âgé ou remettant une partie au procès à la place qui était la sienne. Mais c'était la période des grands magistrats lauréats de l'ENA et de la qualité des magistrats ; malheureusement aujourd'hui, nous en sommes à la quantité, et quelle qualité !
A propos, est-ce que Belgacem Zeghmati, le ministre de la Justice, garde des Sceaux présidera la prochaine sortie de la promo ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Il faudra d'abord attendre sa reconduction par le frais président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a prêté serment sous l'œil connaisseur d'Abderrachid Tabi, premier président de la Cour suprême, ensuite place aux pronostics.
Pour ceux des citoyens pas au fait des entrailles de l'Ecole nationale de la magistrature et des dédales des couloirs de l'établissement proprement dit, il n'y a rien à dire. Mais pour les profs, les employés de tous bords, il y a des «os» au sein même de la formation. Dans les disciplines qu'on appellera plus tard sur le terrain même des «opérations», les sections, puis les cham-
bres, les élèves qui ont normalement suivi, à un rythme infernal, comment procéder au référé, au statut personnel, au foncier, au maritime, au civil et au pénal, seront lâchés sur les salles d'audience et on leur demandera froidement de rendre justice. C'est alors le jeu de massacre auquel s'adonneront «innocemment» les jeunes recrues dont les plus malchanceuses se verront être punies de leurs ratés.
Croisons les doigts pour qu'il y ait un minimum de casse et de punitions au jardin !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.