Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le mécanisme de sélection d'une autorité voté
Le chef de l'ONU se félicite de «progrès tangibles» en Libye
Publié dans L'Expression le 20 - 01 - 2021

Les résultats du vote sur le mécanisme de sélection d'une autorité unifiée conformément aux dernières recommandations issues des réunions du Comité consultatif issu du Forum de dialogue politique libyen (FDPL) à Genève vont être connus dans la soirée, a indiqué hier la mission de l'ONU en Libye.»La Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) qui supervise l'opération du vote a opté, en raison de la situation sanitaire due au Covid-19, pour l'envoi de messages et aux appels téléphoniques directes avec les membres du FDPL pour connaître leur choix», a ajouté la même source, notant que «les résultats du vote seront connus mardi à partir de 14h». Selon Stéphanie Williams, représentante spéciale par intérim du Secrétaire général de l'ONU en Libye, cette autorité unifiée «sera temporaire, et sera remplacée par un gouvernement démocratiquement élu, lors des élections devant avoir lieu le 24 décembre de cette année». La mise en place d'un mécanisme de sélection d'une autorité unifiée est, selon Stéphanie Williams, «le meilleur compromis possible car cette proposition respecte la dimension régionale et encourage les gens à travailler au-delà des divisions et des régions (...) afin de construire l'unité du pays». Ledit mécanisme permettra aussi, selon nombre d'observateurs de la scène politique libyenne, de consolider le cessez-le feu en vigueur depuis le 23 octobre dernier en Libye et de préparer les élections du 24 décembre 2021 dans de bonnes conditions. Le processus de dialogue politique libyen, qui s'est consolidé par la désignation d'un nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye, Jan Kubis, a vu au cours de la semaine écoulée une série de réunions importantes dont celle sur l'unification du budget général de l'Etat.
Pour sa part, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, se félicite de «progrès tangibles» accomplis, ces derniers mois, en Libye. «Des progrès tangibles ont été accomplis dans la promotion des dialogues politiques, sécuritaires et économiques intra-libyens facilités par la Manul (mission de l'ONU en Libye) au cours des derniers mois», indique-t-il, dans ce document. «Un engagement international soutenu dans les dialogues intra-libyens facilités par la Manul a généré un élan considérable (...), faisant avancer la Libye sur la voie de la paix, de la stabilité et du développement». En reconnaissant que «l'économie libyenne est au bord du précipice», le chef de l'ONU «exhorte les parties libyennes à maintenir leur détermination à trouver une solution politique durable au conflit, à résoudre les problèmes économiques et à atténuer la situation humanitaire dans l'intérêt de tout le peuple libyen». Il demande «à tous les acteurs internationaux et régionaux de respecter les dispositions de l'accord de cessez-le-feu» conclu le 23 octobre et qui prévoyait un retrait, sous trois mois, des troupes étrangères et mercenaires déployés. Fin décembre, l'ONU estimait encore à environ 20.000 le nombre de militaires étrangers et mercenaires en Libye aidant les deux belligérants, le Gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et le maréchal Khalifa Haftar, qui commande des forces basées à l'Est. «L'application sans retard» de l'accord de cessez-le-feu «inclut de s'assurer du départ de tous les combattants étrangers et mercenaires de Libye et le respect total et sans conditions de l'embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité» depuis le début du conflit en 2011, souligne Antonio Guterres. La prochaine réunion du Conseil de sécurité sur la Libye est prévue le 28 janvier. Le Royaume-Uni prépare une résolution pour inclure dans le mandat de la Manul une mission de supervision du cessez-le-feu et de contrôle du départ des forces étrangères de Libye, en application de l'accord libyen du 23 octobre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.