Coupe de France: Monaco met fin au rêve de Rumilly Vallières et rejoint le PSG en finale    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les opérateurs s'expliquent
Approvisionnement en viandes rouges et blanches
Publié dans L'Expression le 13 - 04 - 2021

L'approvisionnement des marchés durant ce Ramadhan demeure le sujet majeur de l'actualité nationale. Au cours du forum sur l'investissement agricole qui s'est tenu, hier, au CIC Abdellatif Rahal, nous avons pu interroger certains acteurs et opérateurs, dont le rôle est prépondérant dans l'approvisionnement et la régulation du marché des viandes. Tout d'abord, c'est le p-dg du Groupe Agrolog, Djahid Abdelwahab Zefizef, qui a accepté de répondre à certaines questions d'actualité brûlante. Au sujet des flambées récurrentes des prix des viandes blanches, Zefizef nous confiera: «Les viandes blanches sont soumises à des phases de production précises... Il faut attendre la fin de ce processus, pour enfin voir le produit sur le marché.
La filière avicole est extravertie. Plus de 80% des aviculteurs ne sont pas des industriels... Ce sont de petits aviculteurs, qui sont soumis aux aléas des conjonctures défavorables. Tout cela se traduit négativement sur les approvisionnements des marchés.» Suite à la batterie de mesures prises par les pouvoirs publics pour approvisionner le marché, «les prix ont sensiblement baissé, pour varier entre 290 et
320 DA... alors qu'ils étaient de l'ordre de 450 DA, il y a quelques jours seulement». Pour le P-DG de Agrolog, «ces disfonctionnements sont dus aux mises en place...». «Le marché est régulièrement approvisionné par une quantité de 55 000 tonnes de viandes blanches, et à hauteur de 60 000 tonnes, selon nos évaluations effectuées à ce sujet.» Pour sa part, le dg de l'Algérienne des viandes Alviar, Adlène Bedouhène, «il y a une abondance qualitative et quantitative de cheptels bovin et ovin dans le pays. Alviar participe à l'approvisionnement du marché, à l'instar de tous les autres opérateurs». Avec une capacité de stockage évaluée à plus de 16 000 tonnes, soit 6 000 têtes ovines/jour et 300 têtes bovines/jour qui sont effectuées dans les complexes d'abattage de l'office, Alviar, à travers son réseau national, a misé sur la «la mise en valeur des complexes d'abattage, à travers une stratégie d'engraissement et d'élevage, tracée depuis peu». Pour Bedouhène, «nous avons entre 28 à millions de têtes d'ovins à travers le territoire national... ce qui représente une richesse importante, quant à l'autosuffisance, sans compter le fait que nous devons sauvegarder, valoriser et protéger nos races». En termes de traçabilité et de qualité des viandes, Alviar reste la référence en Algérie. Selon notre interlocuteur, afin de réduire les coûts des opérations d'abattage et des prix de revient de la viande, notamment avec les opérations de drainage du cheptel depuis le Sahara, Alviar propose des abattoirs mobiles ou ambulants totalement pratiques et mieux adaptés aux différentes situations, notamment avec les services phytosanitaires. Quant au directeur général de l'Onab, pour lui «ce sont des aliments du bétail, notamment l'orge, qui est destiné exclusivement aux ruminants.
Les instructions du président de la République ont été mises en application, notamment pour ce qui est de l'exonération de la TVA, ce qui a influé directement sur les prix de la matière première et, par conséquent, sur le reste de la chaîne».
Cette mesure a été généralisée à l'ensemble des 23 unités de l'Office des aliments du bétail, ce qui a eu pour effet de réduire les coûts, pour les producteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.