Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Man City : Guardiola aurait pris une décision pour Mahrez et Gundogan    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Coronavirus : 199 nouveaux cas, 154 guérisons et 7 décès    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Maturité et montée en gamme    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Fertoul pense que «ce sera difficile, mais pas impossible»    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Un dispositif sécuritaire mis en place par la Gendarmerie nationale    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    «Le Real et le Barça, hala» !    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    Porsche signe un bon début d'année    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les solutions miracles des constructeurs automobiles    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Cité Guehdour Tahar à Guelma : Rush sur le stade de proximité    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Des enseignants universitaires véreux    «Au secours M. le président!»    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie poste annonce une reprise progressive
Après une Grève de cinq jours
Publié dans L'Expression le 18 - 04 - 2021

Est-ce la fin de la grève des postiers? En attendant de voir ce qui se passera aujourd'hui, le mouvement de grève déclenché lundi dernier, par les travailleurs d'Algérie poste, a été progressivement levé, hier, en début d'après-midi, dans la capitale et dans d'autres wilayas. C'est ce qu'affirme l'entreprise dans sa page facebook. Pour appuyer ses propos, l'entreprise publique a partagé plusieurs photos montrant le retour de l'activité à la poste, dans plusieurs régions du pays, comme Alger, El Oued, Ouargla, Laghouat.
À Annaba, également, les postiers ont bel et bien repris, hier, le travail, affirme notre correspondante. Celle-ci a rapporté que la wilaya était totalement paralysée par cette grève dans la matinée d'hier. Il s'agit, en effet, d'un premier pas en attendant le gel de la grève qui a touché plusieurs régions du pays. L'adhésion des travailleurs à ce mouvement de grève spontané a été massivement suivi, en son cinquième jour, à Bouira, Béjaïa, Tizi Ouzou et Constantine, affirment nos correspondants. Tous les distributeurs automatiques de billets (DAB) étaient pris d'assaut par les usagers de la poste, précisent nos sources. Les citoyens qui ne disposaient pas de carte Edahabia, en besoin de liquidités durant ce mois, devenu synonyme de dépenses, ont afflué en grand nombre devant les bureaux de poste, a-t-on rapporté. Une situation vécue, par nos soins, devant la poste d'Hussein Dey, où plusieurs dizaines de retraités occupaient les lieux. Ils criaient leur ras-le-bol. Les citoyens se sont trouvés ainsi lourdement pénalisés et ne savaient plus à quel saint se vouer.
Ces derniers étaient majoritairement des retraités. En plus du Ramadhan, la grève des postiers intervient également à une période marquée par une forte pression sur les bureaux de poste, pour le retrait des pensions des retraités. «Sidi mlih zadoulou lehwa ouaerrih (ça va de mal en pis, Ndlr)», ce proverbe du terroir a été lancé par un usager. «Tout à fait», a répliqué un autre, ajoutant que «déjà la situation était déjà à l'abandon et maintenant (avec la grève) c'est le relâchement total». Ça bouillonnait, hier, devant les bureaux de poste. Des citoyens touchés par cette situation sont passés aux menaces. Algérie poste avait, pour rappel, appelé les grévistes à rejoindre «immédiatement» leurs postes. Elle a précisé qu'elle pouvait recourir à des mesures strictes à leur encontre dont «le licenciement sans préavis ni indemnités en cas de refus d'obtempérer».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.