Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Real -Zidane : "Ca montre le caractère de cette équipe"    Juventus : Ronaldo donne un indice sur son avenir    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Intolérable gaspillage!
Des tonnes de nourriture ont fini dans les poubelles depuis le début du Ramadhan
Publié dans L'Expression le 19 - 04 - 2021

Une dizaine de baguettes de pain entassées dans les ordures. Cette photo, qui circule actuellement sur les réseaux sociaux, a choqué les Algériens. Pourtant, elle n'est que le reflet d'une triste réalité. Il suffit de faire un petit tour au niveau des bacs à ordures de n'importe quel quartier pour le constater. Ils ressemblent plus à des présentoirs de restaurants qu'à des poubelles. On y trouve de tout! Plats à peine entamés, gâteaux et même différentes sortes de viandes! Le pain occupe évidemment une place de choix dans ces poubelles devenues... comptoirs. Comme chaque année, c'est l'un des aliments les plus gaspillés durant ce mois pourtant sacré. Le président de la Fédération des boulangers, Youcef Khlefat, parle de près de 60 millions de baguettes jetées depuis le début du Ramadhan. Le ministère de l'Environnement, dans une étude récente avait fait état du gaspillage de 600 tonnes par jour. Mercredi dernier, 2e jour de jeûne, le centre d'enfouissement technique de la wilaya de Tipasa a recensé le ramassage de 522868 kg de pain! Des chiffres ahurissants, mais qui ne doivent pas nous étonner.
Car, à chaque fin de journée, c'est la même rengaine devant les boulangeries. Les consommateurs font la queue pour acheter tous types et formes de pain en grande quantité. D'ailleurs, une vidéo circule sur Internet montrant un jeune au niveau du centre d'Alger qui sortait en courant d'une boulangerie avec un sac de pain plus grand que lui. Il trimbalait fièrement une vingtaine de baguettes, de quoi nourrir un régiment. Elles ont certainement dû finir dans les déchèteries, ou dans le meilleur des cas pour nourrir les animaux qui ne mangent presque plus que du pain. Une inconscience collective que le président de l'Association «El Aman» pour la protection des consommateurs renvoie au fait que les citoyens ne connaissent pas la valeur de cette denrée. «Le fait qu'il soit subventionné et payé à un prix dérisoire fait que les Algériens l'achètent sans compter», souligne-t-il.
«Une boulimie d'achats favorisée par le jeûne s'ensuit. Ils finissent par jeter cet aliment qui ne leur a finalement pas coûté très cher», ajoute celui qui se prononce pour la levée des subventions du pain. Néanmoins, Hacène Menouar, ne mâche pas ses mots quant à la qualité de cet aliment vendu sur le marché. «Le pain proposé par les boulangeries ne se conserve pas. Quelques heures après son achat, il est presque immangeable. Même quand on le congèle, il ne se maintient pas», soutient-il non sans demander que les normes sur la qualité du pain soient révisées. Pour lui donc, le pain ne sera pas gaspillé le jour où il aura un prix et une qualité «juste». Toutefois, le président de l'Association «El Aman» ne veut pas que le problème du gaspillage soit «cerné» dans le pain ou durant la période du mois sacré du Ramadhan.
«C'est toute l'année et cela concerne tout ce que nous consommons», insiste-t-il. C'est dans ce sens que son association a lancé, le 13 mars dernier, une enquête nationale afin de déterminer les problématiques de consommation chez les Algériens. «Ce travail qui doit durer plusieurs mois touchera essentiellement sur la question du gaspillage devenu un véritable fléau dans notre société», indique-t-il. Cette question tient fortement à coeur, Hacène Menouar, car pour lui c'est une solution qui permettra d'améliorer le pouvoir d'achat des Algériens. «En luttant contre le gaspillage, on peut récupérer beaucoup d'argent et faire d'énormes économies en ces temps de crise», précise-t-il. «La moyenne mondiale des produits achetés et gaspillés est de 40%. Si on arrive à n'en sauvegarder que 20%, ce sera 20% de plus pour le pouvoir d'achat de chaque citoyen», atteste-t-il appelant tous les acteurs de la société à s'impliquer. «C'est une question qui concerne tout le monde. Il n'y a pas que les citoyens qui gaspillent, nos institutions et autres entreprises le font également», dénonce-t-il. Un cri d'alerte qui a déjà été lancé par le Président de la République lors du Conseil des ministres consacré à la préparation du mois sacré du Ramadhan. Il avait même instruit les membres de son Exécutif à intensifier les campagnes de sensibilisation pour lutter contre ce phénomène. Près d'une semaine après le début du mois sacré, ils se sont contentés de petits SMS appelant à modérer la consommation. Quel gaspillage...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.