Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La grève des postiers s'étouffe
Après près d'une semaine de mobilisation
Publié dans L'Expression le 19 - 04 - 2021

La majorité des postiers a cédé aux promesses faites par l'entreprise. Le service a bel et bien repris son cours dans la plupart des bureaux de poste après les dernier engagements de la direction générale de l'entreprise.
Celle-ci a décidé «d'activer le système d'évaluation des primes de rendement individuel et collectif PRI/PRC, qui seront versées à compter du mois de juillet 2021», affirme un communiqué rendu public par Algérie poste (AP) dans la soirée de ce samedi sur sa page facebook. L'entreprise a également promis «l'octroi de 2 jours de repos par semaine à chaque employé, après le mois sacré du Ramadhan, suivant un programme adéquat garantissant la continuité du service postal,» a-t-on pu lire dans ledit communiqués signé par la directrice générale Baya Hanoufi.
Le même document souligne également que «ces mesures s'ajoutent à la prime d'intéressement, dont une partie a été versée au début du mois sacré et le reste après approbation du bilan annuel 2020 par le conseil d'administration». L'entreprise a également promis la régularisation, avant le 30 mai 2021, du «statut de tous les travailleurs faisant fonction autre que celle prévue dans leur décision de nomination».
L'entreprise a par ailleurs affirmé qu'elle engagera «toutes les procédures juridiques et réglementaires en vigueur contre ceux qui se sont abstenus de rejoindre leurs postes de travail, malgré les instructions données à cet effet».
«La décision d'arrêter notre collègue Abderrahmane Zaoui, (le travailleur qui s'était adressé au ministre lors du premier jour de grève) comme un coup de massue sur nos têtes. Son licenciement n'a pas contribué à renforcer notre mouvement», admet un postier désirant resté sous couvert d'anonymat.
La mobilisation des postiers a en effet faibli. Leur grève était aux dernières nouvelles, circonscrite à Alger Tizi Ouzou, et Béjaïa. À l'exception de ces régions l'appel à la grève dans les bureaux de poste ne mobilise pas. La mobilisation des employés de la poste est en effet entrée, hier, dans son sixième jour, avec une faible participation dans les wilayas précitées, où la grève s'est fait sentir malgré le service minimum. La tension est montée, hier, d'un cran à Tizi Ouzou, où un rassemblement a été improvisé par les citoyens, pour crier leur ras-le-bol quant à la persistance de cette situation pénalisante, rapporte notre correspondant.
Plusieurs dizaines de citoyens ont bloqué la circulation automobile au niveau du centre-ville de Tizi Ouzou.Les protestataires ont menacé de hausser le ton et de recourir à d'autres formes de contestations. On parle de «murer les bureaux de poste», rapporte encore notre source. Une menace brandie par les usagers de la poste qui se disent pris en otage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.