Blida: 3 blessés lors de l'opération d'extinction des incendies de forêt à Chréa    Coronavirus: 1305 nouveaux cas, 602 guérisons et 16 décès    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    Décès du metteur en scène Hassan Assous    Soudani s'engage avec Damac FC    JO - Judo : Fethi Nourine suspendu par la fédération internationale de judo    Arrivée d'experts chinois pour inspecter les équipements de Saidal    La FAF procédera à une désignation des quatre équipes pour les coupes africaines    La crise sanitaire alimente le différend au sommet de l'état tunisien    L'ANCIEN MINISTRE DE L'INDUSTRIE MAHMOUD KHOUDRI N'EST PLUS    L'ambassade d'Algérie à Paris dépose plainte    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Plein gaz pour Medgaz    LES FOURNISSEURS FRANÇAIS S'INTERROGENT    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    L'IMAM VOLONTAIRE DE LA MOSQUEE DE M'KIRA ASSASSINE    Journées portes ouvertes à l'université Yahia-Farès    ALGER RIPOSTE    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Ahmed Yahya énonce les critères de participation    Prêtez votre téléphone sans stresser    Larbi Houari emporté par le Covid-19    Le Makhzen viole les fondements des relations algéro-marocaines !    Qui dirige le Maroc ?    La campagne de vaccination gagne en cadence    375 personnes hospitalisées au niveau de la wilaya de Béjaïa    Pâtes gratinées à la viande hachée    Les Relizanaises en conquérantes à Berkane    Stage de dix jours à Alger    Adieu Hakim, on t'aimait bien    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    61% des candidats au baccalauréat admis à l'université : Les filières littéraires à la traîne    A Kaddour M'hamsadji    Prix du Président de la langue et de la littérature amazighes : Appel à participation    L'absentéisme, tout le monde connaît, mais sinon, le présentéisme, qu'est-ce que c'est ?    Une et indivisible    L'Algérie et le nouvel ordre mondial énergétique    Catastrophe écologique au Yémen    Washington et Baghdad discutent sur la présence militaire américaine    La FAF appelle à une large vaccination    Le président entame des consultations    Fini la politique de l'autruche    Du banal au pas normal?    Les «ripoux», les magistrats et les «privilèges»!    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    «Moussawiri» de l'Algérien Ahmed Tounsi    «Donner de l'espoir grâce à la musique est la meilleure chose que j'ai faite...»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les nouvelles conditions
Inscriptions au programme LPP
Publié dans L'Expression le 23 - 06 - 2021


Le retour de la formule LPP a suscité un grand engouement chez les Algériens. même si les sites ne concernent que 39 wilayas du pays. En effet, l'Entreprise nationale de promotion immobilière (Enpi) a fait savoir, qu'elle a reçu depuis jeudi dernier des milliers d'appels et de messages de la part des citoyens désirant se renseigner sur les conditions d'accès à cette formule de logements promotionnels participatifs. Ainsi, l'Enpi précise que l'accès à cette formule est bien évidemment un certificat négatif délivré par la Conservation foncière pour le souscripteur et son conjoint, c'est-à-dire qu'ils ne doivent pas avoir, en leur nom, sur tout le territoire national, un bien à usage d'habitation, «à l'exception d'un logement de type F1 ou un lot de terrain à bâtir», précise la même source. «Le postulant et sa conjointe ne doivent pas avoir bénéficié aussi d'une aide financière de la part de l'Etat pour construire un logement, à l'exemple de l'aide à l'habitat rural», soutient l'Enpi. En outre, le revenu du couple doit être supérieur à 108000 DA/mois et ne doit pas dépasser les 540000 DA par mois. Ainsi, tous les salariés qui disposent d'un revenu compris entre cette fourchette peuvent souscrire à l'acquisition d'un logement LPP, auprès de l'Entreprise nationale de promotion immobilière. Les revenus des deux conjoints sont pris en compte. Les souscripteurs doivent s'inscrire sur le site Internet de l'Enpi (https://www.enpi.dz). Dans le cas où leur demande est acceptée, ils seront appelés à déposer un dossier physique au niveau des agences de ce promoteur public. Pour ce qui est des versements, ils se feront en plusieurs étapes. Une première tranche de 500000 DA à régler dans un délai n'excédant pas 30 jours. Après l'obtention de l'affectation, ils devront s'acquitter d'une seconde tranche de 1000000 DA à verser dans un délai n'excédant pas 30 jours. Pour le reste, il sera versé sous forme de mensualités soit directement par le souscripteur ou à travers un prêt bancaire, pour ceux désirant opter pour ce choix. Il s'agit d'un prêt bonifié (1%). L'Enpi s'engage à accompagner ses clients tout au long de cette étape. Il est à noter qu'en cas de non-paiement de l'un des trois versements, une première mise en demeure est envoyée, suivie d'une seconde dans les 15 jours. En conséquence, la demande concernée est automatiquement et définitivement annulée. En ce qui concerne est le prix de vente en hors taxes, il variera selon la région. Il est fixé comme suit: 95.000.00 DA le m² pour le Nord, 93.166.00 DA le m² pour les régions intérieures du pays, 89.909.00 DA pour les Hauts-Plateaux. Pour le Sud, ce sera 87.156.00 DA le m². Le prix final est donc, selon, la superficie du logement qui est estimée à 75 m² pour un F3, 100 m² pour un F4 et 120 m² pour des cinq pièces. Il est utile de préciser que ce grand retour de la formule LPP ne concerne que 39 wilayas du pays. Il s'agit des wilayas suivantes: Adrar, Chlef, Laghouat, Batna, Béjaïa, Biskra, Béchar, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tiaret, Tizi Ouzou, Djelfa, Jijel, Sétif, Saïda, Skikda, Sidi Bel Abbès, Annaba, Guelma, Constantine, Médéa, Mostaganem, M'sila, Mascara, Ouargla, Oran, El Bayadh, Bordj Bou Arréridj, El Taref, Tissemsilt, El Oued, Souk Ahras, Mila, Aïn Defla, Aïn Témouchent, Ghardaïa et Relizane. La capitale n'est donc pas concernée par ce grand retour du LPP, tout comme Boumerdès. Ce sont là deux wilayas dont la demande pour ce type de logements, est la plus forte. Toutefois, il semblerait que malgré ce choix «restreint» le succès sera au rendez-vous, puisqu'il s'agit de logements de grand standing avec des prix relativement abordables, comme ce qui se pratique sur le marché. Pour ceux qui veulent donc sauter le pas, direction le portail Web de l'Enpi...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.