"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FLN a resserré les rangs internes
Fête de l'indépendance
Publié dans L'Expression le 06 - 07 - 2021

Renaissant de ses cendres, et fort d'une nouvelle posture, acquise par le truchement des élections législatives, le FLN, heureux gagnant de ces dernières, n'a pas manqué cette grande occasion qu'est la célébration du 59e anniversaire de l'indépendance, pour appeler à tirer un trait sur le passé, actant ainsi, son repositionnement sur la scène politique, avec un nouvel habit, celui du changement.
À ce titre, le parti fait savoir à travers un communiqué que «l'immunisation de l'Indépendance nationale exige davantage de prise de conscience de l'impératif de renforcer le front interne et de tourner la page des différends et des intérêts étriqués pour l'édification d'une Algérie forte et équitable».
Revenant sur l'importance des élections législatives, comme étape déterminante pour le maintien du processus constitutionnel, et démocratique et notamment la poursuite des actions profondes pour le redressement de la situation du pays, le FLN souligne que «cette année a été marquée par l'élection d'une nouvelle Assemblée populaire nationale (APN) qui va poursuivre avec le nouveau gouvernement les réformes profondes et globales, prévues dans le dernier amendement constitutionnel, en vue de réaliser le bond qualitatif revendiqué par le peuple». Il faut dire que l'élection de la nouvelle APN, représente à plus d'un titre, un berceau confortable pour le FLN, notamment avec les proportions issues des dernières élections, dans la mesure où, hormis l'importance de la présidence de l'Assemblée, cette formation aura à peser d'un poids conséquent sur les orientations et les éventuelles alliances qui se profilent. Elle sera au centre de toutes les tractations et reprendra à ce titre une position qu'elle a failli perdre définitivement. Cela étant, quelles que soient les lectures sur les résultats des élections, et les pronostics sur l'émergence de nouveaux pôles parlementaires, il est indéniable que l'urgence de l'heure est d'arriver à un système de gestion apte à administrer les politiques applicables sur le terrain, et à même de satisfaire les attentes et les préoccupations du peuple. Car, il faut le dire, après les épreuves et situations graves vécues ces deux dernières années, si les avancées de la scène politique ne se répercutent pas sur la scène économique et sociale, il sera difficile d'enregistrer des résultats probants et parler du lancement ou de la réussite des réformes.
La soif des Algériens n'est autre que de voir leur cadre de vie s'améliorer, voir des perspectives pour l'avenir de leurs enfants et vivre dans un pays qui ne les exclut pas.
À ce titre, l'appel du FLN à resserrer les rangs, trouve toute sa force et son essence, et véhicule un message de quête de consensus hautement indispensable dans la conjoncture actuelle, où les agressions et les menaces contre la stabilité de l'Algérie s'accentuent et imposent de renforcer le front interne et de taire les querelles et les courses partisanes et de baliser et valoriser les acquis enregistrés, en vue d'en faire les nouvelles bases d'une restructuration profonde du pays.
Une refonte qui demeure étroitement liée à l'assainissement des institutions, le maintien et le renforcement de la lutte contre la corruption, du fait qu'en présence des anciennes pratiques et méthodes de gestion, les mesures les plus drastiques pour sortir le pays de ce marasme, se heurtent à un mur de résistance.
À ce sujet, le FLN indique qu' «En de pareilles circonstances, le devoir national nous interpelle non seulement pour dénoncer les manoeuvres et les conspirations ciblant l'Algérie, ses institutions, ses symboles et ses références historiques, mais exige également le resserrement des rangs face aux menaces, quelles que soient leur source et leur nature, notamment les défis posés par les développements de la situation au niveau régional et leurs retombées sur nos vastes frontières».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.