Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    MOHAMED BELHADJ, NOUVEAU PRESIDENT DU CA    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Abdelkader Bensalah n'est plus    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quel avenir pour le championnat?
Saison 2020-2021
Publié dans L'Expression le 14 - 07 - 2021

PPlusieurs joueurs, coachs et responsables dont le dernier en date est celui du président de l'ES Sétif, leader de la Ligue 1 de football, Kamel Lafi, ont appelé à l'arrêt du championnat d'Algérie de Ligue 1, compte tenu des conditions difficiles actuelles. Le président de la Commission du football professionnel, le docteur Yacine Benhamza, lui, est contre l'arrêt du championnat. Et c'est donc, soit au président de la Fédération, soit aux membres du Bureau fédéral de prendre une telle décision. Sauf, si d'ici à la fin du championnat, des présidents et responsables des clubs ne décident de s'organiser et de faire pression pour ce faire. Ainsi, le président de l'Entente de Sétif a appelé, lundi dernier, à l'arrêt de la compétition, compte tenu «des conditions difficiles dans lesquelles se déroule le championnat actuellement». «C'est inadmissible qu'on puisse encore jouer en pleine période des chaleurs, au moment où les joueurs commencent à s'essouffler suite au calendrier démentiel auquel ils sont soumis depuis quelques journées. L'idéal est d'arrêter la compétition, tout en apurant au préalable les matchs en retard pour créer l'équilibre entre les clubs», a indiqué à l'APS, le premier responsable de l'Entente. Pour le premier responsable du leader actuel: «À cette période de l'année, le joueur est censé se reposer et récupérer pour préparer au mieux la saison prochaine. C'est difficile de jouer en plein été, au moment aussi où les cas positifs de Covid-19 sont en forte hausse.» D'ailleurs Lafi précise, lui aussi que «la majorité des clubs de l'élite sont pour l'arrêt, c'est aux responsables du football algérien de prendre leurs responsabilités».
Certains pourraient comprendre cet appel du président de l'ESS par le fait que son équipe est leader et devrait donc être déclarée championne comme ce fut le cas lors de la saison dernière. Et justement, Lafi a bien tenu à préciser que «mon appel à l'arrêt du championnat, n'a aucune raison avec notre position de leader», avant de faire remarquer que «le dauphin qui compte un match en retard, peut revenir à notre hauteur. Il reste huit journées à disputer, la santé des joueurs sera mise en péril avec cette grande chaleur, même si la Ligue professionnelle (LFP) a programmé les matchs en fin de journée et en nocturne, mais ça reste insuffisant», estime le président de l'ESS. Mais toute la problématique est de savoir comment procéder à l'arrêt de ce championnat et le devenir des équipes positionnées en tête du classement et ceux, actuellement, en position de rélégables?
Il faut bien déterminer la forme qu'il faudrait adopter pour ce faire. À moins qu'on refasse comme l'année dernière? Mais, pour le moment, le championnat se poursuivra jusqu'à terme. Encore faut-il rappeler que lors des informations faisant état d'un éventuel arrêt de ce championnat, la FAF a aussitôt publié un communiqué démentant une telle prise de décision. En effet, au début du mois de juin dernier, la FAF a, dans un communiqué paru sur son site officiel, écrit ceci: «La Fédération algérienne de football apporte un démenti formel contre toutes les rumeurs faisant part de l'arrêt du championnat de la Ligue 1 professionnelle de la saison 2020-2021 le 30 juin prochain.
La question de la saison 2020-2021 a été, certes débattue lors de la dernière réunion du Bureau fédéral du 31 mai, où plusieurs solutions ont été proposées, afin d'être en harmonie avec le calendrier international ainsi qu'avec les échéances de nos sélections nationales (A et des joueurs locaux), mais aucune décision n'a été prise à ce propos.» Aucune décision n'a été prise, ce qui ne veut pas dire qu'il ne pourrait pas y en avoir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.