Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Réunion Gouvernement-walis samedi prochain    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Annaba a trouvé la parade    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    40 000 ha prévus pour la prochaine campagne agricole    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    Cinglant revers du makhzen    «La rupture avec le Maroc était nécessaire»    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Le MOC et le CRT dans l'embarras    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Les Vertes bouclent leur stage d'évaluation    Tuchel ne lâche pas Werner    Hakimi veut marquer l'histoire du club    Les préoccupations locales dominent    Les projections de l'Anade    Ca grogne    Une saignée inévitable    MERIEM    Démarrage des soldes    De nouveaux établissements inaugurés    La pénurie en eau potable était évitable    182 affaires en 9 mois    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    L'EVEIL DES CONSCIENCES    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    Lamamra s'entretient avec son homologue français    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aïd El Adha gâché par la Covid-19
Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 22 - 07 - 2021

La première journée de l'Aïd El Adha a été marquée par le décès du journaliste, Kamel Bougdal (à Tigzirt) et du chanteur Mohand Ouali Kezzar (à Azazga), entre autres. Il n'y a jamais eu un
Aïd El Adha aussi morne, aussi triste et aussi endeuillé que celui de cette année, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Les citoyens de Tizi Ouzou ont passé la première et la deuxième journée de l'Aïd El Adha dans le deuil et dans la psychose. La première journée a été marquée par le décès de plusieurs personnes ayant contracté le coronavirus, dont le chanteur Mohand Ouali Kezzar décédé le jour de l'Aïd à l'hôpital Lounès-Meghnem d'Azazga où il était pris en charge après avoir été contaminé au coronavirus. Mohand Ouali Kezzar était un chanteur, poète et écrivain originaire de la région d'Illoula Oumalou (Azazga). Il était âgé de 63 ans. Le même jour, la nouvelle du décès du journaliste Kamel Bougdal, à Tigzirt, est tombée tel un couperet et a endeuillé toute la famille de la presse non seulement dans la wilaya de Tizi Ouzou mais même ailleurs, car le regretté comptait des amis un peu partout à Alger, Bouira, Béjaïa... Le défunt Kamel Bougdal avait la soixantaine. Il laisse un vide immense dans la corporation des journalistes de la wilaya de Tizi Ouzou. De nombreux villages ont été endeuillés par le coronavirus en ce premier jour de l'Aïd El Adha. De nombreuses sources concordantes parlent de dizaines de morts dans la wilaya de Tizi Ouzou durant ces quatre derniers jours. Des responsables et des médecins au CHU de Tizi Ouzou ont révélé que ce qui caractérise cette nouvelle vague, c'est qu'en plus de la rapidité de la contagion, des personnes plus jeunes sont contaminées et présentent des formes sévères. «Il y a eu des jeunes de 20 et 30 ans qui sont morts après avoir contracté ce virus, ces derniers jours», a révélé le docteur Nemmar du CHU de Tizi Ouzou, tout en tirant la sonnette d'alarme concernant la gravité de la situation. Certes, pour l'instant, la situation est sous contrôle, mais si les citoyens ne font pas très attention, on risque de se diriger vers le pire, a laissé entendre le même médecin. Le problème de manque d'oxygène s'est posé dans la majorité des établissements hospitaliers de la wilaya de Tizi Ouzou dont le CHU Nedir-Mohamed et l'hôpital d'Azazga, entre autres depuis la veille de l'Aïd. Heureusement que le jour même de l'Aïd El Adha, un camion contenant 17000 litres d'oxygène est arrivé au CHU de Tizi Ouzou afin de faire face à la forte demande. Hier, plus de 500 personnes étaient hospitalisées dans les différentes structures sanitaires de la wilaya de Tizi Ouzou car présentant des formes sévères de Covid-19. Il faut préciser que, suite à ce rebond très inquiétant du coronavirus et au nombre extrêmement élevé de malades enregistrés ces 10 derniers jours, on a remarqué que les traditionnelles visites familiales massives ont été réduites au maximum. Les citoyens de la wilaya de Tizi Ouzou, dans leur majorité, ont respecté la consigne consistant à rester chez eux en cette fête de l'Aïd pour éviter une propagation encore plus regrettable de la maladie de Covid-19.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.