Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du banal au pas normal?
Publié dans L'Expression le 24 - 07 - 2021


Nos écrits de la semaine dernière ont fâché de nombreux lecteurs, étant donné que nous n'avons pas dénoncé le grave fait que nos amis avocats du pays, n'aient pas dénoncé les arrêts de travail des avocats de la cour d'Alger, qui ont fait «grève» pour un... véhicule immobilisé dans le parking du tribunal de Dar El Beïda (cour d'Alger)! «Où est le mal d'avoir mis un sabot à la voiture d'un avocat? Où est la faute du procureur qui a joué au gardien de parking? Que de bruit pour une auto!», a protesté Ayed G. un vieux citoyen de Bab El Oued (Alger) bouleversé par ce vacarme qui a même poussé le frais ministre de la Justice à se déplacer chez les «robes noires», crier sa légitime ire, pour un incident «banal», insignifiant incident ayant été à la base de la naissance d'un regrettable malentendu, né entre la magistrature et l'Union nationale des barreaux! Et c'est arrivé en 2021! Pas en 1963! Année où l'Algérie et la justice en étaient encore à leurs tentatives de petits pas, et à leurs balbutiements des premières années d'indépendance!» Réveillez-vous, les gars, nous sommes en plein XXIe siècle!» semblait penser le tout frais ministre de la Justice, garde des Sceaux, au légendaire sang-froid! Bonne chance pour toutes les «robes noires», même celles, nommons sans crainte d'être contredit, le bâtonnier Abdelmadjid Silini, la bâtonnière-lalahoum Ouafia Sidhoum, l'accrocheur, Me Tayeb Belarif, l'immense Me Mostefa Bouchachi, Me Nora Ould El Hocine, Me Abdelghani Badi, le doux, Me Fayçal Benabdelmalek, l'intransigeant, Me Kamel Mesbah, le droit, Me Hassan Baghdadi, la renarde, Me Akila Teldja-Drif, le sec Me Saddek Chaïb, la délicieuse Me Ouahiba Dehidah, et autres les jeunes loups aux dents longues, Me Sofiane Djediat et Me Abbas Tourqui Abbas qui ne croient pas beaucoup à un changement de l'appareil judiciaire, étouffé depuis belle lurette, car il reste entendu que seule une volonté politique, peut changer la donne!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.