JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    Gamouh sera-t-il promu au badge Fifa ?    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Khenchela frappée de plein fouet
Covid-19
Publié dans L'Expression le 25 - 07 - 2021

Faisant la sourde oreille quant à la décision du maintien de la fermeture des salles des fêtes, celles-ci poursuivent leurs activités le plus normalement du monde. Cette indifférence des propriétaires de ces espaces de cérémonies et l'irresponsabilité citoyenne, cautionnée par l'incapacité des pouvoirs locaux de la wilaya, à imposer le maintien de la fermeture, a été à l'origine de l'augmentation dangereuse des cas de contamination dans la wilaya de Khenchela. Au cours des dernières 73 heures, pas moins de 40 nouveaux cas de contaminations au coronavirus ont été enregistrés, dont 31 cas en moins d'une seule journée,
apprend-on de source médicale. Selon cette dernière, cette hausse vertigineuse des contaminations participe de la gravité de la situation épidémiologique dans la wilaya, où les mesures sanitaires de prévention contre la propagation de la Covid-19 sont totalement abandonnées, pour ne pas dire absentes. «Il n'y a aucun respect du protocole sanitaire.
Les mesures préventives, dont le port des bavettes et le respect de la distanciation sociale ne sont plus de mise à Khenchela», a déploré le docteur Rahmoune Dh.
Notre interlocuteur, contacté par téléphone, a mis à l'index l'irresponsabilité du citoyen, qui demeure le premier facteur de la propagation de la pandémie. «À l'origine de la dégradation de la situation sanitaire à Khenchela, les célébrations des fêtes de mariages et autres cérémonies, occasionnant des rassemblements dans les salles des fêtes qui activent en toute impunité», a déploré notre interlocuteur. Aux termes des propos de ce dernier, en dépit d'une décision de wilaya interdisant leurs activités, les salles des fêtes tournent à plein régime dans la plupart des communes de la wilaya. Evoquant la situation épidémiologique, la même source a fait état de plus de 80 cas de contamination à la Covid-19.
Les sujets atteints de Covid-19, ont été répartis entre trois hôpitaux de la wilaya, où des services leur ont été réservés. 47 à l'hôpital Boussaha, 20 au service Covid-19 de Chechar et 19 à l'hôpital de Kaïs, nous détaille-t-on. Ces chiffres effrayants témoignent de l'irresponsabilité de la population, qui affiche un entêtement inquiétant à l'égard des gestes barrières. Au-delà de cette indifférence, c'est le processus de vaccination qui avance à pas de tortue dans la wilaya de Khenchela.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.