Le FFS s'indigne et demande le retrait de l'article 87 bis du code pénal    Domenech abonde dans le sens de Belmadi et ses propos sur Delort    L'Algérien Mohamed Belhocine élu    Des mesures urgentes pour "décongestionner" Alger    Milan AC : Ibrahimovic fait son retour dans le groupe    Stambouli : "Nous sommes prêts pour le défi"    Tirage au sort des barrages le 18 décembre à Doha    Début des travaux de regarnissage de la pelouse    Signature de trois conventions-cadres avec l'Anade    Campagne de maintenance des raccordements au gaz naturel    Arrestation de trafiquants de drogue présumés    La Seine d'horreur    De la berceuse de Fairouz ou de l'audit ?    sortie culturelle    CS Constantine-MC Oran en ouverture de la saison    Galtier trouve Belmadi «excessif»    Belmadi invité à la visioconférence    6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth    Le marché de gros de Semmar prochainement transféré à El-Kharrouba    Une entrée de gamme satisfaisante    Violent incendie dans un appartement    Jambes lourdes et alimentation équilibrée    Mon beau chien Giscard...    Comment bloquer les appels indésirables ?    Elections à l'algérienne et syndrome du boycott    Ils ne nous aiment pas...    Focus sur le cinéma d'émigration    Ouverture aujourd'hui à Annaba    Une visite et des attentes    Des enfants exploités: La mendicité pointée du doigt    Industrie pharmaceutique: Des dispositions réglementaires pour «booster» le secteur    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    Bouira: Deux morts et 2 blessés dans un accident de la route    «Pesez de votre poids sur la politique française!»    Révélations sur une alliance criminelle    Les Russes en prospection à Tamanrasset et Djanet    Belaribi brandit l'expérience algérienne    C'est l'apanage des mamans!    L'Irlande appelle à la reprise des négociations    Le Makhzen et ses promoteurs aux abois    L'ONU appelle à la cessation des combats à Marib    Quelles incidences?    Des rejets à la pelle    Me Mourad Oussedik et la défense de rupture    Deux séquences de la barbarie coloniale    La France muette face à ses massacres    La prise d'otage de tout un peuple    Petite histoire du culte de la vache au lait d'or noir.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Coronavirus : des pics qui inquiètent
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 07 - 2020

Depuis plusieurs jours, les cas de contamination au Covid-19 enregistrent une hausse inquiétante dans la wilaya d'Oran. Le nombre augmente rapidement de jour en jour, faisant que le personnel médical et de soins est dépassé. Avec 89 nouveaux cas de coronavirus déclarés en 24 heures selon les statistiques du ministère de la Santé, la wilaya d'Oran a enregistré vendredi un nouveau pic et un record national journalier. Et en deux jours, soit jeudi et vendredi, 160 cas ont été dépistés, dont 71 jeudi et 89 vendredi.
Malgré les appels lancés par les autorités locales et les services de la santé en direction de la population pour le respect de mesures barrières et de confinement sanitaire, la situation ne semble pas s'améliorer.
Le non-respect des mesures préventives, notamment la distanciation sociale, le port de la bavette, l'hygiène des mains et le respect du confinement sont les facteurs de propagation de cette pandémie.
Mais en plus de ces causes, l'augmentation du nombre de nouveaux cas ces derniers jours est dû, selon M. Djalaoui, wali d'Oran, à l'augmentation des capacités de dépistage, suite à l'ouverture de nouvelles unités de prélèvement à travers plusieurs établissement de santé. « Avant pour chaque cas positif on dépistait 4 personnes asymptomatiques de son entourage, actuellement on dépiste 12 personnes. Cela s'ajoute au comportement des citoyens qui ne respectent pas les mesures de prévention », a-t-il déclaré récemment en appelant la population à plus de civisme.
Selon la direction de la santé, la situation épidémiologique des cas de Covid-19 dans la wilaya d'Oran montre, désormais, une tendance avec un virus qui circule dans les familles et touche tous les quartiers d'Oran et une majorité de communes. La plupart des cas contaminés et interrogés dans le cadre des enquêtes épidémiologiques déclarent qu'ils ont assisté à des cérémonies de mariage, funérailles ou des fêtes en famille. Sur les 26 communes de la wilaya, 24 communes ont enregistré des cas et 70% des cas déclarés ont été recensés dans les communes d'Oran et de Bir El Djir.
Pour faire face à cette pandémie, la wilaya d'Oran a mobilisé cinq hôpitaux totalisant 669 lits, 70 respirateurs et 37 lits de réanimation. « Pour faire face à toute éventualité et en cas de besoin, les capacités de prise en charge peuvent atteindre au niveau de ces hôpitaux 1.600 lits avec 38 lits de réanimation en plus », a indiqué le wali dernièrement. Notons que plus de 2.500 cas positifs et une soixantaine de décès ont été enregistrés à Oran depuis le début de la pandémie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.