Bedoui condamné à 10 ans de prison ferme    Aubin sous le charme de la police algérienne    Saïda Neghza livre sa thérapie    Un professionnel explique    Les facettes du marché auto    La Chine en deuil après la mort de l'ex-président Jiang Zemin    Huitième tentative ratée pour élire le chef de l'Etat    Un parti dénonce des agressions marocaines «délibérées»    Six pieds sous terre    Place à l'Espagne    Annaba se mobilise pour sa réussite    Le Paris-Djanet et la station de Baraki    Les salines de Feraoun revivent    La loi de l'omerta    «le Vieux Renard» de la Wilaya III    Les historiens au chevet de la «Mémoire»    «Chajarat el maouz» remporte le prix «Keltoum»    Ligue 2: l'ES Mostaganem confirme, l'ES Ben Aknoun nouveau dauphin    L'Algérie abritera la prochaine réunion du réseau parlementaire international de soutien au Sahara occidental    Lamamra tient des rencontres bilatérales en marge de sa participation au Forum ROME-MED    Constantine: saisie de près 8 kg de kif traité et arrestation de 4 personnes    Coronavirus: 4 nouveaux cas et aucun décès    Mondial 2022: la Corée du Sud rejoint le Portugal en 8es de finale, l'Uruguay éliminé    Sahara occidental: la persistance du conflit, une préoccupation majeure pour les citoyens du monde    Le Raï, du berceau rural au patrimoine de l'humanité    32 chercheurs algériens honorés pour leurs contributions scientifiques    Algérie Télécom et Djezzy signent une "convention de partenariat"    Energie et mines : Arkab préside une réunion sur l'adoption par Sonatrach de la norme "ISO 37001"    APN: présentation d'un exposé sur les missions d'information dans les wilayas d'Adrar, In Salah et Bordj Badji Mokhtar    Rendez-vous du théâtre professionnel à Ain El Beida/Oum El Bouaghi : bon accueil du public au spectacle d'ouverture    Opéra d'Alger: retrouvailles festives avec "Lemma Becharia"    L'APS célèbre le 61e anniversaire de sa création    Tribunal de Dar El Beida: les terroristes Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison ferme    Tribunal de Sidi M'hamed : 12 ans de prison ferme contre Ouyahia et 10 ans de prison ferme contre Sellal et Bedoui    Interdiction de fumer dans les lieux publics: Les textes d'application font défaut    Un recul réconfortant    En perspective de la distribution de 5.300 logements ce mois de décembre: Des instructions pour accélérer l'affichage des listes des bénéficiaires    Ligue 2 (8e journée): Des chocs à la pelle    La fin de l'Etat jacobin ?    Sûreté de wilaya: 129 officiers de police prêtent serment    Coopération: Tebboune en Russie avant la fin de l'année    Le badge de l'Emir du Qatar    Ligue 1 (12e journée): Le CRB détrône le CSC, naufrages du MCO et de l'USMK    ALGERIE (NS) UNDERGROUND !    «Nous combattons les idées toxiques»    Entre le Maroc et la France, le grand désamour    Quel avenir pour l'Europe ?    Pourquoi s'auto-dénigrer ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Où est l'Etat?
Spéculation autour des concentrateurs d'oxygène
Publié dans L'Expression le 25 - 07 - 2021

La mafia de la spéculation n'a pas de limites. Alors que le pays traverse la période la plus sombre, depuis le début de la pandémie de Covid-19, elle en profite pour faire un sale business. Ces «commerçants», sans foi ni loi, n'ont pas trouvé mieux que de s'emparer de l'oxygène. Ils ont accaparé des stocks de concentrateurs et bouteilles d'oxygène pour les revendre à prix fort à l'exemple des bouteilles d'oxygène de 15 litres qui sont vendues au marché noir entre 70 et 90000 dinars, alors que leur prix initial est de 37000 dinars. Un véritable crime! C'est le cas, également, pour les concentrateurs d'oxygène, qui ont vu leurs prix flamber, après être devenus de plus en plus rares. Ceux de 5 litres, qui ne coûtent, «normalement», pas plus de 50000 dinars, sont en train d'être vendus entre 100000 et 150000 dinars. Ceux de 10 litres ont même atteint les 300000 dinars, alors qu'ils ne devraient pas dépasser les 100000 dinars, ce qui montre l'ampleur de la spéculation dictée par cette «mafia» qui n'hésite pas à jouer avec la vie des citoyens. Une vidéo qui a fait le «buzz» sur les réseaux sociaux les a démasqués. Le gérant d'une société d'ambulances fait savoir que l'oxygène médical y était disponible à des prix raisonnables, c'est-à-dire 37000 dinars la bouteille de 15 litres, ce qui a provoqué la ruée vers cette petite commune, distante d'une trentaine de kilomètres, à l'Est de la capitale. Des chaînes humaines interminables se sont formées à l'entrée de cette entreprise. L'accès y était presque impossible! Parmi les personnes qui attendaient, beaucoup étaient là pour constituer des «stocks», d'autres pour faire de la spéculation, ce qui a empêché ceux qui en avaient vraiment besoin, de pouvoir s'en procurer de façon rapide. Or, ils attendaient pour rien, puisqu'un dossier médical était exigé, afin de prouver que la personne nécessitait réellement une oxygénothérapie.
Toutefois, malgré ces «restrictions», les spéculateurs ont trouvé le moyen de «fabriquer» des faux dossiers. Ils épuisent ainsi un produit qui est vital pour de nombreux malades. Une situation dramatique à laquelle les autorités devraient mettre un terme. Où est l'Etat? Il est primordial de faire cesser de tels agissements, en frappant fort pour montrer l'exemple. Il est très facile de repérer ces «vampires» qui ne se cachent pas pour écouler leurs marchandises volées aux Algériens. Ils publient sans honte leurs annonces sur les réseaux sociaux ou les sites de vente par Internet. Des «meurtres» en direct que l'on doit faire cesser immédiatement. Les services de sécurité doivent réagir en leur tendant des «guets-apens». C'est le seul moyen de mettre fin aux agissements de cette racaille qui vient de franchir la ligne rouge. Il y va de la vie des citoyens. Basta à ce genre de trafic!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.