Ecole nationale supérieure d'Agronomie: sortie de la 57e promotion d'étudiants    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    JM / haltérophilie : l'Algérien Fardjalla au pied du podium à l'épaulé-jeté    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    JM /Handball dames/ Gr.A : le point après la 3e et dernière journée    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Feuille de route admissible ?    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Le sens et les messages d'un défilé    Le 60ème anniversaire de l'indépendance, "une opportunité pour mettre en relief les réalisations de l'Algérie indépendante"    Makri avance sa proposition    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    La plaidoirie de Lamamra    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    L'Algérie se dote d'une unité d'insuline    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    "L'Algérie est une nation ancienne dont l'authenticité ne peut être mise en doute"    Le renforcement du front interne, un message de fidélité aux martyrs    Lancement de la distribution de 160.000 logements à l'échelle nationale    Des milliers de logements attribués à leurs bénéficiaires dans l'Ouest du pays    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Migrants tués par la police marocaine: la CADHP déplore le recours excessif à la force    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Etat mobilise tous les moyens
Manque d'oxygène dans les hôpitaux
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 07 - 2021

Au niveau de plusieurs hôpitaux, submergés par les malades, se pose le problème du manque d'oxygène. Ce produit vital est plus que nécessaire pour sauver les personnes atteintes du Covid-19 et qui présentent des difficultés respiratoires.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - La situation sanitaire est alarmante. La disponibilité de l'oxygène médical dans les structures de santé, dans cette conjoncture marquée par l'explosion du nombre des contaminations au Covid-19, est plus que nécessaire pour sauver des vies humaines.
Face aux difficultés, nombreux sont ceux qui lancent des appels sur les réseaux sociaux afin de se procurer une bouteille ou un concentrateur d'oxygène, voire même une place dans les hôpitaux saturés pour secourir un parent ou un proche en détresse respiratoire.
Face à cette situation, l'Etat a décidé de réagir
En effet, les entreprises activant dans la production et le transport de l'oxygène liquide sont toutes réquisitionnées afin de pouvoir satisfaire la demande de toutes les structures hospitalières. «Les ministères de l'Industrie et de l'Industrie pharmaceutique ont réquisitionné l'ensemble des moyens de production et de transport de l'oxygène liquide, qui seront désormais coordonnés par une cellule au niveau du Premier ministère pour pouvoir acheminer l'oxygène vers toutes les structures hospitalières», a annoncé jeudi le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, précisant qu'il ne s'agit pas seulement de produire de l'oxygène, mais aussi de le transporter dans un « pays continent».
L'Algérie produit actuellement près de 450 000 litres par jour d'oxygène liquide, soit le triple de la production moyenne en 2020 ; ce qui permet de prendre en charge des dizaines de milliers de malades, a-t-il affirmé.
M. Benbahmed a annoncé, également, une hausse prochaine de la production d'oxygène liquide avec l'entrée en activité de nouveaux intervenants qui « ont quasiment fini leurs installations et qui devraient être opérationnels dans les semaines à venir».
Et au-delà de ces capacités de production, de nombreuses opérations d'importation de concentrateurs d'oxygène ont été introduites, a révélé le ministre qui a fait savoir que près de 6 000 concentrateurs devraient être importés dans les semaines à venir dont près d'un millier dans les jours qui viennent.
Cela devrait permettre de pallier le problème des malades qui sont oxygénés à domicile ou dans des lieux qui ne bénéficient pas d'infrastructures d'oxygénothérapie, a indiqué M. Benbahmed.
La veille, lors d'une réunion en visioconférence avec les directeurs de la santé de wilaya (DSP), le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a appelé les DSP à la nécessité d'actualiser «les informations sur les besoins de chaque wilaya en oxygène, à travers la plateforme électronique de la Cellule d'oxygène, créée récemment par le Premier ministère, afin de faciliter leur approvisionnement en cette substance vitale en temps opportun et de préserver la santé et la vie des malades».
Le ministre a également fait savoir qu'un opérateur privé allait se lancer prochainement dans la production de cette substance vitale.
Il y a quelques jours, le ministre de l'Industrie pharmaceutique avait réuni des cadres de son secteur, ceux du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales et du ministère de la Santé, ainsi que les représentants des cinq producteurs d'oxygène médical actuellement opérationnels et qui sont : Linde Gas, Calgaz, Sidal, Ryanox et Aures Gaz. Il a été décidé de mobiliser l'ensemble des moyens nationaux de production et de logistique pour assurer une disponibilité continue de l'oxygène médical au niveau des établissements hospitaliers.
À cet effet, il a été convenu d'augmenter la capacité de production d'oxygène médical à travers l'apport de l'oxygène industriel après validation des services compétents de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques pour un usage médical.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.