Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une étoile s'éteint à la télévision
Karim Boussalem foudroyé par la Covid-19
Publié dans L'Expression le 26 - 07 - 2021


Le secrétaire d'Etat adjoint par intérim aux Affaires du Proche-Orient, Joey Hood, a effectué une visite en Algérie, hier, dans le cadre d'une tournée prévue du 24 au 29 juillet qui le conduira, également, au Maroc et au Koweït, selon le communiqué du département américain mis sur son site Internet et repris par de nombreux médias. Le diplomate américain avait déjà effectué une récente tournée en Tunisie et en Libye, courant mai afin de mener des discussions avec les autorités de ces deux pays sur un certain nombre de dossiers. Durant son séjour à Alger, Joey Hood a également prévu des entretiens avec les responsables algériens sur des sujets relevant de la coopération bilatérale et sur d'autres dossiers régionaux comme la crise au Mali et en Libye ainsi que la situation conflictuelle qui prévaut au Sahara occidental, avec la fin du cessez-le-feu induite par l'agression marocaine à El Guerguerat contre des manifestants civils sahraouis, en novembre 2020. Partenaire reconnu et salué par les Etats-Unis dans le continent africain et dans le monde arabe, l'Algérie constitue une étape incontournable pour les responsables américains dés lors qu'il s'agit des situations de crise et de la menace terroriste qui affecte l'ensemble de la région sahélienne. Soulignée par le secrétaire d'Etat adjoint par intérim, dans une conférence de presse tenue en marge de la deuxième Conférence de Berlin sur la Libye, cette importance de la diplomatie algérienne prend tout son sens au moment où la question du retrait des mercenaires et autres forces étrangères toujours présents en Libye devient un enjeu préoccupant, de nature à compromettre les efforts de la communauté internationale pour le bon déroulement du processus de sortie de crise définitive de la Libye. Une issue que l'Algérie et les Etats-Unis considèrent à la fois urgente et nécessaire, pour la stabilité de l'ensemble de la région, confrontée à plusieurs autres facteurs de risque sécuritaire. Autant dire que ce sera là un des dossiers brûlants que les deux parties auront abordé, pour souligner leur parfaite identité de vues sur les exigences de la situation actuelle dans le pays voisin et leur soutien agissant aux autorités libyennes dans leur effort pour mener à terme le processus de paix sous l'égide des Nations unies. Le secrétaire d'Etat adjoint américain aux affaires du Proche- Orient aura abordé avec le ministre algérien des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, les résultats éventuels des «contacts» que les Etats-Unis ont eus, dernièrement, avec la Turquie au sujet du retrait des forces et mercenaires encore présents en Libye, sachant que les deux pays partagent une position commune sur l'ensemble des questions relatives à la Libye. Il l'aura fait avec d'autant plus de sérénité que Washington mesure «le rôle important de l'Algérie pour la stabilité de la région».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.