Ancelotti : "le Barça-Real Madrid a toujours existé et existera toujours"    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'article 184 du code électoral largement contesté    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    Le jeu malsain de Riyad    Sarkozy au TPI, ça tarde    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Défis et espoir    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    Washington lâche Rabat    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mellal n'est plus président de la JSK
Selon une décision de justice
Publié dans L'Expression le 07 - 09 - 2021

Finalement, après une longue attente, le verdict est tombé hier. le tribunal de la ville de Tizi Ouzou s'est prononcé dans l'affaire qui oppose le président de la JSk Cherif Mellal à ses opposants dont le chef de file est Yazid Yarichène. Ainsi, l'actuel président se retrouve dans l'illégalité à la tête du club kabyle alors que ses détracteurs annoncent déjà leur arrivée à la tête du club et réclament le registre du commerce pour entamer le travail. Pour sa part et alors que l'équipe Yarichène n'a pas commenté la décision du juge, Mellal s'est dit confiant, car il s'estime élu légalement. Et défend son poste de président. Au sujet de la décision du tribunal, Mellal a affirmé dans l'après-midi d'hier qu'il n'avait rien reçu. Il demeure, néanmoins, confiant en soulignant que la procédure judiciaire n'est pas encore épuisée. Il reste, signale-t-il, le pourvoi en cassation. Il dispose de 15 jours pour engager la procédure en cas de confirmation de la décision de justice, d'hier.
Ces démêlés judiciaires entre les dirigeants n'a pas empêcher la JSK d'effectuer son retour aux préparations d'intersaison. L'ambiance était, hier, mi-figue, mi-raisin. Alors que du côté de l'effectif, la forme est au rendez-vous, la direction, elle, renoue avec la guéguerre pour le fauteuil de président. Au chapitre technique, notons que le club kabyle annonçait, hier, le retour des joueurs aux entraînements avec un visage complètement renouvelé. Le départ massif des joueurs ne semble point entamer la hargne de l'équipe dirigeante, composée de Mellal, Abdsselam et Iboud. Dans un communiqué publié sur sa page officielle, le club kabyle a fait état du lancement de la préparation d'intersaison, qui concernait, notamment les nouvelles recrues du club qui ont débuté, à l'occasion, leur première expérience sous les couleurs de leur nouvelle équipe, la JSK. Cette séance consacrée au volet physique, ajoute le communiqué, s'est déroulée dans une bonne ambiance et un bon état d'esprit. Pour rappel, le groupe sera au grand complet dès le début du stage de Tikjda, avec la rentrée des joueurs ayant bénéficié d'un petit congé pour se ressourcer auprès des leurs, après une saison surchargée.
Par ailleurs, il est à rappeler que la JSK compte faire la présentation publique de son nouvel entraîneur, demain 8 septembre, au niveau du siège situé dans la Nouvelle-Ville de Tizi Ouzou. Coach Stambouli, qu'on annonce à Tizi Ouzou aujourd'hui, entamera directement les séances d'entraînement avec les joueurs disponibles en attendant le retour des autres, mis en congé. Un congé bien mérité, selon la direction, qui estime que les joueurs ont fait une saison exceptionnelle avec des titres et des classements honorables.
C'est, d'ailleurs, le cheval de bataille du président du club, Cherif Mellal, qui met au défi ses détracteurs de pouvoir réaliser un parcours aussi riche en seulement 2 saisons à la tête du club. La direction, qui ne veut pas bouger d'un iota, estime que les adversaires de Mellal nuisent à l'image du club le plus titré d'Algérie par leur comportement. Mais ces derniers campent sur leur position en attendant la réunion annoncée pour la destitution de Mellal. Un Mellal qui a été conforté la saison passée par la décision du juge qui a considéré que la SSPA a été régulièrement constituée.
Enfin, il est à signaler que les supporters du club, bien organisés depuis la saison dernière, sont une variable importante dans l'équation pour les deux parties. Celui qui détient l'appui des supporters se retrouve en position de force. Sur ce chapitre, justement, Mellal semble avoir pris de l'avance sur ses opposants qui doivent présenter des arguments de taille pour détourner une partie des soutiens de leur adversaire. À présent, les deux parties savent pertinemment que sans l'aval des supporters, toute stratégie est vouée à l'échec. Des supporters qui ont, d'ailleurs, pris en charge le volet financier des déplacements de leur équipe, tandis que les sponsors sont restés absents.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.