Makri agite la menace d'un retrait    Tous les recours rejetés par le tribunal administratif    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    L'inquiétude des patrons    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Alliance Assurances lance une nouvelle offre    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    Stambouli : "Bravo aux joueurs, mais le plus dur reste à faire !"    Rencontre Amara-membres du BF pour désamorcer la crise    PSG : Icardi toujours absent de l'entrainement    Près de 54% de la population cible vaccinée jusqu'à présent    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Sensibilisation au dépistage du cancer du sein    Un collège baptisé au nom de Fatima Bedar à Stains    Nombreux appels à la désescalade    Milan prend la tête après un samedi renversant    Chassé-croisé entre Chelsea et Liverpool, City qui rit et United qui pleure    L'intrigante histoire du consulat américain    Issine ? Connais pas !    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Cherchem    Plus de 79 000 produits pyrotechniques saisis en 2021    Le Cnapeste opte pour une grève cyclique    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    Croissance factice    Incertitudes sur le projet Peugeot    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Un après-midi cauchemardesque    Une loi pour protéger les institutions    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Des dizaines de candidatures éliminées à Bouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les jalons d'une nouvelle démarche
Recensement économique, enquêtes statistiques communales
Publié dans L'Expression le 28 - 09 - 2021

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane semble développer une nouvelle approche dans sa stratégie de travail et de mise en oeuvre du Programme d'action gouvernemental. En tous cas, c'est ce qui transparaît des recommandations et de la vision globale du chef de l'exécutif, qui entend garantir le maximum de garde-fous, en vue d'assurer davantage d'impact à son plan d'action sur le terrain.
Les récentes mesures et décisions, notamment le lancement d'études, enquêtes et de sondages, participent de cette nouvelle démarche du gouvernement. Le Premier ministre ne veut plus naviguer à vue, pour mener à bien ses missions gouvernementales et assurer une exécution judicieuse de son Plan d'action au plan local. À ce titre, on notera «le renforcement du réseau de recensement et la création d'une banque de données de référence des potentialités, capacités et des moyens locaux inhérents à chaque commune», dira-t-il. Le Premier ministre a également ordonné le lancement d'un recensement économique général des communes et des collectivités locales. Une telle démarche devra consolider la vision du gouvernement, qui disposera désormais des principaux agrégats socio-économiques, en vue de combler les déficits et les lacunes au plan local.
Un process de ciblage qui est à même de relever les potentialités des communes, leurs points de force, mais aussi leurs points de faiblesses et lacunes sempiternelles auxquelles elles font face. Benabderrahmane a également fait état du lancement, dans les semaines à venir, d'un autre recensement économique général, en vue de mettre en place une base de données inhérentes aux entités économiques et administratives, quelle que ait leur nature juridique, en dehors du secteur de l'agriculture. Dans ce cadre, la mise à disposition des «indicateurs de cohésion et d'harmonie sociales, à travers le lancement d'enquêtes statistiques communales globales, contribuera à orienter les politiques de développement, en consacrant les fondements de la croissance et du développement équitables pour les catégories sociales et les territoires et la réduction des disparités régionales», a confié Benabderrahmane. Cette orientation permettra une meilleure répartition des aides financières de l'Etat au plan local, et une politique budgétaire au profit des communes, basée sur l'efficience et l'efficacité. À ce titre, la batterie de mesures envisagées et annoncées par le chef de l'exécutif gouvernemental, semble indiquer la mise en branle d'une vision macroéconomique globale, qui sera basée sur une étude exhaustive des différentes situations, tous plans confondus.
L'observation et l'étude semblent, ainsi, constituer les nouveaux instruments de travail majeurs, essentiels à la diligence des actions sur le terrain, en vue d'un impact certain sur les territoires et les populations. S'agit-il réellement des jalons d'une nouvelle démarche gouvernementale, en vue d'un développement local rénové et repensé? Les semaines à venir nous le diront certainement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.