Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Man City - Mahrez : "À Liverpool, je sais qu'ils nous détestent, mais..."    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Raison politique ou économique ?    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    L'appel de Chanegriha    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Paroles d'experts    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Combien au premier trimestre 2022?    Youcef Cherfa ausculte son secteur    Le RND affiche son total soutien    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le gouvernement promet "des réformes profondes"
SON PLAN D'ACTION A ETE PRESENTE HIER AU SENAT
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2021

Aïmene Benabderrahmane a indiqué que le clientélisme dans l'octroi des crédits bancaires a engendré l'accumulation d'un grand nombre de prêts irrécouvrables.
Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a annoncé, hier, devant les membres du Conseil de la nation l'élaboration d'une loi sur la transition énergétique. "Le gouvernement s'attelle actuellement à l'élaboration d'une loi sur la transition énergétique qui sera dévoilée dans les prochains mois", a-t-il indiqué, lors de la présentation du plan d'action du gouvernement.
Le Premier ministre ne s'est pas attardé sur la question, cependant, il a évoqué "la consécration d'un nouveau modèle qui tend vers un mix énergétique équilibré à l'échéance 2030", pour assurer la sécurité énergétique du pays.
Dans son plan d'action, le gouvernement prévoit la mise en place d'une capacité de 15 000 MWe, à l'horizon 2035, dont 1 000 MWe cette année. Aïmene Benabderrahmane a insisté sur la transformation du modèle économique actuel basé sur la rente, à travers la construction d'une économie plus diversifiée.
Dans ce cadre, le Premier ministre fait état d'une "réforme profonde" du système bancaire et financier. "Nous avons entamé les réformes, à travers la révision de la gouvernance des banques publiques et les mécanismes d'octroi des crédits destinés aux investissements productifs, loin des pratiques anciennes basées sur le clientélisme qui a engendré l'accumulation d'un grand nombre de prêts non performants et irrécouvrables", a-t-il indiqué.
Le Premier ministre a, également, annoncé la réforme du secteur public marchand et la gouvernance des entreprises publiques avec l'instauration de contrats de performance. Par ailleurs, certaines filières industrielles porteuses seront développées, a indiqué Aïmene Benabderrahmane, citant, les industries électroniques, électroménagères et agroalimentaires.
Pour le Premier ministre, le renforcement de la sécurité alimentaire du pays constitue un objectif stratégique. Le gouvernement ambitionne d'augmenter la superficie des terres agricoles irriguées de 200 000 hectares et l'irrigation par goutte-à-goutte de 500 000 hectares à l'horizon 2024.
L'Exécutif souhaite atteindre un taux de rendement de 32 quintaux à l'hectare pour le blé. "Il fut un temps où l'Algérie était le grenier de l'Europe", a rappelé le Premier ministre.
Ce dernier fait état, aussi, du développement de certaines cultures stratégiques, comme le colza, le soja et le maïs, pour couvrir 30% des besoins du marché national à l'horizon 2024 et réduire, ainsi, la facture d'importation.
Evoquant le programme de développement des zones d'ombre, le Premier ministre a fait état du financement de 24 216 opérations, pour un montant global de 310 milliards de dinars depuis l'année dernière.
13 135 projets, répartis à travers 1 343 communes, ont été achevés, a affirmé Aïmene Benabderrahmane. Le Premier ministre est revenu, par ailleurs, sur la réforme des subventions, avec un meilleur ciblage des ménages nécessiteux à travers la mise en place "du registre social unique".
Dans leurs interventions, les sénateurs ont, notamment, déploré l'absence de "données chiffrées" et "d'échéancier". Certains membres du Conseil de la nation se sont interrogés sur les sources de financement du plan d'action du gouvernement.

Meziane RABHI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.